doucet, ette

DOUCET, ETTE1

(dou-sè, sè-t') adj.
Diminutif de doux. Il ne se dit que des personnes.
Et tout ce qui de jour la fait voir si doucette [RÉGNIER, Sat. IX]
Vous êtes si gente et doucette [ID., Mac.]
À tout ce qu'on disait, doucet, je m'accordais [ID., Sat. X]
....Vous faites la discrète, Et vous n'y touchez pas, tant vous semblez doucette [MOL., Tart. I, 1]
Substantivement.
Et faisant le doucet de parole et de geste [RÉGNIER, Sat. VIII]
Sur ce point Jeanne arrive, et faisant la doucette [ID., ib. X]
Mon fils, dit la souris, ce doucet est un chat [LA FONT., Fabl. VI, 5]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Au commencer [je] la trovai si doucete, Qu'onc ne cuidai par li [elle] maus endurer [, Couci, VI]
  • XVe s.
    Si fut cest enfant bel et doucet, et très plaisant à nourrir [, Bouciq. I, 2]
  • XVIe s.
    Nymphette que j'idolatre, Ma doucette, ma sucrée [RONS., 309]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de doux ; provenç. dosset, dousset.