drôle


Recherches associées à drôle: amusant, désolé, enchanté, interdit, troisieme

drôle

adj. [ moyen néerl. drol, lutin ]
1. Qui provoque le rire ; amusant : Un sketch très drôle désopilant, hilarant comique ; ennuyeux
2. Qui intrigue, surprend ; bizarre : Quel drôle d'objet ! insolite, original, singulier ; banal, commun, ordinaire anormal, étrange, inhabituel ; habituel, normal curieux, étonnant
adv.
Ça me fait drôle ou tout drôle,
Fam. cela me fait une impression bizarre : Ça me fait drôle de savoir qu'il est marié.

drôle, drôlesse

n.
Dans le midi et le sud-ouest de la France, enfant, gamin.

DRÔLE

(drô-l') s. m.
Se dit d'un homme ou d'un enfant qui, ayant quelque chose de décidé, de déluré, ne laisse pas d'exciter quelque inquiétude, et sur lequel d'ailleurs on s'attribue quelque supériorité.
Je veux savoir absolument quel est ce drôle avec qui elle a des intelligences [HAUTEROCHE, le Cocher, sc. 3]
Le drôle a si bien fait par son humeur plaisante Qu'il possède aujourd'hui cinq mille écus de rente [SCARRON, Don Japhet, I, 1]
Les comédiens étaient de grands drôles bien faits [HAMILT., Gramm. 10]
[Longepierre] C'était un drôle, intrigant, de beaucoup d'esprit, doux, insinuant [SAINT-SIMON, 100, 61]
Monsieur Judas est un drôle Qui soutient avec chaleur Qu'il n'a joué qu'un seul rôle [BÉRANG., Judas.]
On le dit aussi des animaux dans les fables.
Ce brouet fut par lui servi sur une assiette ; La cigogne au long bec n'en put attraper miette, Et le drôle eut lapé le tout en un moment [LA FONT., Fabl. I, 18]
Le loup.... Revient voir si son chien n'est pas meilleur à prendre ; Mais le drôle était au logis [ID., ib. IX, 10]
Faire de son drôle, mener une vie de galanterie.
J'ai fait de mon drôle comme un autre [MOL., la Princ. II, 2]
J'ai ouï dire que vous faisiez de votre drôle avec les plus galantes [ID., Fourb. I, 6]
Ce mot, comme le mot de coquin, s'emploie très bien pour exprimer le mécontentement actuel, sans exclure les sentiments affectueux.
Commandant, s'écria-t-il après l'avoir lue [la lettre de son neveu], y a-t-il dans votre escadron de chasseurs d'Afrique une place pour un drôle que je renie et que je déshériterai ? [CH. DE BERNARD, la Femme de 40 ans, § VII]
En un sens tout à fait injurieux, un mauvais drôle, ou, simplement, un drôle, une personne méprisable. C'est un drôle.
Je ne suis point un drôle, et je suis honnête homme [COLLIN D'HARLEV., M. de Crac, sc. 17]
Adj. Qui a quelque chose de singulier et de plaisant. Cet homme-là est bien drôle. Voilà qui est drôle. Un conte fort drôle.
Ah ! ah ! ah ! ma foi, cela est tout à fait drôle [MOL., Bourg. gent. IV, 7]
Vous êtes tout à fait drôle comme cela [ID., ib. III, 2]
Cela est plaisant, oui, ce mot de mariage ; il n'est rien de plus drôle pour les jeunes filles [ID., Mal. imag. I, 5]
Je ne saurais vous voir et m'empêcher de rire ; Je n'ai vu de ma vie un plus drôle de corps [BOURSAULT, Ésope, II, 6]
....Depuis plus d'un jour Je l'étudie et je l'examine ; C'est bien la plus drôle de mine ! [FAVART, Soliman, II, I, 1]
Drôle, en ce sens, se prend substantivement, et se construit avec la préposition de et un substantif (voy. pour cette construction la préposition DE au n° 3, et DIABLE au n° 12).
C'était la régence alors ; Et sans hyperbole, Grâce aux plus drôles de corps, La France était folle [BÉRANG., Gaudr.]
En cet emploi, il se dit aussi au féminin (drôle, et non drôlesse). Une drôle d'idée. Une drôle de femme.
J'ai une drôle d'idée dans la tête, c'est qu'il n'y a que des gens qui ont fait des tragédies, qui puissent jeter quelque intérêt dans notre histoire sèche et barbare [VOLT., Lett. d'Argenson, 26 janv. 1740]
Il est comique que le bien d'un Parisien soit en Souabe ; mais la chose est ainsi ; la destinée est une drôle de chose [ID., Lett. Mme de Florian, 11 avril 1767]
Imaginez toutes les contradictions, toutes les incompatibilités possibles, vous les verrez dans le gouvernement, dans les tribunaux, dans les spectacles de cette drôle de nation [ID., Candide, 22]
Pendant que je vous fais ces lignes très sensées, voici une drôle d'aventure [P. L. COUR., Lett. I, 168]

REMARQUE

  • Les dérivés drolatique, drôlement, drôlerie se rapportent au sens de drôle adjectif, et non de drôle substantif.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Tous les drolles mes compaignons, Quand d'eux me viendra souvenir, Auront part en mes oraisons [BASSELIN, LIII]
    La goutte un drolle n'affronte, Qui boit sans songer au compte ; Avares en sont saisis, Qui ont les escus moisis [ID., XXXII]
  • XVIe s.
    Draule [DES ACCORDS, Bigarr. f° 136, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. drôle, garçon, sans signification mauvaise. On a indiqué le scandinave troll, mauvais génie ; mais le sens et l'orthographe font difficulté. Diez y voit, avec raison, le même mot que l'allem. drollig, plaisant ; angl. droll ; à quoi on peut comparer le flamand drol, l'anc. scandin. drioli, le gaëlique droll, qui signifient un homme lourd et gauche. On remarquera à côté de cela l'orthographe draule, qui, si elle était plus appuyée, ne cadrerait pas avec ces rapprochements.

drôle

DRÔLE. adj. des deux genres. Qui est plaisant, qui prête à rire. Cet homme est très drôle. C'est un drôle d'homme, un drôle de corps. Par extension, Voilà qui est drôle. Un conte fort drôle.

drôle

DRÔLE. n. m. Celui à qui l'on attribue quelque qualité dont il faut plus ou moins se défier, lorsqu'il fait ou qu'on lui impute quelque chose dont on est contrarié, mécontent. C'est un drôle bien rusé. C'est un petit drôle bien éveillé. Je surpris le drôle au moment où...

Il se dit, dans un sens tout à fait injurieux, d'une Personne qu'on méprise, d'un mauvais sujet. Vous êtes un drôle, un mauvais drôle.

Dans cette acception, il a un féminin qui est DRÔLESSE. Cette femme n'est qu'une drôlesse.

drôle


DRôLE, adj. DRôLEMENT, adv. DRôLERIE, s. f. DROLESSE, s. f. [1re lon. aux 3 1ers, 2e e muet aux 3 1ers, è moy. au der; le, leman, le-ri-e, lèce.] Drôle, est 1°. Gaillard, plaisant. "Il est fort drôle; conte fort drôle: Voilà qui est drôle. Il n' est que du style familier. — S. m. "Un drôle de corps, un homme fort plaisant. = 2°. Homme fin et rusé, dont il faut se défier: "C'est un drôle. = 3°. En parlant des enfans: petit drôle, petit vaurien. — En parlant des hommes faits, terme de mépris; insolent, maraud, ou homme de néant. "Vous êtes un drôle. "Mon histoire étoit celle d'un paysan, d'un petit drôle, rencontré sur le Pont-Neuf. Mariv.
   Rem. 1°. Avec un ou ce, il régit la prép: de: "Un drôle de Poète: "Nous sommes de drôles de têtes. Linguet. "Ce drôle de laquais. "Ayez toujours un livre dans votre sac et sur votre toilette; soutenez que vous aimez la lecture avec passion, et vous passerez bientôt pour la personne la plus instruite. — Voilà une drôle de manière d'être savante: elle me convient beaucoup. Th. d'Educ.
   2°. DROLESSE, n'est pas le fém. de drôle. On ne le dit point dans les deux premiers sens de cet adjectif. On ne dit point une femme drolesse, pour dire, une femme plaisante, ou rusée. On dit drôle pour le premier sens; on ne le dit point dans le 2d. — Une drolesse, se dit d'une femme de mauvaise vie. Il faut donc prendre garde comment, et à l'égard de qui on emploie ce mot.
   DRôLEMENT, d'une manière drôle. Drôlerie, chôse drôle, trait de boufonerie. "Il s'est tiré drôlement d'affaire. "Il a conté cela fort drôlement. "Voilà une plaisante drôlerie. "Il dit, il a fait cent drôleries. Ces mots ne sont que du style familier.

Synonymes et Contraires

drôle


drôle

nom masculin drôle
Littéraire. Mauvais sujet.
-familier: lascar, numéro.
Traductions

drôle

befremdend, drollig, komisch, kurios, seltsam, sonderbar, spaßhaft, wunderlich, witzig, amüsant, belustigend, eigenartig, ergötzlich, Gauner, kurzweilig, merkwürdig, possierlich, Schurke, Strolch, unterhaltend, unterhaltsam, schräg, Steppke, ulkigfunny, amusing, entertaining, comic, comical, odd, peculiar, strange, cheering, curious, eccentric, enjoyable, hilarious, pleasure, queer, sportive, wacky, weirdgrappig, gek, komisch, raar, vreemd, aardig, amusant, boertig, eigenaardig, koddig, lachwekkend, leuk, luimig, moppig, schertsend, vermakelijk, vreemdsoortig, wonderlijk, buitengewoon, enormמוזר (ת), מצחיק (ת), משונה (ת), משמח (ת), צחקני (ת), מְשַׂמֵּחַ, מְשֻׁנֶּה, מוּזָרamusant, eienaardigcòmic, estranysjov, gal, komisk, morsom, sær, tosset, underligamuza, gajiga, komika, ridiga, ŝerca, strangagracioso, bribón, chistoso, chusco, cómico, curioso, divertido, extraño, jocoso, raro, truhánkummallinen, huvittavaszórakoztató, tréfás, vidámmá tevőskrýtinn, vitlausdivertente, comico, bizzaro, strano, buffo, dilettevole, giocondogal, rar, sprø, morsomzabawnyengraçado, caprichoso, cómico, cômico, divertido, esquisito, estranho, excêntrico, original, recreativo, singularegendomlig, komisk, märkvärdig, roligacayip, komikαστείοςсмешной, забавныйمُضْحِكlegračnísmiješan面白い우스운ตลกbuồn cười好笑的 (dʀol)
adjectif
1. amusant une histoire drôle
2. étrange avoir un drôle d'air

drôle

[dʀol] adj
(= amusant) → funny
Ça n'est pas drôle → It's not funny.
(= bizarre) → funny, peculiar
un drôle de ... → a strange ..., a funny ...
un drôle de temps → funny weather
(intensif) un drôle de ... → an incredible ..., a terrific ...
Il a un drôle de culot! → He's got an incredible nerve!