drôlesse

(Mot repris de drôlesses)

drôlesse

n.f. drôle.

DRÔLESSE

(drô-lè-s') s. f.
Terme de mépris. Fille ou femme d'une conduite mal réglée, quelquefois scandaleuse.
Je n'ai rencontré au lieu d'elle qu'une drôlesse et un abbé périgourdin [VOLT., Candide, 24]
Femme dont on fait peu de cas.
La drôlesse, un matin, s'en vint, bon jour, bonne œuvre, Jusqu'à notre maison porter ce beau chef-d'œuvre [REGNARD, Démocrite, V, 5]
Vous ne me parlez point de l'autre tripot sur lequel on doit jouer Pandore ; j'ai tâté dans ma vie à peu près de tous les maux qui furent renfermés dans la boîte de cette drôlesse [VOLT., Lett. d'Argental, 6 juin 1768]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Je vous renvoie à Chloé, Galla, Lesbia et autres drollesses [CHOLIÈRES, Contes, t. I, Matinée V, p. 163, dans POUGENS]

ÉTYMOLOGIE

  • Drôle.

drôlesse

DRÔLESSE. s. f. Fille ou femme méprisable. C'est une drôlesse. Il est très-familier.