drageoir

DRAGEOIR1

(dra-joir) s. m.
Sorte de soucoupe dans laquelle on servait des dragées sur la fin du repas. Sorte de cornet dans lequel on portait sur soi des dragées.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Aiguieres, hanaps à pié, deux dragouers [, Ménagier, II, 4]
    Un drageoir d'or, à deux cuillers d'or, à donner espices [DE LABORDE, Émaux, p. 255]
    Un grand dragoer d'argent doré, esmaillé dedens et dehors à tournois de seigneurs et de dames [ID., ib.]
  • XVIe s.
    Un grand drajouer qui chemine [c'est-à-dire roulant], garny de lapiz et de cristal, au bas du drajouer il y a une tortue [ID., ib. p. 256]

ÉTYMOLOGIE

  • Dragée.

DRAGEOIR2

(dra-joir) s. m.
Petit creux fait avec le tour dans l'intérieur d'un cercle. Filet pratiqué avec le tour sur l'extérieur d'un cercle.

drageoir

DRAGEOIR. n. m. Espèce de soucoupe à rebords élevés, et ordinairement d'argent, dans laquelle on servait autrefois des dragées, sur la fin du repas.
Traductions

drageoir

appoggiatoio