drageon

drageon

n.m. [ du frq. ]
Pousse qui naît de la racine d'une plante ; rejeton, surgeon.

DRAGEON

(dra-jon) s. m.
Nouvelle pousse qui naît de la racine d'un végétal, tout près de sa tige ou même de la portion souterraine de celle-ci, et qu'on peut détacher pour la replanter ailleurs [LEGOARANT, ]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    ....De peur que, les vents rompans les bons drageons de la vigne, n'eussiés paraprès moien de la remettre par bas [O. DE SERRES, 170]

ÉTYMOLOGIE

  • Ménage propose le latin tradux qui a en effet le sens de drageon ; mais comment de tradux former drageon ? Diez, avec plus de raison, recourt à l'allemand : gothique, draibjan, pousser ; anc. h. allem. treibjan, par l'intermédiaire d'un mot fictif treibjo.

drageon

DRAGEON. n. m. T. de Botanique et d'Agriculture. Rejeton qui naît de la racine d'un arbre ou d'une plante et que l'on peut en détacher pour le replanter ailleurs. Drageon de vigne, de prunier. Détacher un drageon de l'arbre qui l'a produit. Planter des drageons. Cette plante se multiplie au moyen de drageons et de boutures.

drageon

Drageon, ou bourgeon pampier, Palmes pampinarius. Columel. c'est celuy qui ne porte que pampes, et fueilles sans fruit. Drageon, ou bourgeon fruitier, Palmes fructuarius. Columel. C'est celuy qui porte des grappes. Drageon fourcheran, Palmes focaneus. Columel. C'est celuy qui sort entre deux bras ou branches, comme au milieu d'une fourche.

drageon


DRAGEON, s. m. DRAGEONER, v. n. [Drajon, joné; 3e é fer. — L'e qui est devant l'o est entièrement muet: il n'est là que pour doner au g un son doux, qu'il n'a pas devant l'o.] Drageon est une boutûre ou un bourgeon, qui pousse au pied des arbres et des plantes. Drageoner, c'est pousser des drageons.