dragonnade


Recherches associées à dragonnade: camisards, te deum

dragonnade

n.f.
(Surtout au pl.) Sous Louis XIV, persécution exercée contre les protestants par les dragons des troupes royales, qui étaient logés chez eux à cet effet.

DRAGONNADE

(dra-go-na-d') s. f.
Persécutions exercées contre les protestants par Louis XIV, et dans lequelles les dragons furent particulièrement employés : on les mettait en logement chez les protestants, et toute licence leur était permise.
Le jugement des Calas n'a fait souffrir qu'une famille ; mais la dragonnade de M. de Louvois a fait le malheur du siècle [VOLT., Lett. Vernes, sept. 1766]

ÉTYMOLOGIE

  • Dragon.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • DRAGONNADE. Ajoutez : - REM. Bayle, dans l'Avis aux réfugiés, a employé dragonnerie pour dragonnade ou mission dragonne.