dresser

(Mot repris de dressasse)

dresser

v.t. [ du lat. directus, droit, de dirigere ]
1. Mettre, tenir droit, disposer verticalement : Dresser un poteau relever ; baisser lever ; coucher
2. Mettre en place une installation, une construction : Dresser une tente de camping installer, monter ; démonter
3. Installer, établir soigneusement : Dresser la table pour deux personnes apprêter, mettre ; débarrasser, desservir le rédiger dans la forme prescrite
4. Plier un animal à une certaine discipline : Dresser des chevaux de cirque dompter
5. (contre) Monter une personne contre une autre : Elle l'a dressé contre son frère exciter
Dresser l'oreille,
écouter attentivement.

se dresser

v.pr.
1. Se mettre debout ; se tenir droit : Les gardes se dressent au passage du Président se camper
2. (contre)Fig. Manifester son opposition : Adolescents qui se dressent contre leurs parents se rebeller, se révolter, s'opposer à ; obéir, se plier à
Avoir les cheveux qui se dressent sur la tête,
éprouver de l'horreur ou une peur terrible.

dresser


Participe passé: dressé
Gérondif: dressant

Indicatif présent
je dresse
tu dresses
il/elle dresse
nous dressons
vous dressez
ils/elles dressent
Passé simple
je dressai
tu dressas
il/elle dressa
nous dressâmes
vous dressâtes
ils/elles dressèrent
Imparfait
je dressais
tu dressais
il/elle dressait
nous dressions
vous dressiez
ils/elles dressaient
Futur
je dresserai
tu dresseras
il/elle dressera
nous dresserons
vous dresserez
ils/elles dresseront
Conditionnel présent
je dresserais
tu dresserais
il/elle dresserait
nous dresserions
vous dresseriez
ils/elles dresseraient
Subjonctif imparfait
je dressasse
tu dressasses
il/elle dressât
nous dressassions
vous dressassiez
ils/elles dressassent
Subjonctif présent
je dresse
tu dresses
il/elle dresse
nous dressions
vous dressiez
ils/elles dressent
Impératif
dresse (tu)
dressons (nous)
dressez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais dressé
tu avais dressé
il/elle avait dressé
nous avions dressé
vous aviez dressé
ils/elles avaient dressé
Futur antérieur
j'aurai dressé
tu auras dressé
il/elle aura dressé
nous aurons dressé
vous aurez dressé
ils/elles auront dressé
Passé composé
j'ai dressé
tu as dressé
il/elle a dressé
nous avons dressé
vous avez dressé
ils/elles ont dressé
Conditionnel passé
j'aurais dressé
tu aurais dressé
il/elle aurait dressé
nous aurions dressé
vous auriez dressé
ils/elles auraient dressé
Passé antérieur
j'eus dressé
tu eus dressé
il/elle eut dressé
nous eûmes dressé
vous eûtes dressé
ils/elles eurent dressé
Subjonctif passé
j'aie dressé
tu aies dressé
il/elle ait dressé
nous ayons dressé
vous ayez dressé
ils/elles aient dressé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse dressé
tu eusses dressé
il/elle eût dressé
nous eussions dressé
vous eussiez dressé
ils/elles eussent dressé

DRESSER

(drè-sé) v. a.
Lever et tenir droit. Dresser la tête. Dresser un mât. Ce cheval dresse les oreilles.
Les deux jeunes faunes qui sont à ses côtés ont dressé leurs oreilles pointues [DIDEROT, Salon de 1765, Œuvres, t. XIII, p. 17]
Fig. Cette parole fait dresser les oreilles, se dit d'une parole qui, pour un motif quelconque, excite vivement l'attention.
Mais que Foy, dans ce moment de verve applaudi de toute la France, prélude une espèce d'apostrophe, on dresse l'oreille aussitôt, l'alarme est au camp, les muets parlent, tout s'émeut [P. L. COUR., Lett. X, t. I, p. 220]
Cette locution est une image tirée des animaux qui en effet dressent leurs oreilles.
Ériger, élever. Dresser des statues. Dresser un trophée.
Et dresser un tombeau témoin de son malheur, Qui le soit de sa gloire et de notre douleur [CORN., Sertor. V, 8]
Le roi Antiochus dressa l'abominable idole de la désolation sur l'autel de Dieu [SACI, Bible, Machab. I, I, 57]
Vous qui vous êtes préparé un sépulcre, qui vous êtes dressé un monument avec tant d'appareil dans un lieu élevé, et qui vous êtes taillé dans la pierre un lieu de repos [ID., ib. Isaïe, XXII, 16]
On leur a dressé des statues et des monuments superbes [MASS., Or. fun. Dauph.]
On lui dressera des monuments superbes pour éterniser ses conquêtes [ID., Pet. car. Tent.]
Établir, disposer. Dresser la table. Dresser un triomphe, une pompe funèbre. Dresser un échafaud. Dresser un lit. Dresser un buffet.
Qu'au plus haut de ce mont un bûcher soit dressé [ROTROU, Hercule mour. IV, 5]
Mon barbon serait heureux d'être de sa suite, et de grossir le train que vous lui dressez [BALZ., à Ménage.]
Si de ces grands apprêts pour la cérémonie, Que depuis si longtemps on dresse à si grand bruit [CORN., Tite et Bérén. I, 3]
On fait dresser un appareil de pompe funèbre pour satisfaire à chaque point de l'oracle [LA FONT., Psyché, I, p. 32]
Après avoir fait pendant la nuit un butin immense, les Macédoniens dressèrent leur camp [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. VIII, p. 77, dans POUGENS]
Dresser une batterie, mettre en batterie des canons, de manière qu'ils puissent diriger leur feu sur un point. Fig. Dresser ses batteries, prendre ses mesures pour faire réussir un projet qui peut rencontrer de l'opposition. Dresser de bonnes batteries, employer de puissants moyens. Dresser un piége, des embûches à quelqu'un.
Dresser une embuscade [VAUGEL., Q. C. liv. III, dans RICHELET]
Il ne pense pas que personne veuille lui dresser des piéges [LA BRUY., II]
On me l'avait bien dit que ces femmes coquettes, Pour faire réussir leurs pratiques secrètes, Des nouveaux débarqués s'informaient avec soin, Pour leur dresser après quelque piége au besoin [REGNARD, Ménechmes, II, 4]
Fig.
Je saurai.... L'ériger en tyran par mes propres conseils, De sa perte pour lui dresser les appareils [CORN., Perthar. II, 2]
Et s'il faut par hasard qu'un ami vous trahisse, Que pour avoir vos biens on dresse un artifice ? [MOL., Mis. I, 1]
Pour lequel des deux princes au moins dressez-vous cet artifice ? [ID., Amants magn. IV, 4]
Terme de cuisinier. Dresser une volaille, l'arranger de manière qu'on puisse la mettre à la broche. Dresser un plat, le disposer de manière qu'il soit prêt à être servi. Terme de pâtissier. Dresser une pièce, en faire les bords. Dresser un pâté. Terme de métier. Unir, aplanir, rendre droit. Dresser une planche. Dresser une allée.
Le sculpteur étend sa règle sur le bois, il le forme avec le rabot, il le dresse à l'équerre [SACI, Bible, Isaïe, XLIV, 13]
Terme d'architecture. Dresser d'alignement, élever un mur au cordeau. Terme de charpentier. Dresser une pièce de bois, la cingler au cordeau, quand on veut l'équarrir. Terme de menuisier. Dresser le bois, l'ébaucher et l'aplanir. Terme de maçon. Dresser une pierre, en équarrir les parements de tous les côtés. Terme de jardinage. Dresser une palissade, couper les branches qui s'écartent. Dresser une planche, la préparer pour recevoir ce qu'on y voudra semer ou planter. Terme de paveur. Enfoncer le pavé également. Ce pavé n'est pas bien dressé, il le faut mieux unir. Terme de relieur. Dresser un livre, le battre uniment. Terme de tabletier. Disposer des pièces de tabletterie en longueur, largeur et épaisseur avant de les creuser. Terme d'imprimeur. Dresser une forme, ranger les pages qui doivent composer une forme, à mesure qu'elles sont achevées sur la galée, et en faire l'imposition les unes sur les autres pour en assurer le registre. Terme de tonnelier. Rendre droites les douves d'un tonneau devant un feu sombre. Terme de cloutier. Effacer les courbures du fil de métal dont on fait des clous. Terme de chapelier. Donner au feutre la figure d'un chapeau, après qu'il a été foulé. Niveler les pointes d'une carde. Limer une aiguille après qu'on en a formé la pointe, et qu'elle a été poinçonnée ; la faire passer sous le marteau après qu'elle a été recuite. Terme de cordonnier. Polir la tige d'une botte avec la main. Dresser un niveau, aplanir un terrain. Dresser du linge, le repasser. Dresser une cravate, un jabot. On ne dit plus guère aujourd'hui que repasser, du moins à Paris.
Diriger, tourner. Vieux en ce sens.
Ceux qui traversent ces plaines observent les astres la nuit pour dresser leur route comme sur la mer [VAUGEL., Q. C. 403]
Dressons notre promenade, ma fille, vers cette belle grotte où j'ai promis d'aller [MOL., Am. magn. IV, 4]
Terme de marine. Diriger en droite ligne. Dresser la barre. Dresser sa route vers le nord. Terme de vénerie. Dresser la voie, faire rabattre quelques chiens découplés, pour diriger des chiens frais que l'on veut découpler et leur indiquer la voie. Se tirer d'un embarras causé par les ruses de l'animal que l'on chasse. Fig.
Dresser son intention, la diriger vers une bonne fin [, Acad.]
Tracer ou mettre par écrit. Dresser le plan d'un ouvrage, une carte de géographie, un tableau statistique.
Je dressai à peu près mon plan [de la Thébaïde] sur les Phéniciennes d'Euripide [RAC., Préface de la Thébaïde.]
Dresser un mémoire, extraire du livre journal les articles des ouvrages qu'on a faits, des marchandises qu'on a fournies, pour en demander le payement. On dit dans un sens analogue dresser un compte, un inventaire.
Il est aussi capable de manier de l'argent ou de dresser des comptes que de porter les armes [LA BRUY., II]
Rédiger dans une certaine forme prescrite. Dresser la minute d'un acte. Dresser un contrat.
Le président Viole devait dresser les articles de son mariage [du prince de Conti] [LA ROCHEF., Mém. 156]
Allons vite en dresser un écrit [MOL., Tart. III, 7]
Un nouvel arrêt qu'il vient de dresser contre les hérétiques [MASS., Panég. St Thom.]
Instruire, former. Dresser la jeunesse au métier des armes. Il dresse son valet à sa mode. Dresser un soldat. Dresser un chien à la chasse. Dresser un chien à rapporter.
Des animaux, les uns sont plus faciles à dresser que les autres [DESC., Méth. V, 9]
Qui veut entendre ce que c'est véritablement qu'apprendre et la différence qu'il y a entre enseigner un homme et dresser un animal.... [BOSSUET, Connaiss. V, 5]
Je voudrais qu'on le dressât peu à peu au secret, en l'accoutumant à ne pas redire ce qu'on lui aura confié [MAINTENON, Lett. à Mme de Ventadour, 14 juin 1715]
V. n. Cela fait dresser les cheveux à la tête, ou sur la tête, se dit de ce qui cause une horreur excessive.
Des passages que vous fabriquez à plaisir et qui font dresser les cheveux à la tête des simples [PASC., Prov. 15]
Les cheveux cependant me dressaient à la tête [BOILEAU, Sat. III]
Chaque mot sur mon front fait dresser mes cheveux [RAC., Phèd. IV, 6]
Cette horreur qui fait dresser les cheveux sur la tête [FÉN., Tél. II]
Les cheveux dressent encore sur la tête, au souvenir de ces jours de meurtre [CHATEAUB., Génie, IV, I, 1]
En termes de chasse, on dit d'un chien qu'il dresse ou qu'il va le droit, pour dire qu'il suit les vraies traces de la bête. Dresser par les fuites, se dit d'un animal qui, après avoir fait plusieurs ruses, fuit et perce droit devant lui.
Se dresser, v. réfl. Se tenir droit ou levé. Se dresser sur la pointe du pied.
Moins honteux d'être chu que de s'être dressé [RÉGNIER, Sat. X]
Ses cheveux se dressent sur sa tête [FÉN., Tél. XVIII]
Se dresser, être instruit, formé.
Le chien est né pour le caresser [l'homme], pour se dresser comme il lui plaît [ID., Exist. 19]

PROVERBE

    Un bon oiseau se dresse lui-même, se dit pour signifier qu'un bon naturel n'a pas besoin d'instruction.

REMARQUE

  • Bouhours prétendait qu'on pouvait dire, il est vrai, dresser des embûches, mais non dresser un piége ; et que là le terme propre était tendre un piége. Mais l'usage l'a emporté sur cette difficulté de puriste ; non sans raison, à cause de l'emploi très fréquent qu'on a fait de dresser dans le sens de disposer, arranger.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Franceis se dressent, si se mettent sur piez [, Ch. de Rol. LXXXVIII]
  • XIIe s.
    Devant le roi [il] s'en vint le chef [la tête] drecié [, Ronc. p. 186]
    Li evesque se sunt encuntre lui drecié ; De la cruiz [croix] l'unt blasmé qu'il porte, e chastié [, Th. le mart. 38]
  • XIIIe s.
    Et quant Johannis oï ce, si assist [assiégea] maintenant le Dimot, et dreça entor seise grans perrieres [VILLEH., CLX.]
    Au jardin [ils] orent fait dresser la maistre tente [, Berte, X]
    En son seant [il] se dresce [, ib. X]
    Li rois se dresce en piés [, ib. XVII]
    Or est Renart en grant peril ; Il drece la qeue en l'arçon, Qar moult doute mors [morsure] de gaingnon [chien] [, Ren. 1832]
    Il se dressoit sus ses estriers et estendoit les bras à tout [avec] l'espée [JOINV., 251]
    Ces sept articles de foy vraie, Qui drescent quanque pechié plaie [tout ce que le péché blesse], Sont figurés en maintes guises [J. DE MEUNG, Tr. 110]
  • XIVe s.
    Pour ce ne commandera pas le maistre qui ordene des viandes, que l'en dresse ou livre pour chascun six telles mesures [ORESME, Eth. 44]
  • XVe s.
    Ils entrerent tantost ès plus appareillés vaisseaux qu'ils trouverent là, et dresserent leurs voiles, et nagerent tant qu'ils purent après le dit messire Louis [FROISS., I, I, 182]
    Et voyoient tout le pays tourner avec la roine et son ains-né fils, et dresser et esmouvoir contre eux [Hue le Dépensier et Édouard II] [ID., I, I, 20]
    Pour dresser toutes choses et mettre et reformer en bon estat [ID., II, II, 219]
    Là avoit la femme du chevalier si grand paour que tous les cheveus lui dressoient, et se muçoit en sa couverture [ID., II, III, 22]
    Uns preudoms fut en un villaige, Qui devoit donner à disner à un homme de son linaige ; Si ot fait feves atorner Au lart ; mais, quant il fit drecier, Les feves trouva seulement Sanz le lart.... [EUST. DESCH., Poésies mss. f° 285, dans LACURNE]
    Pour venir les ayder [les Anglais, au cas qu'ils eussent fait une expédition en France] à dresser et loger et conduyre aux champs [COMM., IV, 5]
    Quant les princes.... Dieu leur drece ung ennemi dont nul ne se doubteroit.... [ID., I, 7]
    Or voyez les choses qui se dressoient pour courre sus audit duc de Bourgongne [ID., III, 1]
  • XVIe s.
    Ces propous achevez, dressa sa parolle vers ses officiers, et seullement leur dist.... [RAB., Pant. V, 21]
    Les tables furent promptement dressées, puys furent couvertes de nappes très pretieuses [ID., ib. V, 23]
    Les argentées [pièces du jeu d'échec], dissimulans leur dueil, luy dressarent occultement en embuscade ung archier en angle lointain [ID., ib. V, 25]
    Dressans escarmouches, faisans embuscades, compousans trefves [ID., ib. V, 31]
    Pour lequel chemin dresser et esgualer, on ha desmoly et abbattu plus de deuz cens maisons [ID., Épi. 8]
    Les saincts n'ont jamais plus grande matiere de desespoir, que quand ils sentent la main de Dieu dressée pour les confondre [CALV., Instit. 437]
    Pource qu'ilz n'y peurent pas vivre, ilz dresserent leur chemin premierement en Italie [AMYOT, Thés. 18]
    Près du parc où les jeunes hommes se dressent aux exercices de la personne [ID., ib. 45]
    Il y feit dresser un lict [ID., Rom. 6]
    Romulus leur dressa embusche sur le chemin [ID., ib. 37]
    Les plus rebours poulains sont ceulx qui deviennent les meilleurs chevaulx, quand ilz sont domptez, faits et dressez ainsi comme il appartient [ID., Thém. 3]
    Dresser trophée d'une victoire [MONT., I, 15]
    J'y ai esté assez soigneusement dressé en mon enfance [à la civilité] [ID., I, 52]
    Ilz luy ont dressé cette querelle apostée [ID., I, 97]
    Je n'ay dressé commerce avecques aulcun livre solide sinon.... [ID., I, 154]
    On luy dressoit des sentiers au travers des hayes de leurs bois [ID., I, 247]
    Un bon souper qu'on avoit dressé chez luy [ID., II, 36]
    Oû le compas et la regle sont gauches, les bastiments qui se dressent à leur mesure.... [ID., II, 374]
    Les hommes qui ont peur dressent souvent les cheveux [PARÉ, Introd. 18]
    Il dressoit [levait] deux compagnies, afin qu'il se jettast dans la Reole [MONTLUC, Mém. t. II, p. 75, dans LACURNE]
    M. de Mayenne l'importunoit sui les assignations d'argent qui lui avoient esté promises par les articles de sa capitulation, disant n'en pouvoir estre dressé [payé] [PASQUIER, Lettres, t. II, p. 589, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, se dresser, se derser, s'habiller ; norm. se drechier, s'habiller ; picard, drécher ; provenç. dressar, dreissar, dreçar ; anc. espagn. derezar ; ital. drizzare, dirizzare ; l'italien et l'espagnol indiquent l'étymologie di-rizzare, de-rezar, du préfixe di ou de, et un verbe fictif rectiare, rendre droit, dérivé de rectus, droit (voy. RECTITUDE). Le français dresser, drecier, drechier est pour de-resser,-recier,-rechier. Le sens d'habiller qu'a eu dresser est demeuré dans l'anglais : to dress, habiller.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DRESSER.
    Ajoutez :
  • Dresser un cheval en guerre.
    Les chevaux étaient ce qu'on appelle [en Algérie] dressés en guerre, c'est-à-dire mis à l'orge [, Journ offic. 27 avril 1875, p. 3023, 1re col.]

dresser

DRESSER. v. tr. Faire tenir droit. Dresser la tête. Ce cheval dresse les oreilles. Dresser un mât. Dresser des quilles. Un cheval qui se dresse sur les pieds de derrière. Ce petit homme se dresse sur la pointe des pieds.

Fig., Cela fait dresser les cheveux sur la tête, ou simplement, Cela fait dresser les cheveux. Les cheveux me dressent sur la tête. Voyez CHEVEU.

Fig., Dresser l'oreille, Faire dresser l'oreille. Voyez OREILLE.

En termes de Marine, Dresser un navire, un bateau, Lui donner une situation droite, faire qu'il ne soit pas plus incliné d'un côté que de l'autre. Dresser les vergues, Leur donner la position horizontale, lorsque le bâtiment est à l'ancre. Dresser la barre du gouvernail, La mettre ou la ramener parallèlement à la quille du bâtiment.

En termes de Botanique, Tige dressée, Celle qui s'élève verticalement; Feuilles dressées, rameaux dressés, Les feuilles, les rameaux qui forment un angle très aigu avec la tige.

Il signifie en outre, en termes d'Arts, Unir, aplanir, rendre droit. Dresser les côtés d'une pierre, ou simplement Dresser une pierre. Dresser une planche. Dresser une règle.

En termes de Jardinage, Dresser une allée, une terrasse, un parterre, Les aplanir, les mettre de niveau. Dresser une palissade, une haie, Les tondre avec le croissant.

Il signifie aussi Ériger, élever. Dresser des statues, des autels, un trophée.

Il signifie encore Monter, tendre, construire. Dresser un lit, une tente, un échafaud.

Il signifie, par extension, Préparer, arranger, mettre en état. Dresser la table. Dresser le couvert. Dresser le dessert. Dresser un piège pour prendre des loups. Dresser une embuscade. Dresser un buffet.

Fig. et fam., Dresser ses batteries. Voyez BATTERIE.

Il se dit encore dans le sens de Faire, surtout en parlant de Choses qui exigent du soin, de l'exactitude. Dresser un plan. Dresser le plan d'un ouvrage. Dresser une carte de géographie. Dresser un tableau statistique.

Il signifie particulièrement Rédiger dans la forme prescrite ou ordinaire. Dresser la minute d'un acte. Dresser une contravention, Signifier à quelqu'un qu'il aura à encourir la sanction établie pour violation de tel ou tel règlement de police.

Il signifie encore figurément Instruire, former, façonner. Dresser un écolier; le dresser à la vertu, à la piété. Dresser un soldat. Dresser un cheval. Dresser un chien couchant; le dresser à rapporter; le dresser à la chasse, pour la chasse.

dresser

Dresser, Tantost se prend pour radresser une chose courbe, Dirigere, tantost pour relever une chose cheute, Erigere, tantost pour former et instruire à quelque chose, comme, dresser un cheval, c'est l'apprendre à voltiger, estre juste sur ses membres, bien partir de la main, et prendre viste carriere, arrester court, et autres choses semblables. Et dresser un chien, Formare, Instruere, Instituere. Et en fait et termes de venerie, Dresser est rencontrer la droite route de la chasse qui fuit devant. Comme les chiens ont dressé le Cerf, c'est à dire ils ont trouvé par où le Cerf est passé. Reperere vestigia. Dresser aussi est mettre sus l'appareil d'un grand Seigneur pour son repas, qui est la charge des sommeliers d'iceluy. Instruere atque apparare, vel sternere abacum ac mensam. Dont le prochain est servir et porter la viande, et est le couvert comprins au mot de Dresser, combien qu'on die au cuisinier qu'il dresse, quand le maistre d'hostel luy commande qu'il garnisse les plats de potages, viande et autres choses qu'on doit servir.

Dresser tout droit contremont, Subrigere, vel Surrigere.

Lever et dresser les doigts ou autre chose, Emicare.

Dresser et intenter une accusation, Accusationem constituere.

Dresser les cheveux, Comas arrigere.

Dresser et conduire le bout d'un rameau droit au ciel, Dirigere ramuli cacumen ad caelum.

Dresser son cas et ordonner, Rem suam constabilire.

Dresser des finesses, Forger des tromperies, Procudere dolos, Fabricari captiunculas. B.

Dresser un procez à quelqu'un, Conflare litem alicui. B.

Dresser et commencer une guerre, Bellum committere.

Dresser ou faire et accoustrer les licts, Lectos sternere.

Dresser son esprit, et se mettre à penser, Instituere animum ad cogitandum.

Dresser à quelqu'un une statue en memoire de luy, Statuam alicui statuere.

Pour certain je te promets icy te dresser et bastir un temple, Hic tibi templum voueo.

Se dresser et tenir droit, Assurgere,

¶ Se dresser un bon heur, Facere et parare sibi magnam fortunam.

S'eslever et dresser, Emicare in iugum.

Dresser quelque entreprise, Mouere ac moliri aliquid.

Il se dresse une guerre, Bellum struitur.

Le serpent se dresse en menassant, Attollit minas serpens.

Qui dresse les autres en quelque chose, Antistes.

Faire dresser, Exuscitare.

Dressé et fait, habitué à faire grand monstre de soy, Compositus in ostentationem.

Celuy qui dresse les memoires, et conduit tout le procez, Litis machinator et architectus. B.

Celuy qui dresse et minute quelque contract ou autre seureté, Perscriptor. B.

dresser


DRESSER, v. a. DRESSOIR, s. m. [Dré-cé, dré-soar: 1re é fer. Devant l'e muet, cet e devient moyen: il dresse, dressera: prononcez drèce, drècera.] 1°. Lever, tenir droit. Dresser la tête; cheval, qui dresse les oreilles; qui se dresse sur les pieds de derrière. — Faire tenir droit; dresser un mât, des quilles, etc. = 2°. Ériger, élever. "Dresser des statûes, des trophées, des autels. — Dresser un lit, le monter; une tente, la tendre; un échafaud, le construire. = 3°. Aplanir; Dresser une terrasse, une alée, un parterre. = 4°. Faire, composer, mettre par écrit: Dresser le plan d'un ouvrage, la minute d' un acte; un projet, des articles, un contrat, une requête, un mémoire, etc.
   5°. Dresser, instruire, former, façoner. Dresser un écolier, un soldat, un cheval, un chien, etc.
   6°. Dresser, neutre, se dit figurément, dans cette phrâse. "Les cheveux lui dressèrent à la tête, tant il eut horreur de ce qu'il entendoit. "Ce récit fait dresser les cheveux à la tête. "Ces objets faisoient dresser les cheveux de Télémaque sur sa tête. "Ses cheveux se dressent sur sa tête, quand il aborde le noir séjour de Pluton. Télém.
   Rem. 1°. Dans le sens du n°. 5°. il régit à devant les noms et les verbes. "Dresser un enfant à la vertu, à la piété. "Les chèvres, qu'on avoit dressées à la divination. Fonten. "On l'a dressé à répondre en normand.
   2°. Suivant le P. Bouhours, on dit dresser des embuches, et tendre des pièges. L'Acad. dit pourtant, dresser un piège à quelqu'un. A-t'elle manqué d'atention et de critique sur ce point, ou a-t'elle désaprouvé la remarque de Bouhours? C'est ce qu'il est dificile de savoir. Il paraît qu'avec pièges, tendre est plus usité que dresser.
   3°. * Se dresser, pour se lever; est un gasconisme. En Provence, on dit: dressez-vous; pour dire, levez-vous; comme on dit, rester droit, pour rester debout. — On ne dit, se dresser, que quand on est courbé. "Vous vous courbez: dressez-vous. Ac.
   DRESSOIR, Espèce de bufet qu'on dresse à côté, pour le service d'une table, Trév. où l'on met le vin, les verres, etc. Rich. Port. — L'Acad. ne met pas ce mot.

Synonymes et Contraires

dresser

verbe dresser
1.  Créer une animosité envers quelqu'un.
2.  Placer en position verticale.
3.  Préparer quelque chose.
4.  Rendre docile un animal.
5.  Faire acquérir une discipline.

dresser (se)

verbe pronominal dresser (se)
1.  Se mettre debout.
Traductions

dresser

dressieren, abrichten, bändigen, zeichnentrain, tame, erect, rear, hold, prepare, straighten, pitch, raisetemmen, oprichten, africhten, dresseren, [iemand] opzetten (tegen), gereedmaken, platmaken, rechtop zetten, opmaken, opslaanאילף (פיעל), הזקיף (הפעיל), העמיד (הפעיל), הרים (הפעיל), זקר (פ'), הִזְקִיף, הֶעֱמִיד, אִלֵּףaddestrare, ammaestrare, rizzareразбивать繪製tegne그리기Ritaวาด (dʀese)
verbe transitif
1. mettre droit dresser la tête
2. installer dresser une tente
3. préparer la table pour le repas
4. préparer, mettre en place dresser une liste
5. habituer un animal à obéir dresser un chien

dresser

[dʀese] vt
(= mettre vertical, monter) [+ tente] → to put up, to erect
dresser une échelle contre un mur → to lean a ladder against a wall
[+ liste, bilan, contrat] → to draw up
dresser un procès-verbal à qn → to book sb
dresser une contravention à qn → to book sb
[+ animal] → to train
dresser un chien → to train a dog
(autres locutions) dresser l'oreille → to prick up one's ears
Quand elle a dit ça, il a dressé l'oreille → When she said that, he pricked up his ears.
dresser la table → to set the table, to lay the table
dresser qn contre qn d'autre → to set sb against sb else [dʀese] vpr/vi
[falaise] → to stand; (avec grandeur, menace) → to tower
[obstacle] → to stand
[personne] → to draw o.s. up