droit, droite

DROIT, DROITE1

(droi, droi-t' ; le t se lie : un homme droi-t et juste ; au pluriel, l's se lie : les hommes droî-z et justes ; la prononciation dret, qui est normande, était encore usitée, à côté de l'autre, dans le XVIIe siècle ; Vaugelas était pour dret) adj.
Qui n'a ni courbure ni flexion ni inclinaison d'aucun côté. Une ligne droite. En droite ligne, directement. Ce chemin vous conduit en droite ligne à la maison du garde. Fig.
Procréez des enfants Qui puissent hériter de vous en droite ligne [REGNARD, le Légat. V, 8]
La droite voie, en termes de dévotion, la voie du salut. Le droit chemin, le chemin le plus court ; et, figurément, la voie de l'honneur, de la probité. On dit dans le même sens la ligne droite. Avoir la taille droite, n'avoir aucune inflexion vicieuse dans la taille. Être droit, se tenir droit, avoir, tenir le corps dans une position où il ne soit ni courbé ni fléchi.
Levez la tête encor, soyez droite, approchez ; Faut-il tendre toujours le dos quand vous marchez ? [REGNARD, le Distrait, I, 4]
En général les mères exhortent leurs filles à se conduire avec sagesse ; mais elles insistent beaucoup sur la nécessité de se tenir droites, d'effacer leurs épaules.... [BARTHÉLEMY, Anacharsis, ch. 26]
On dit qu'un homme est droit comme un jonc, comme un échalas, comme un cierge, comme un sapin, comme une statue, comme un I, pour signifier qu'il se tient bien droit.
Te voilà sur tes pieds droit comme une statue ; Dégourdis-toi, courage ! allons, qu'on s'évertue [RAC., Plaid. III, 3]
Ironiquement. Cela est droit comme la jambe d'un chien. Terme de botanique. Qui n'a point de courbure ; droit diffère de dressé, en ce qu'il indique seulement que la partie n'a aucune courbure, quelle qu'en soit la direction, verticale, oblique ou horizontale. Terme d'anatomie. Se dit des parties dont la direction est de haut en bas, ou de bas en haut, quand le corps se trouve debout. Dents droites, celles dont la direction est perpendiculaire à l'axe des mâchoires. Les anatomistes donnent ce nom à un grand nombre de muscles. Le muscle droit de l'abdomen. Terme de manége. On dit qu'un cheval est droit sur ses jambes, quand, le devant du boulet tombant d'aplomb sur la couronne, le canon et le paturon se trouvent sur une même ligne. Terme de marine. Mettre la barre droite, placer la barre du gouvernail parallèlement à la quille. Terme d'architecture. Opposé à biais. Une porte droite, un berceau droit, sont la porte et le berceau de voûte dont la direction est perpendiculaire à l'entrée.
Terme de géométrie. Une ligne droite, le plus court chemin d'un point à un autre. Substantivement. Une droite, une ligne droite. Deux droites convergentes.
Le cercle étant composé d'une infinité de droites infiniment petites [VOLT., Newt. II, 9]
Angle droit, angle formé par deux lignes perpendiculaires l'une à l'autre. Un droit, un angle droit, dans cette phrase ou phrase analogue : les trois angles d'un triangle valent deux droits. Prisme droit, celui dont les deux bases sont perpendiculaires aux arêtes. Cylindre droit, solide formé par la révolution d'un rectangle autour d'un des côtés. Cône droit, solide formé par la révolution d'un triangle rectangle autour d'un des côtés de l'angle droit. Sphère droite, terme d'astronomie ou de cosmographie, signifiant que la sphère céleste nous paraît tourner droit sur nos têtes. La sphère est droite pour nous, quand notre horizon passe par les pôles du monde.
Qui n'est pas couché, qui est debout. Il est droit sur ses pieds.
Qui a le poids voulu, la valeur voulue. Monnaie droite de poids, pièce qui a le poids prescrit par les ordonnances. Terme de monnayeur. Titre droit, voy. TITRE. Fig. Honnête, équitable, sans détours. Un homme droit et simple. Avoir une intention droite.
Il redressera son jugement, pourvu qu'une droite volonté le rende attentif à son objet et à lui-même [BOSSUET, Connaiss. I, 17]
Comme toute conscience n'est pas droite, tout ce qui est selon la conscience n'est pas toujours droit [BOURDAL., Sur la fausse consc. 1er avent, p. 145]
Un homme simple et droit de cœur, qui craint Dieu et fuit le mal [SACI, Bible, Job, I, 8]
[Il] N'a le cœur assez droit ni les mains assez pures [RAC., Athal. III, 6]
Votre cœur n'était pas droit devant le Seigneur [MASS., Avent, Jug.]
Il faut le dire à l'honneur des lettres, la philosophie fait un cœur droit, comme la géométrie fait l'esprit juste [VOLT., Dict. philos. Locke.]
Sain, judicieux. La droite raison. Cet homme a l'esprit droit, le sens droit.
Droit, adv. En droite ligne, directement. Viser droit. Écrire droit. Le coup lui donna droit dans la poitrine.
Que notre âme s'envole en paradis tout droit [RÉGNIER, Sat. VI]
Je vais droit au sénat que je trouve assemblé [DU RYER, Scévole, II, 3]
Je m'en allai droit aux Jacobins [PASC., Prov. 2]
Mère écrevisse un jour à sa fille disoit : Comme tu vas, bon Dieu ! ne peux-tu marcher droit ? [LA FONT., Fabl. XII, 10]
Chez le marchand tout droit il s'en alla [ID., Fabl. VIII, 18]
La [chatte] perfide descend tout droit à l'endroit Où la laie était en gésine [ID., Fabl. III, 6]
Une lettre qui m'est venue droit de Paris [SÉV., 81]
Faut-il croire, d'après Lucain, que les Arvernes descendaient tout droit des Troyens ? [CHATEAUB., Clermont, 100]
Marcher droit, aller droit devant soi.
Marcher droit à l'ennemi [D'ABLANCOURT, Arrien, liv. I, dans RICHELET]
Fig. Marcher droit, se bien comporter.
Vous devez marcher droit pour n'être pas berné [MOL., Éc. des f. I, 1]
Tu n'as qu'à marcher droit quand tu seras sous ma garde [J. J. ROUSS., Hél. I, 7]
On dit dans un sens analogue, aller droit.
Quel prétexte ! cette femme ne va pas droit avec moi [MARIVAUX, le Legs, sc. 6]
Cent fois je t'ai vu marcher à la fortune, et jamais aller droit [BEAUMARCHAIS, Figaro, III, 5]
Fig. D'une manière directe. Aller droit à ses fins.
Une autre voix allant si droit au cœur [LA FONT., Belph.]
Cela va droit à demander des gardes [SÉV., 453]
J'y trouve un petit endroit allant droit au cœur [ID., 43]
Aller droit au fait, ne pas chercher de circonlocutions, en venir tout de suite à ce qui est essentiel.
Le bon abbé, qui va droit au fait, crut que nous étions riches à jamais [SÉV., 434]
Penser droit, ne pas se tromper.
Vous n'avez point pensé droit sur la cassolette [SÉV., 215]
Je vous prie de me mander si je pense droit [ID., 343]
Terme de pratique. Chacun en droit soi, chacun pour ce qui le concerne et selon les droits qu'il a ; en droit signifiant dans la direction, et, figurément, dans l'appartenance.
S. m.Terme de manége. Promener un cheval par le droit, le faire aller sur une ligne droite, sans se traverser ni se jeter de côté. Terme de vénerie. Prendre, chasser, avoir ou tenir le droit, se dit du chien qui prend ou suit bien la voie. Terme de jeu de paume. Les droits, le côté de la raquette qui est opposé au revers et où les cordes sont unies. Dans le langage des ouvriers, placer une chose au droit d'une autre, les placer de manière qu'elles se répondent exactement.

REMARQUE

  • On peut dire en parlant à une femme : marchez droit, ou marchez droite, suivant que droit est pris adverbialement ou adjectivement ; mais le sens n'est pas le même : marcher droit, signifie marcher en ligne droite ; marcher droite, signifie marcher en tenant le corps droit.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Cil qui custivent [cultivent] la terre, ne deit l'um travailler [tourmenter], se de leur droite cense non [, Lois de Guill. 33]
    Menez serez dreit à Ais le siet [le siége, la demeure] [, Ch. de Rol. XXX]
    Dreiz empereres, veiz me ci en present [, ib. XXII]
  • XIIe s.
    Par droite felonie [, Ronc. 10]
    [Ils ont] Droites les astes [lances] aus bons espiez moulus [, ib. p. 45]
    Droit en sa chambre [elle] en est courant allée [, ib. p. 146]
    [Plantes] Belles et droites, fresches et verdoiant [, ib. p. 156]
    Tout droit à Blaive [ils] en sont devant alé [, ib. p. 166]
    Puis qu'en vous sont tout mal esteint, Et tout bien à droit alumé [, Couci, III]
    Or le doinst [mon cœur] Diex à droit port arriver ; Car il s'est mis en mer sans aviron [, ib. X]
    Et sachez bien, plus n'en orrez [ouïrez] parler ; Car je n'i voi nule droite raison [, ib.]
    Se vostre home vous veulent par droite foi aider [, Sax. VI]
    Mais sache tant li rois, nostre empereres drois.... [, ib. XVIII]
    Tut dreit devant la sale est à pié descenduz ; Laiens en est entrez.... [, Th. le mart. 38]
  • XIIIe s.
    Et chevauchierent les batailles ensi come eles estoient devisées, par dessus le port, jusques en droit le palais de Blaquerne [VILLEH., LXXIV]
    Au droit terme que li dus [le duc] leur dist, il revindrent au palais [ID., XIII]
    Que droit au point du jour convient qu'ele s'atire [se pare] [, Berte, XI]
    Quant, pour venir droit ci, [tu] me meïs en la sente [, ib. XLVIII]
    Qui bien la regardast à droit et à loisir, Bien deïst que plus belle ne peüst-on choisir [voir] [, ib. LXIII]
    Comme droit hoir de France [ils] font Pepin couroner [, ib. III]
    [La couronne] Cent mile mars valoit et plus, à droite vente [, ib. X]
    [Elle] Ne sait quel part aler pour trouver la plus droite [directe voie] [, ib. XXIX]
    [Une robe].... si coillie et jointe [ajustée], Qu'il n'i ot une seule pointe Qui à son droit ne fust assise [, la Rose, 1221]
    Je ferai quanque vous vodrois [voudrez], Fet Bel acueil, car il est drois [juste], Puisque Dangier l'a otroié [, ib. 3252]
    C'est de la sainte vile qui tant fait à loer, Jherusalem l'apele qui droit la veut nomer [, Ch. d'Ant. I, 7]
    Et cil quemin furent fet à droite ligne, es liex [lieux] où ligne se pooit porter sans empeequement [empêchement] de très grant montaigne [BEAUMANOIR, XXV, 2]
    Il y a bien un autre cas que de droit apel [ID., LXI, 2]
    Pour les copz des engins aus Sarrazins, lesquiex avoient seize engins tous drois [JOINV., 220]
  • XIVe s.
    Là ne se pot tenir de dire sa raison : Bertran, vous alez droit, si ait m'ame pardon [, Guesclin. 13575]
  • XVe s.
    Argent fait avoir benefices ; Et fait des drois venir les tors, Et des tors les drois au retors [FROISS., Le dit dou florin.]
    [Eustache de Saint-Pierre à ses concitoyens] Je, en droit moi, ai si grand esperance d'avoir grace et pardon envers notre Seigneur, si je muir pour ce peuple sauver, que je veuil estre le premier [ID., I, I, 321]
    C'est que vous veuilliez encharger les armes de France et esquarteler d'Angleterre, et vous appeler roi de France, et nous vous tiendrons pour droit roi de France, et obeirons à vous comme au roi de France.... [ID., I, I, 95]
    Et fut chacun armé et monté à la droite mie-nuit [ID., I, I, 37]
    Dieu les fit, ainsi comme par droit miracle, detourner [hors de leur chemin] [ID., I, I, 18]
    .... Et prirent terre sur le sablon et sur le droit rivage de la mer, sans havre et sans droit port [ID., I, I, 18]
    Ou temps de lors, cil qui mouroient, En enfer tout droit avalloient, Tuit y alloient, c'en est la somme [, la Passion de N.S.J.C.]
    . Le roy d'Angleterre, après avoir receu son argent, se mist à chemin droit à Callais [COMM., IV, 11]
  • XVIe s.
    Les autres exercent droites [vraies] briganderies, en saccageant les maisons.... [CALVIN, Instil. 1210]
    Quand on est en doubte du plus court chemin, il fault tenir le droict [MONT., I, 132]
    Il y avoit une grande isle, droict à la bouche du destroit [ID., I, 230]
    J'ay veu le roy Henri Il ne pouvoir nommer à droict un gentilhomme de ce quartier de Gascoigne [ID., I, 344]
    De biais ou de droict fil [ID., II, 353]
    Elle s'appeloit en son droit nom Acca Larentia [AMYOT, Rom. 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry et picard, dret ; génev. venez droit à midi, à midi juste, le droit d'une étoffe, l'endroit ; provenç. dreit, dreg, dreich, dret, drech ; catal. dret ; espagn. derecho ; portug. dereito, direito ; ital. dritto, diretto ; du latin directus, participe passé de dirigere (voy. DIRIGER).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. DROIT, TE. Ajoutez :
    S. f.Terme de marine.
    Droite de hauteur, droite qui, géométriquement, peut être tracée sur une carte marine, et qui offre cette particularité d'être normale à la direction azimutale de l'astre observé [, Acad. des sc. Comptes rend. t. LXXXII, p. 534]
    Terme de numismatique. Au droit, à la face d'une médaille qui porte la figure. Au droit est opposé à : au revers.

DROIT, DROITE2

(droi, droi-t') adj.
Qui est opposé à gauche, c'est-à-dire opposé au côté où est le cœur. Le bras droit. La main droite. L'aile droite d'une armée. Fig. Être le bras droit de quelqu'un, être son agent principal, indispensable. En fait d'aumône, il ne faut pas que la main gauche sache ce que fait la droite, ou que votre gauche ne sache point ce que fait votre droite, c'est-à-dire, évitez avec soin de faire connaître vos bonnes œuvres, évitez l'ostentation de la charité.
Car toujours leur main gauche ignore Ce que leur main droite a donné [LAMARTINE, Cantate pour les enfants d'une maison de charité]
La rive droite ou la droite d'une rivière, se dit du rivage placé à la droite d'une personne qu'on suppose être sur la rivière et en descendre le courant. Le côté droit d'une assemblée, celui qui est à la main droite du président. Le ventricule droit du cœur, celui qui reçoit le sang veineux et qui est situé dans la portion du cœur qui regarde le bras droit.
S. f. La droite, le côté droit. La droite du tableau. Donner la droite à quelqu'un, le placer à sa droite pour lui faire honneur. La droite, la main droite.
Le fils de l'homme est assis à la droite de Dieu [MASS., Carême, Pass.]
La droite, l'aile droite d'une armée. La droite de l'ennemi. Dans nos assemblées parlementaires, la droite, les membres qui siégeaient au côté droit et qui, opposés aux idées révolutionnaires, soutenaient les choses et les personnes attaquées par la Révolution.
Trouvez-moi une tournure plus propre [que l'apostrophe] à étonner la droite, à mouvoir le ventre ? [P. L. COUR., I, 219]
Poétiquement ou dans le style biblique, la main.
Ce Romain a brûlé sa droite triomphante [DU RYER, Scévole, V, 4]
Les ministères saints qu'il [un théologien] appelle les ouvrages de la droite [PASC., Prov. 2, réfutation.]
Que votre main se fasse sentir à tous vos ennemis ; que nul de ceux qui vous haïssent n'échappe à votre droite [SACI, Bible, psaume XX, 9]
Comme un jouet vivant ta droite m'a saisi [LAMART., Méd. I, 2]
Tous deux [Napoléon et son fils] sont morts ; Seigneur, votre droite est terrible ! [V. HUGO, Crép. V]
À droite, loc. adv. Du côté droit. Tourner à droite. Prendre à droite. Substantivement, dans le langage militaire, un à droite, mouvement d'une troupe qui se dirige du côté droit. Terme de danse. À droite, expression abrégée pour chassez à droite, faites un chassé à droite. À droite et à gauche, des deux côtés du corps. Frapper à droite et à gauche.
La Baguenodière ne put d'abord que les pousser des coudes à droite et à gauche, ses mains étant embarrassées dans sa casaque [SCARRON, Roman com. II, 17]
De tous côtés. Il entend à droite et à gauche différents propos sur son compte. Prendre à droite et à gauche, recevoir de toutes mains, tirer de l'argent de différentes personnes.

REMARQUE

  • À droit, parce qu'on sous-entendait côté, s'est dit, dans le XVIIe siècle, au lieu de à droite, que nous disons aujourd'hui ; c'est un archaïsme.
    Mon cœur ou à droit ou à gauche est tout plein de vous [SÉV., 425]
    Les voyageurs sans guide assez souvent s'égarent, L'un à droit, l'autre à gauche.... [BOILEAU, Sat. IV]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le coup declina à droict par la brusque hastiveté de Pantagruel [RAB., Pant. II, 29]
    Cette apparence de verisimilitude qui les faict prendre plustost à gauche qu'à droicte, augmentez la [MONT., II, 318]
    Il estendit sa main droicte sur le feu [AMYOT, Publ. 33]
    Or s'estoient les chevaliers romains tous jettez en la poincte gauche, comme nous avons desja dit, en intention d'envelopper la droite de Caesar par derriere [ID., César, 58]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. drech. On a prétendu que droit venait du latin dexter, par permutation de l'r ; mais dexter avait donné destre qui a été usité jusqu'au XVIe siècle, époque à laquelle droit a commencé à l'emporter. Droit en ce sens n'est pas autre chose que le précédent (voy. DROIT 1), direct ayant été dit pour dextre, comme gauche, qui proprement signifie de travers, a été pris pour senestre. L'italien ritto (du latin rectus) qui signifie droit, opposé à gauche, le prouverait, si autre preuve était nécessaire.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. DROIT. - HIST. Ajoutez : XVe s.
    Si la femme enchainte marche au mouvoir plus tost du pied droit que du senestre [, Évang. des quenouilles]