duc

(Mot repris de ducs)

1. duc

n.m. [ lat. dux, ducis, chef ]
1. En France, titre de noblesse le plus élevé, après celui de prince.
2. Souverain d'un duché.

2. duc

n.m. [ de 1. duc ]
Hibou aux aigrettes bien marquées : Le grand duc, le moyen duc et le petit duc.

DUC1

(duk) s. m.
Terme de féodalité. Souverain d'un duché. Le duc de Normandie. Duc et pair, duc qui, en vertu de son duché, était pair du royaume.
Titre le plus élevé parmi la noblesse de France, après celui de prince. Il reçoit chez lui des marquis et des ducs. Duc-duc, titre de certains grands d'Espagne qui réunissaient plusieurs duchés en leur personne.
Titre de quelques princes souverains. Le duc de Parme. Le grand-duc de Berg, titre qui fut porté quelque temps par Murat. Le grand-duc de Russie, l'héritier présomptif de la couronne de Russie.
Terme de jeux. Quinola duc, as duc, se dit, au reversis, d'un quinola, d'un as donné en certaine circonstance.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Il en apelet et ses dux et ses contes [, Ch. de Rol. II]
  • XIIe s.
    Naymes li dus qui mout fit à loer [, Ronc. p. 32]
    Li dux Miles le voit, ne lui fu mie bon [, Sax. VIII]
    Qui donc veïst le duc sur un cheval gascon.... [, ib.]
    Hieu cumandat à un sun duc Abadacer, ke il preist le cors, sil jetast el champ Naboth de Jesrael [, Rois, p. 377]
    E cumandad que jo fusse ducs sur tut le pople de Israel [, ib. 142]
  • XIIIe s.
    Dont emprunterent li message dui cens mars en la ville, et les baillierent au duc, pour commencier la navie [VILLEH., XX.]
    Et quant li dus leur livra les soies chartres [ses chartes].... [ID., XIX.]
    La roÿne adestrerent duc et conte et princier [, Berte, II]
    Duc est la premiere dignité, et puis contes.... [, Liv. de jost. 67]
  • XIVe s.
    Et à cest propos Homerus le poete raconte et parle de Dyomedes un duc de Grece et de Hetor un duc de Troye.... [ORESME, Eth. 83]
  • XVe s.
    Le duc et la ducoise aussi De Braibant moult je regrasci [remercie] [FROISS., Buisson de jonece.]
    Poudre de duc [sorte d'épicerie] pour l'ypocras Te convient, et maint lopin cras ; Sucre blanc pour les tartelettes [EUST. DESCH., Poésies mss. f° 497, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    On donnera à l'accouchée un pressis de chapon ou un chaudeau où il y aura du saffran et un peu de poudre de duc [PARÉ, XVIII, 34]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. duc ; portug. duque ; ital. duce, duca ; du latin dux, chef, proprement celui qui conduit. L'ancien français faisait au nominatif li dus, et au régime le duc, au nomin. plur. li duc, au régime les dus.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. DUC. Ajoutez :
    Terme de carrosserie. Voiture du plus grand luxe, sorte de grande victoria à deux places seulement, avec un siége par derrière et un par devant pour deux domestiques sur chaque.

DUC2

(duk) s. m.
Oiseau nocturne de la famille des chouettes, qui se distingue par des plumes en forme de cornes ou d'oreilles. Grand duc, un des noms vulgaires du bubon européen. Moyen duc, le hibou, ou mieux l'ote commun. Petit duc, le scops européen.
Poisson des mers du Japon (chétodon duc), dit aussi duchesse.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Encores que la chasse aux oisillons avec la chouete ou au duc, semble n'appartenir qu'aux enfans.... [O. DE SERRES, 995]
    Il se sauva des premiers, et s'appelloit le duc de Sulmone ; les ducs vollent bien aussi roide quelquesfois que les autres oyseaux [BRANT., Launoy.]

ÉTYMOLOGIE

  • Ainsi dit, parce qu'on a cru qu'il servait de duc, c'est-à-dire de guide, à certains oiseaux.

duc

DUC. n. m. Titre qui était le plus élevé parmi l'ancienne noblesse de France et de quelques autres États. Duc et pair.

C'est aussi le Titre de quelques princes souverains. Le duc de Mecklembourg. Le grand- duc de Bade.

Par extension, il désigne un Oiseau nocturne de la famille des Chouettes qui a des plumes en forme de cornes aux deux côtés de la tête. Les fauconniers portaient des ducs pour attirer les corneilles, les milans.

duc

Duc, m. Nom de dignité, lequel est fait de Marquis, ou Comte qu'il estoit, quand il a quatre Comtez, ou quatre Baronnies, pour chacune Comté, et une ville cité: et la ceremonie est telle qu'à faire un Roy, horsmis quant à l'onction. L'Empereur, ou son Roy apres la Messe celebrée par un Prelat, l'enchapelle d'un chapelet d'or, garni de pierres precieuses, et donnera nom au Duché de la cité plus riche dudit futur Duc. Et ce presens plusieurs Prelats, Princes, Ducs, Marquis, Comtes, Barons, Chevaliers, Bannerets, et Escuyers qui s'y pourront trouver, Dames et Damoiselles, avec festins, joustes, et tournois.

duc

Duc qui est esleu pour un trouble et esmeute, Dux tumultuarius.

duc


DUC, s. m. DUCAL, ALE, adj. [Duk, dukal, kale.] Duc, est 1°. Un Seigneur revétu d'une dignité, qui est la première parmi la Noblesse de France. Il y aussi des Ducs en Espagne, en Portugal, en Angleterre et âilleurs. = 2°. Il se dit de quelques Princes souverains. Le Duc de Modène, le Duc de Parme, etc. On disait aussi, le Duc de Savoie, avant qu'il eût le titre de Roi de sicile, ou de Sardaigne. = 3°. On donait aussi ce titre anciènement aux Chefs et aux Généraux d'armées, et aux Gouverneurs des grandes Provinces. = 4°. Oiseau nocturne, dont les Fauconiers se servent pour atirer les corneilles et les milans.
   DUCAL, ALE, adj. Qui apartient à un Duc: "Manteau Ducal; couronne Ducale.

Traductions

duc

(dyk) masculin

duchesse

dukehertog, ooruilHerzogδούκαςduqueducaДюк杜克הדוכס듀크Duke (dyʃɛs) féminin
nom
personne noble

duc

[dyk] nmduke