duperie

duperie

n.f.
Litt. Action de duper, de tromper qqn ; mystification : Son apparente sympathie à ton égard n'était qu'une duperie leurre, tromperie

duperie

(dypʀi)
nom féminin
tromperie Cette vente était en fait une énorme duperie.

DUPERIE

(du-pe-rie) s. f.
Ce qui fait qu'on est dupe. C'est une franche duperie.
Regardant le pur amour du bien public comme une duperie ou comme une jactance [MARMONTEL, Mém. XI]
À ce risque fatal, je vis, je me confie ; Et dût ce noble instinct, sublime duperie, Sacrifier en vain l'existence à la mort, J'aime à jouer ainsi mon âme avec le sort [LAMART., Harm. IV, 11]
État de dupe.
Pour voir jusqu'où va la duperie des hommes avec nous [MARIVAUX, Marianne, 1re part.]

ÉTYMOLOGIE

  • Duper.

duperie

DUPERIE. n. f. Action de duper ou État de celui qui est dupé. Cette affaire n'est qu'une duperie. Prendre tant de peine pour si peu de résultat, c'est une duperie.
Synonymes et Contraires

duperie

nom féminin duperie
Littéraire. Action de duper.
Traductions

duperie

גניבת דעת (נ), הונאה (נ), מיסטיפיקציה (נ), מרמה (נ), שקר (ז), תרמית (נ), מִרְמָה, תַּרְמִית, הוֹנָאָה, שֶׁקֶר

duperie

Verarschung

duperie

hoax, dupery

duperie

[dypʀi] nfdeception