échantillon

(Mot repris de echantillon)

échantillon

n.m. [ anc. fr. eschandillon, échelle pour mesurer, du lat. scandere, monter ]
1. Petite quantité de marchandise qui permet de juger de la qualité : Un échantillon de moquette. Un échantillon de fond de teint.
2. I représentatif ; aperçu de la valeur de qqch : Voici un bel échantillon de plante tropicale spécimen
3. Fraction représentative d'une population ou d'un ensemble statistique : Réaliser un sondage sur un échantillon de 600 personnes.
4. En musique, extrait d'un enregistrement utilisé pour composer une œuvre nouvelle sample [anglic.]

ÉCHANTILLON

(é-chan-ti-llon, ll mouillées, et non é-chan-ti-yon) s. m.
Petit morceau d'étoffe qu'on coupe d'une pièce pour servir de montre de toute la pièce. Petite quantité d'une marchandise servant de montre. Échantillon de blé, de vin.
On contait qu'Arlequin, l'autre jour, à Paris, portait une grosse pierre sous son petit manteau ; on lui demandait ce qu'il voulait faire de cette pierre ; il dit que c'était un échantillon d'une maison qu'il voulait vendre [SÉV., 76]
Fig. Juger de la pièce par l'échantillon, juger d'une chose par ce qu'on en montre.
Aperçu, idée d'une chose.
Quelle consolation pour eux [mes parents] que d'apprendre combien je suis pourvue richement ; et si, avant que d'entrer dans la tombe, ils voyaient au moins un échantillon des douceurs et des avantages dont je jouis ! [LA FONT., Psyché, I, p. 63]
Dont ceux [les prodiges] de Moïse n'étaient que les échantillons [PASC., Juifs, 25]
Ce n'est qu'un petit échantillon de sa mauvaise humeur [MOL., Méd. malgré lui, III, 3]
Donner un échantillon de son savoir-faire, montrer ce dont on est capable. Fragments de passages détachés d'un ouvrage et propres à faire juger du reste.
Terme d'architecture. Dimensions et formes déterminées par les règlements pour certaines espèces de matériaux. Brique, tuile, pavé, bois d'échantillon. La mesure qui sert de règle pour rendre égale la grandeur de toutes ces choses.
Terme de marine. Force et dimension des pièces de bois qui servent aux constructions navales. Ce bâtiment est d'un grand échantillon, d'un faible échantillon, c'est-à-dire la charpente de sa muraille a beaucoup, peu d'épaisseur.
Les défauts les plus essentiels qui se trouvent dans tous les vaisseaux bâtis à Toulon dont il est fait mention dans ce devis, consistant en ce qu'ils ne sont pas assez forts où les membres se joignent et qu'ils ne sont pas bâtis de bois d'un assez gros échantillon à proportion de leur grandeur [SEIGNELAY, à du Quesne, 12 févr. 1680, dans JAL]
Terme de chevalier de l'arquebuse. Marque qu'on prend pour preuve de quelque beau coup qu'on a fait. C'est un coup à prendre échantillon.
Terme de commerce. Contre-partie de la taille sur laquelle les débitants marquent la quantité de marchandise qu'ils vendent à crédit.
Outil d'horloger pour égaliser les roues de rencontre. Outil de charpentier et de menuisier pour donner aux pièces l'épaisseur convenable.
Terme de fonderie de canon.
Nom d'une planche dans laquelle sont entaillées toutes les différentes moulures du canon, [, Dict. des arts et mét. Amst. 1767, fondeur en bronze]
Terme de construction. Partie des ardoises non recouverte par les ardoises superposées.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Se li noviaus talemelier [boulanger] pert son eschantillon une fois ou plusieurs dedans les quatre années desus dites, il devra, à chascune fois qu'il le perdra, un chapon ou XI deniers por le chapon [, Liv. des mét. 8]
  • XIVe s.
    Tant minerent adonc, ce sachiez sans faillir, Que par dessoubs les murs pueent [peuvent] bien avenir ; Dessouz le fondement font la terre ravir, à forts eschanteillons [solives] la firent soustenir [, Guesclin. V. 4020]
  • XVe s.
    Tous dis [toujours] en cotiant [côtoyant] le bois, Tant alames à ceste fois Devant nous à l'escantillon [au coin] [FROISS., Poésies mss. dans LACURNE]
    Peut bien estre que ses parents l'eussent plus hautement mariée et ne l'eussent pas baillée au bonhomme, se ne fust un petit eschantillon qu'elle a fait en sa jeunesse, je ne sçay par quelle maladventure, qui lui advint par chaude cotte, dont le bonhomme n'avoit rien sceu [, les Quinze joies du mariage, p. 63, dans LACURNE]
    Petit musequin éveillé, Preste à donner l'eschantillon à quelque grobis esmaillé, Contrefaisant l'esmerillon [COQUILLART, Enquête de la simple et de la rusée.]
  • XVIe s.
    Le marchand qui faict montre et parement du plus riche eschantillon de sa marchandise [MONT., IV, 317]
    Semant icy un mot, icy un aultre eschantillon deprins de leur piece [ID., I, 376]
    Après tant de travaux et de fatigues [c'est Alexandre qui parle après sa mort], ne me contes qu'un chacun fit eschantillon de mon empire à son profit [PASQUIER, Recherches, p. 902, dans LACURNE, au mot croupe.]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de échantil ; wallon, hansion ; espagn. escantillon.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ÉCHANTILLON. Ajoutez :
    Planche de chêne constituant un des types adoptés dans le commerce de bois de Paris et dans la région qui alimente les chantiers de la capitale.
    L'échantillon a 0m,25 de largeur, et 0m,04 d'épaisseur [NANQUETTE, Exploit. débit et estim. des bois, Nancy, 1868, p. 74]

échantillon

ÉCHANTILLON. n. m. Petit morceau d'étoffe, de toile ou d'autres marchandises que l'on montre pour faire connaître la pièce ou la marchandise entière. Ce n'est qu'un échantillon de la pièce. La pièce ne se rapporte pas à l'échantillon. Échantillon de vin, de blé.

Fig. et fam., Juger de la pièce par l'échantillon, Juger de quelqu'un ou de quelque chose par le peu qu'on en sait ou qu'on en a vu.

En termes d'Arts, il désigne la Force, la dimension des pièces de bois qui servent aux constructions. Cette pièce de bois est d'un grand, d'un moyen, d'un petit échantillon. Ces deux pièces sont de même échantillon, d'échantillon différent. On dit de même Ce bâtiment est d'un grand échantillon, d'un faible échantillon, Il a beaucoup, a peu d'épaisseur.

Il se dit figurément des Choses de l'esprit, comme lorsqu'on montre un fragment de poème, quelques pages de prose, pour donner une idée de l'ouvrage dont ils font partie. On vante l'ouvrage qu'il doit publier, je voudrais en voir un échantillon.

Il se dit figurément et familièrement d'un Spécimen remarquable. Cet animal est un échantillon de sa race. Un échantillon de rosiers.

Fig. et fam., Donner un échantillon de son savoir-faire, Montrer ce que l'on sait faire. On dit de même Ce n'est là qu'un échantillon de son savoir-faire, Son habileté ne se borne pas à cela.

échantillon


ÉCHANTILLON, s. m. [Échanti-glion. 1re é fer. 2e lon. mouillez les ll.] Au propre, petit morceau de quelque chôse que ce soit, qui sert de montre pour faire conaitre la pièce. Il se dit sur-tout des étofes. "Ce n'est qu'un échantillon de la pièce. = On le dit au figuré, des ouvrages d'esprit. "Jugez de la pièce par l'échantillon, ce qui se dit aussi, familièrement, du caractère, de la conduite d'une persone. C'est juger d'un Poète par quelque morceau de Poésie, et d'un homme par quelqu'un de ses discours, ou quelqu'une de ses actions.

Synonymes et Contraires

échantillon

nom masculin échantillon
1.  Petite fraction d'un produit.
2.  Cas représentatif de quelque chose.
3.  Individu représentatif d'une espèce.
Traductions

échantillon

sample, specimen, cross-sectionדגם (ז), דוגמה (נ), הדגם (ז), מגדם (ז), תדגים (ז), מִדְגָּם, דֶּגֶםmonster, proef, staal, steekproef, specimenmuestraδείγμαcampione, campionario, campionato, esemplare, saggio, tassello, tastoعَيِّنَةvzorekprøveProbenäyteuzorak見本샘플prøvepróbkaamostraобразецprovตัวอย่างörnekmẫu样例 (eʃɑ̃tijɔ̃)
nom masculin
petite quantité qui représentel'ensemble montrer un échantillon

échantillon

[eʃɑ̃tijɔ̃] nmsample