écurie

(Mot repris de ecurie)

écurie

n.f. [ de écuyer ]
1. Lieu destiné à loger les chevaux, les mulets, les ânes : Les écuries d'un château.
2. Ensemble des chevaux de course d'un même propriétaire.
3. Ensemble des cyclistes ou des pilotes de course qui courent pour une même marque.
4. Fam. Ensemble des écrivains qui travaillent pour une même maison d'édition.
5. Dans le centre et l'est de la France et en Suisse, étable.

ÉCURIE

(é-ku-rie) s. f.
Habitation réservée aux solipèdes et particulièrement au cheval.
On m'éleva jusqu'à quatorze ans dans un palais auquel tous les châteaux de vos barons allemands n'auraient pas servi d'écurie [VOLT., Candide, 11]
Fermer l'écurie quand les chevaux sont dehors, prendre des précautions quand le mal est arrivé. C'est un cheval à l'écurie, se dit d'une chose qui nécessite des frais sans être utile. Les écuries d'Augias, voy. ÉTABLES. Entrer comme dans une écurie, entrer dans un lieu grossièrement et sans observer aucune politesse. Élevé dans une écurie, il sent l'écurie, c'est un valet d'écurie, se dit d'un homme grossier dans ses propos. On dit d'une chambre sale : c'est une écurie, une vraie écurie. Il couche dans une écurie.
Train, équipage d'un prince. La grande, la petite écurie.
Terme de marine. Bâtiment pour transporter les chevaux.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Escuyer d'escuyrie du duc de Bourgogne [, Boucic. hist. I, 30]
    Un chevaucheur d'escuyrie dudit duc [COMM., III, 9]
    Guillaume estoit en son scure ou granje, où il batoit du blé [DU CANGE, scura.]
    Escuirie de beau gouvernement [EUST. DESCH., Poésies mss. dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Eschanson, escuyer d'escuirie, chambellan.... [MONT., II, 169]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. escura, escuria ; bas-lat. scura, scuria. La forme scure, le bas-latin scura, scuria, montrent que le mot vient du germanique : anc. haut allem. skûra, skiura, étable ; holland. schuur et allem. Scheuer, grange ; radical sanscrit, sku, couvrir. Mais on doit penser que escuyer a influé pour donner la forme en rie. L'italien scuderia se rattache à écuyer. Le fait est que la Fontaine semble avoir dit écurie pour charge d'écuyer : Je le suis donc [malheureux, à propos de poursuites qu'il subissait pour avoir pris indûment la qualité d'écuyer] grâces à l'écurie, Et ne suis pas seul de ma confrérie, Œuvres, édit. Walckenaer, t. VI, p. 79.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ÉCURIE. Ajoutez :
    Terme de turf. Ensemble des chevaux de course d'un propriétaire ou de plusieurs propriétaires associés.

écurie

ÉCURIE. n. f. Bâtiment destiné à loger des chevaux, des mulets, etc. Mettez ces chevaux à l'écurie. Écurie bien garnie. La cour des écuries.

Fig. et fam., Fermer l'écurie quand les chevaux sont dehors, Prendre des précautions quand le mal est arrivé, quand il n'est plus temps de l'éviter.

Fig. et fam., C'est un cheval à l'écurie, se dit d'une Chose qui nécessite des frais d'entretien, sans être d'aucune utilité.

Fig., Nettoyer les écuries, ou les étables d'Augias, Réformer des abus criants, remédier à une corruption invétérée, porter l'ordre et la règle dans des affaires embrouillées, malhonnêtes.

On dit familièrement C'est une écurie pour Une maison mal entretenue, malpropre. Vous croyez-vous dans une écurie? Croyez-vous être dans un endroit où l'on n'est pas tenu de se comporter décemment?

Il signifiait aussi Train, équipage qui comprenait écuyers, pages, carrosses, chevaux, mulets d'un prince, d'un grand seigneur. L'écurie du prince est partie. La grande écurie, la petite écurie du roi. Les pages de la grande, de la petite écurie. Avoir le soin, l'inspection de l'écurie, des écuries. Il dépense beaucoup pour ses écuries.

Il se dit aujourd'hui plus spécialement et plus fréquemment des Chevaux que l'on dresse pour les courses. C'est l'écurie de M. X... qui a gagné le prix. Son écurie lui coûte très cher.

écurie


ÉCURIE, s. f. [1re é fer. 3e lon.] 1°. Lieu destiné à loger des chevaux. = 2°. Train, équipage, qui comprend écuyers, pages, carrosses, chevaux, etc. La grande, la petite écurie du Roi. "Les Pages de la grande, de la petite écurie, etc.

Synonymes et Contraires

écurie

nom féminin écurie
Familier. Local malpropre.
bauge, taudis -familier: porcherie -littéraire: galetas, tanière -populaire: gourbi.
Traductions

écurie

Stallstable, stall, sty, stud, outbuilding, outhouse, shedstal, renstalאורווה (נ), אֻרְוָהcavallerissa, estable, quadrastaldĉevalejo, stalocuadra, establokandang kudastalla, scuderiastallestábulo, curral, estrebaria, redilاِسْطَبْلstájσταύλοςtallištala馬小屋마구간stajniaконюшняstallคอกม้าahırchuồng ngựa马厩 (ekyʀi)
nom féminin
bâtiment où sont logés les chevaux

écurie

[ekyʀi] nfstable