effigie

effigie

n.f. [ lat. effigies, image, de fingere, façonner ]
Représentation, image d'une personne, notamm. sur le côté face d'une monnaie, d'une médaille : Une pièce à l'effigie d'un compositeur célèbre.

effigie

(efiʒi)
nom féminin
représentation d'une personne des timbres à l'effigie d'une star de cinéma

EFFIGIE

(è-fi-jie) s. f.
Représentation en relief ou en peinture de la figure d'une personne. Monnaie frappée à l'effigie d'un prince. Et là [dans le Mercure galant] s'impriment tous les morts, Avec leurs généalogies, Leurs éloges, leurs effigies.
Leurs dignités et leurs trésors [CHAULIEU, Ép. d'Hamilton.]
Aux cris religieux d'un parterre idolâtre, En face de vous-même, au milieu du théâtre, Jamais en effigie, assis sur un autel, Vous a-t-on couronné d'un laurier solennel ? [GILBERT, Apologie.]
Jésus-Christ s'unit à la chair par son effigie humaine [CHATEAUB., Génie, I, I, 7]
Fig.
Ce que nous cachons de nous-mêmes, est ce que nous sommes réellement ; ce que nous en découvrons est ce que nous voudrions être ; nous étalons une conscience qui n'est que la fausse effigie de la nôtre [MASS., Carême, Confess.]
Figure grossière qu'on faisait d'une personne et qu'on attachait à une potence, lorsque cette personne était condamnée à mort par contumace. Exécuter un criminel en effigie, attacher à l'instrument du supplice l'effigie et un écriteau portant la sentence de condamnation.
Larochepot était fils de Mme du Fargis persécutée et mise en effigie par le ministre [Richelieu] [RETZ, I, 20]
Vous avez fait pendre en effigie votre père Jarrige [PASC., Prov. 16]
Les rebelles déposèrent leur roi [Henri IV de Transtamare] en effigie [VOLT., Mœurs, 101]
Ils ressemblent aux honnêtes gens qui pendent les autres en effigie : ils ne s'embarrassent pas que le portrait soit ressemblant [ID., Lett. Leclerc, 10 fév. 1765]

SYNONYME

  • EFFIGIE, IMAGE, PORTRAIT. L'image est ce qu'il y a de plus général ; elle se fait de toute façon et de tout objet : l'image d'un homme, d'un arbre, d'une montagne. Effigie ne se dit que des personnes ; elle est ou en relief, ou en figure, ou en peinture. Le portrait est toujours en dessin ou en peinture.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Leur effigie [de Sérapis et d'Isis] représentée le doigt sur la bouche [MONT., II, 251]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. effigies, de effingere, représenter, de ex, et fingere, former (voy. FEINDRE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    EFFIGIE. Ajoutez :
    Fig. Le corps d'une personne dont l'intelligence est éteinte.
    Nous avons enterré depuis quelques jours une personne qui ne vivait plus il y a longtemps ; mais, quoique ce ne fût que son effigie qui nous restât, je n'ai pas laissé d'être touché de sa perte [BALZAC, Lett. à Conrart, 28 avril 1653]

effigie

EFFIGIE. n. f. Figure, représentation d'une personne, soit en relief, soit en peinture. Cette médaille est à l'effigie, porte l'effigie de tel prince. Exposer en public l'effigie d'un roi, d'un prince qui vient de mourir. Effigie de cire.

Exécuter un criminel en effigie, Exposer en public un tableau où le condamné qui est en fuite est représenté subissant la peine prononcée contre lui, et au bas duquel son nom et l'arrêt sont écrits. On dit de même Exécution en effigie.

effigie

Effigie, Effigies.

Effigie eslevée en l'honneur de celuy qui a eu quelque victoire, Palmaris statua.

effigie


EFFIGIE, s. f. EFFIGIER, v. a. [Efigi-e, gi-é: 1re é fer., 3e lon. au 1er, 4e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Effigie, figûre, représentation d'une persone. — L'usage de ce mot est fort borné. "On doit porter respect à l'effigie du Prince. "Après la mort des Rois, des Princes, on expose leur effigie en public, c. à. d., leur représentation en cire. — Exécuter un criminel en effigie, c'est mettre sur l'échafaud son portrait, ou un tableau, ou un manequin, où il est représenté soufrant le suplice auquel il a été condamné. "Il fut pendu, roué en effigie.
   EFFIGIER, ne se dit que dans cette dernière acception: Il a été condamné par contumace, et on l'a effigié. "Il a été effigié.
   Effigie, Image, Figûre, Portrait (synon.) L'effigie, est pour tenir la place de la chôse même. "On pend en effigie les criminels fugitifs. (On avait mis sur le Catafalque l'effigie du Prince.) Image, est pour en représenter simplement l'idée: "On peint des images de nos Mystères. La figûre est pour en montrer l'attitude et le dessein: "On fait des figures équestres de nos Rois. Le portrait est uniquement pour la ressemblance. "On grâve les portraits des Hommes illustres. = Effigie et portrait, ne se disent dans le sens litéral que des persones. Image et figure, se disent de toute sorte de choses. Portrait, se dit dans le sens figuré, pour certaines descriptions que les Orateurs font, soit des personnes, soit des caractères, ou des actions. GIR. Synon.

Synonymes et Contraires

effigie

nom féminin effigie
Représentation d'une personne.
Traductions

effigie

effigy

effigie

effige, effigie

effigie

[efiʒi] nfeffigy
brûler qn en effigie → to burn an effigy of sb, to burn sb in effigy