effrayé, ée

EFFRAYÉ, ÉE

(è-frè-ié, iée) part. passé.
Qui est en proie à l'effroi. Effrayé par le bruit du tonnerre.
Je suis effrayée comme la vie passe [SÉV., 440]
À quel point je suis heureuse ! je suis effrayée de mon bonheur [Mme DE GENLIS, Adèle et Théod. t. III, lett. 54, p. 373, dans POUGENS.]
Substantivement.
Tantôt en le voyant j'ai fait de l'effrayée [CORN., Nicom. I, 5]
Qui indique l'effroi.
De mon front effrayé je craignais la pâleur [RAC., Brit. III, 7]
Terme de blason. Se dit d'un cheval, lorsqu'il est représenté dans une situation rampante.