égal

(Mot repris de egale)

égal, e, aux

adj. [ lat. aequalis, de aequus, plat, uni ]
1. Semblable en nature, en quantité, en qualité, en valeur : Deux parts égales de tarte équivalent, identique ; disproportionné, inégal pour le même prix ; pareil ; différent
2. Qui ne varie pas, qui ne présente pas de brusques différences : Marcher d'un pas égal régulier ; irrégulier changeant, instable
3. Qui s'applique à tous dans les mêmes conditions : Un arbitrage égal équitable, impartial ; injuste, partial
4. Litt. Se dit d'une surface, d'un terrain qui ne présente aucune irrégularité : Une ruelle égale plat, uni
Ça m'est égal ou c'est égal,
cela m'est indifférent ; cela m'importe peu.
C'est égal,
quoi qu'il en soit, malgré tout : Le train avait une heure de retard ? c'est égal, tu aurais pu prévenir.
n.
Personne qui est égale à une autre par sa condition, ses droits, etc. : Elle méprise ses égaux pair, semblable
D'égal à égal,
sur un pied d'égalité : Les députées ont débattu d'égal à égal.
N'avoir d'égal que,
n'être égalé que par : Sa générosité n'a d'égal ou d'égale que sa sagesse.
Sans égal,
unique en son genre : Un film sans égal. Une chanson sans égale ou sans égal. Des statues sans égales ou sans égal. Des romans sans égal.

égal

n.m. inv.
À l'égal de,
autant que : Nous l'aimions à l'égal d'une mère.

égal

ÉGAL, ALE. adj. Qui est semblable, soit en nature, soit en quantité, soit en qualité. Deux lignes égales. Deux poids égaux. Deux quantités égales à une troisième sont égales entre elles. Deux personnes d'une fortune égale, d'une condition égale, d'égale condition. Toutes choses égales d'ailleurs. La partie n'est pas égale. Des droits égaux. Les Français sont égaux devant la loi. Ces deux ouvrages sont d'une égale valeur. Une imprudence sans égale. Donnez-leur des avantages égaux.

Il est quelquefois nom, dans ce sens seulement, et surtout en parlant des Personnes. Il est son égal en mérite. Elle est votre égale. Cela est bon entre égaux. Il n'a pas d'égal. Traiter d'égal à égal ou simplement d'égal. Il traitait d'égal avec les plus grands personnages.

À L'ÉGAL DE, loc. prép. Autant que, de même que. Il est craint à l'égal de la peste.

Il signifie aussi Qui n'est point raboteux, qui est de niveau. Une aire bien égale. Un chemin bien égal. Une allée bien égale.

Il signifie encore Qui est toujours le même, qui ne varie point, uniforme. Un mouvement toujours égal. Son pouls est très égal. Une âme égale. Une humeur égale. Un caractère égal. Style égal. Il a toujours marché d'un pas égal.

Fam., Tout lui est égal, Tout lui est indifférent, peu lui importe que les choses soient, se passent de telle manière ou de telle autre. Qu'on l'approuve, qu'on le blâme, tout lui est égal. On dit aussi Cela m'est égal, pour exprimer que, des deux choses en question, des deux partis proposés, on n'aime pas plus l'un que l'autre. Qu'il reste ou qu'il s'en aille, cela m'est égal, m'est parfaitement égal.

égal


ÉGAL, ALE, adj. ÉGALEMENT, adv. ÉGALER, v. a. [1re é fer., 3e e muet au 2d et 3e, é fer. au dern.] Egal, est 1°. Pareil, semblable. Deux points égaux: deux lignes égales: "Deux personnes d'un âge égal, d'une condition égale. — Faire tout égal, ne pas doner à l'un plus qu'à l'aûtre, ne pas favoriser l'un plus que l'aûtre. Tenir la balance égale, a le même sens. Celui-ci est plus du style noble, l'aûtre du style familier. = En parlant des chôses, indiférent. "Tout m'est égal. "Qu'on lui donne chaud, qu'on lui donne froid, tout lui est égal. = 3°. Figurément, qui est toujours le même. "Esprit, caractère égal; humeur égale. "Une ame égale et constante. = 4°. Uni, qui n'est point raboteux. "Chemin bien égal, allée bien égale. = 5°. Uniforme: "Style égal. "Toujours marcher d'un pas égal. "Il a tenu une conduite égale dans toutes les affaires. = * 6°. Corneille lui done le sens de tranquille.
   Et le prends-tu pour homme à voir d'un oeil égal,
   Et l'amour de son Frere, et la mort d' Annibal?
       Nicom.
Oui, pourrait-on répondre; il est irrité de l'un et de l'aûtre. Mais ce n'est pas ce que veut dire Prusias: par oeil égal, il entend oeil tranquile. Pourra-t-il voir tranquillement? Cet adjectif ainsi employé, outre qu' il est contre l'usage, peut faire un sens équivoque.
   ÉGAL, s. m. "Se battre contre son égal. "Vivre civilement avec ses égaux. Cela est bon entre égaux, d'égal à égal. — * Bussi-Rabutin dit, des amis égaux, pour des amis qui soient nos égaux.
   Des amis égaux, le corps sain;
   Être prudent, sans être fin;
   Être complaisant et facile;
   Un sommeil pas long, mais tranquille;
   Être satisfait de son sort;
   Quel qu'il soit, ne s'en jamais plaindre,
   Et regarder venir la mort
   Sans la desirer, ni la craindre.
   Rem. 1°. EGAL régit quelquefois le datif (la prép. à:) "Son génie est égal à son emploi: "Sa vertu est égale à ses talens.
   2°. Quand il est sans régime, il se met assez indiféremment devant, ou après le substantif: "Une égale douceur, une douceur égale: mais quand il a un régime, il doit être toujours placé après. Gresset dit, dans la Ve Eglogue de Virgile:
   Je goûte, à vous entendre, une égale douceur
   À~ celle que ressent l'avide Voyageur, etc.
Il me semble que, même en vers, il faut dire, une douceur égale à celle, etc.
   3°. Il est fort bien dans le moral. Esprit égal, humeur égale: il me parait qu'il ne se dit point des persones mêmes. "Les Stoïciens nous disent qu'il faut toujours être égal, et sans la moindre inquiétude, quoiqu' il puisse nous arriver. Mallebr.
   4°. Quand il est substantif, ou il s'emploie avec le verbe être: "C'est mon égal, mon égale. "Il n'est pas son égal en talens, en mérite; ou il forme avec d'aûtres verbes des expressions composées. — Marcher l'égal de quelqu'un, être au même rang.
   Ministre vertueux, que le Ciel a fait naître
   Pour honorer ton siècle, et marcher mon égal.
C'est ainsi que M. Thomas fait parler Colbert à M. de Sechelles.
   Et quand, passant des jeux aux soins de votre rang,
   * Vous marcherez égal aux Dieux de votre sang.
       Gresset.
Je crois qu'on dit toujours, marcher l'égal de, et non pas, marcher égal à. = Traiter d'égal à égal avec... * Bossuet dit, traiter d'égal, tout seul. "Abraham traitoit d'égal avec les Rois. — Cela n'est pas exact. = Trancher d'égal. Voy. TRANCHER.
   5°. EGAL, avec le verbe être impersonel, régit de et l'infinitif. "Il étoit égal à ces Pirates de dévaster les Provinces de France, ou celles d'Angleterre. Moreau.
   À~ L'ÉGAL DE, adv. Autant que, aussi-bien que. "Il est craint à l'égal du tonnerre.
   Et son Coursier, qui vole à l' égal des Zéphirs,
   Suffit encore à peine à ses bouillans desirs.
   EGALEMENT, d'une manière égale "Il les estime également. "Il les traite tous également. = Autant, pareillement: "Egalement utile et glorieux; aussi glorieux qu'utile. = * Un Auteur moderne lui done le même régime qu'à aussi, autant. "Plusieurs en sont également scandalisés que si l'on prononçait tout-à-fait ces juremens. Anon. — Dites, aussi scandalisés que, etc. — On lit aussi, dans une Lettre écrite de Bretagne, et imprimée: "Elles ont également que moi, à se louer de la méthode curative de, etc. Il faut là, autant que moi.
   ÉGALEMENT, s. m. Terme de Pratique. Voy. ÉGALISATION.
   ÉGALER, 1°. Rendre égal. "Egaler les parts et les portions. "La mort égale tous les hommes. = 2°. Rendre uni: "Cette allée est raboteûse, il faut l'égaler. = 3°. Être égal à... "Ce Prince égale les Héros les plus fameux. "Cet Auteur a égalé les Anciens. = 4°. Egaler quelqu' un à un aûtre, prétendre qu'il lui est égal. "Il n'est aucun Auteur vivant qu'on puisse lui égaler. "Il se veut égaler à un tel: quelle présomption!
   REM. Egaler et égaliser, ne sont point synonymes. Le 1er, se dit des persones et des chôses; le 2d, ne se dit que des chôses. Celui-là est de tous les styles, et du discours comun; celui-ci ne se dit qu'en termes de Pratique. * Un Avocat de Province dit, dans un Mémoire contre les Bénéficiers d'un Chapitre: "Il est bien surprenant qu'ils veuillent se comparer, s'assimiler, et presque s'égaliser aux Chanoines. On dit, s'égaler à, et non pas, s'égaliser. — M. Linguet dit aussi: "Pour égaliser les Parties contractantes: mais c'est un aûtre sens; et il s'agit là de partage, et non pas de rang et de privilèges. Voyez ÉGALISER.

Synonymes et Contraires

égal


égal

nom égal
Personne qui est égale à une autre.
Traductions

égal

pluriel égaux (ego)

égale

pluriel égales (egal)
adjectif
1. qui est de même valeur des salaires égaux une somme égale à dix euros
2. qui ne change pas un rythme égal
3. ça n'a pas d'importance pour moi

égal

masculin

égale

gleich, egal, banane, eben, wurschtequal, even, level, fifty-fifty, equablegelijk, gelijkmatig, vlak, eender, egaal, congruent [wiskunde], dezelfde, eerlijk, gelijkberechtigd, hetzelfde, onpartijdig, onverschillig, plat, regelmatig, congruent, effenמחצה על מחצה, שווה (ת), שוויוני (ת), שקול (ת), שָׁוֶהίσοςigualaltrettanto, pari, ugualeравныйمُساوٍstejnýligetasavertainenravnopravan等しい같은likrównyigualjämbördigซึ่งเท่ากันeşitbằng nhau相等的平等 féminin
nom
personne au même niveau qu'une autre être l'égal de qqn

égal

[égaux] (mpl) [egal, o]
adj
(= identique) → equal
une quantité égale de farine et de sucre → an equal quantity of flour and sugar
être égal à [prix, nombre] → to be equal to
à qualité égale
À qualité égale, prends le moins cher → If they're the same quality, take the cheaper one.
(= ayant les mêmes droits) → equal
(= plan) [surface] → even, level
(= constant) [vitesse] → steady
(= équitable) [distribution] → even
(autres locutions) ça m'est égal (= je n'ai pas de préférence) → I don't mind
Tu préfères du riz ou des pâtes? - Ça m'est égal → Would you rather have rice or pasta? - I don't mind. (= j'y suis indifférent) → it's all the same to me (= je ne veux pas le savoir) → I don't care
Fais ce que tu veux, ça m'est égal → Do what you like, I don't care.
ça m'est complètement égal → I couldn't care less
c'est égal, ... → all the same, ...
faire jeu égal → to be evenly matched
nm/f
(= personne) → equal
d'égal à égal → as equals
(autres locutions) sans égal → matchless, unequalled
à l'égal de (= comme) → just like