embarcadère


Recherches associées à embarcadère: débarcadère

embarcadère

n.m. [ esp. embarcadero, de barca, barque ]
Dans un port, ouvrage fixe, plate-forme permettant l'embarquement ou le débarquement des personnes ou des marchandises débarcadère

EMBARCADÈRE

(an-bar-ka-dê-r') s. m.
Terme de marine. Cale ou jetée avancée qui sert soit à l'embarquement soit au débarquement des marchandises.
À l'égard de celles [cargaisons] qui sont moindres et dont les barques anglaises, hollandaises, françaises et danoises sont ordinairement chargées, on les porte dans les estères, c'est-à-dire aux lieux d'embarquement ou embarcadères qui sont éloignés des villes, ou aux embouchures des rivières [LABAT, Voyag. t. VII, p. 224, 1742]
Par extension, lieu de départ d'un bateau à vapeur, d'un chemin de fer (voy. DÉBARCADÈRE). Lieu, édifice où se font les chargements des marchandises. Construire un embarcadère.
Terme de maçonnerie. Pente faite en blocage ou degrés construits dans l'épaisseur d'un mur de douve pour descendre au niveau de l'eau d'un étang, d'une pièce d'eau, etc.

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. embarcadero, nom du lieu où les Espagnols faisaient leur embarquement pour l'Amérique, de embarcar (voy. EMBARQUER).

embarcadère

EMBARCADÈRE. n. m. T. de Marine. Espèce de cale, de jetée qui, du rivage, s'avance un peu dans la mer, et qu'on nomme aussi Débarcadère, parce qu'elle sert au débarquement comme à l'embarquement.

Il se dit aussi du Lieu de départ d'un bâtiment ou d'un chemin de fer.

embarcadère


*EMBARCADèRE, ou EMBARQUADèRE, s. m. Mot espagnol qui a pâssé dans la Langue Française. L'Acad. ne le met pas. — Lieu à s'embarquer. — Le P. Charlevoix écrit embarquadaire, contre l'étymologie et l'usage. — C'est un terme de Relation et d'Histoire moderne.

Traductions

embarcadère

jetty, pier, dock, wharfמזח (ז), נמל ההפלגה (ז), נמל טעינה (ז)steiger, aanlegplaatsimbarcadero, imbarcatoio碼頭 (ɑ̃baʀkadɛʀ)
nom masculin
pont destiné à l'embarquement sur un bateau

embarcadère

[ɑ̃baʀkadɛʀ] nmlanding stage (Grande-Bretagne), pier