embonpoint

(Mot repris de embonpoints)

embonpoint

n.m. [ de en bon point, en bonne santé ]
État d'une personne un peu grasse : Son embonpoint l'empêche de courir vite corpulence

embonpoint

(ɑ̃bɔ̃pwɛ̃)
nom masculin
état d'une personne un peu grosse prendre de l'embonpoint

EMBONPOINT

(an-bon-poin) s. m.
Bon état du corps ; se dit surtout des personnes un peu grasses. Avoir, prendre de l'embonpoint.
Il ne doit pas demander l'embonpoint premier que la guérison [BALZ., Disc. à la régente]
Le loup donc l'aborde humblement [un dogue], Entre en propos et lui fait compliment Sur son embonpoint qu'il admire [LA FONT., Fabl. I, 5]
Que me sert en effet qu'un admirateur fade Vante mon embonpoint si je me sens malade ? [BOILEAU, Épît. IX]
Ce discours, que soutient l'embonpoint du visage, Rétablit l'appétit, réchauffe le courage [ID., Lutr. IV]
Terme de physiologie. État du corps de l'homme ou des animaux, dans lequel la quantité de graisse est proportionnée au volume et à la stature.
Fig. En pariant d'un style plein et nourri.
Il ne faut pas prendre pour embonpoint et pour vigueur ce qui n'est dans le discours que bouffissure et intempérie [D'OLIVET, cité dans les Dictionnaires]

REMARQUE

  • 1. La règle veut qu'un p soit précédé d'une m et non d'une n. Or dans embonpoint, qui s'écrivait jadis en trois syllabes, en bon point, la règle n'est observée que pour en, elle ne l'est pas pour bon ; ce qui fait pour ce mot une singulière complication d'orthographe. Le mieux serait d'écrire en-bon-point ou embompoint.
  • 2. Il ne faut pas confondre le substantif embonpoint avec être en bon point, locution fréquente dans la Fontaine et qui signifie être en bon état, en parlant du corps.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ce n'est doncques pas la beauté et l'embonpoint de votre chambriere, qui vous a fait trouver ce plaisir si agreable [MARG., Nouv. VIII]
    Des l'esté on tasche d'entretenir les pourceaux en embon-poinct [O. DE SERRES, 336]
    Ne regardez pas à ces yeulz moites ; regardez l'embonpoinct de ces joues [MONT., III, 178]

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, bon, et point.

embonpoint

EMBONPOINT. n. m. État d'une personne un peu grasse. Avoir de l'embonpoint. Prendre de l'embonpoint. Il a beaucoup perdu de son embonpoint. Un aimable embonpoint.

embonpoint


EMBONPOINT, s. m. [Anbon-poein: 1re et dre lon.] Il semble qu'on devrait écrire en bon point, comme qui dirait, en bon état: mais l'usage a prévalu d'écrire embonpoint. "Il a, il prend, il recouvre de l'embonpoint. "Il perd de son embonpoint. C' est que suivant l'analogie, en devant le b et le p, change l'n en m.
   Rem. 1°. Embonpoint, ne se dit que des persones un peu grasses. Trév. Acad. Et il parait aussi qu' on ne le dit que du corps en général, et du visage en particulier. On ne dit point d'un brâs, d'une jambe, qu'ils ont aquis de l'embonpoint. M. de Coulanges écrit à Mde. de Grignan: "Je ne puis quitter la Mère-beauté: nous nous promenons sans fin et sans cesse, et sa jambe (malade) n'en fait que rire et augmenter d'embonpoint. — Le mot est imprimé en italique, soit par les soins de l'Éditeur, soit parce qu'il était sous ligné dans l'original, pour montrer que ce mot est impropre, et qu'on ne s'en servait qu'en badinant.
   2°. Embonpoint, se dit au figuré, mais seulement dans le style polémique, ou critique, ou au moins didactique. "L'éloquence de la Chaire se laisse dessécher à ces subtilités de raisonnemens, qui peuvent donner du corps et de la force au discours, mais qui lui ôtent sa grâce et son embonpoint. P. Rapin. "Cette douceur et ce moelleux, qui, sans nuire à l'énergie, donnent, si l'on peut s'exprimer ainsi, de l'embonpoint aux vers, et les font paroître faciles. Sabat. Trois Siècles.

Synonymes et Contraires

embonpoint

nom masculin embonpoint
Surcharge de poids.
maigreur, minceur -littéraire: sveltesse.
Traductions

embonpoint

fatness

embonpoint

דשנות (נ), השמנת יתר (נ), כרסתנות (נ), משמנים (ז״ר), הַשְׁמָנַת יֶתֶר

embonpoint

dikte

embonpoint

pinguedine

embonpoint

Übergewicht

embonpoint

超重

embonpoint

overvægt

embonpoint

과체중

embonpoint

övervikt

embonpoint

[ɑ̃bɔ̃pwɛ̃] nmstoutness (Grande-Bretagne), corpulence
prendre de l'embonpoint → to grow stout (Grande-Bretagne), to grow corpulent