embroquement

EMBROQUEMENT

(an-bro-ke-man) s. m.
Ancien terme de manufacture. Action de brocher une étoffe.
Seront les drapiers et sergers tenus exécuter les présents règlements, tant pour la qualité de lainages, que pour la forme prescrite pour les lisières et embroquements, à peine de dix livres d'amende [, Statuts et règlements des drapiers et sergers de Beauvais, 18 août 1670, art. 10]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Se l'on treuve sain blanc, ou noir suif, ou vieux oingt, ou il y ait embroqueure dont l'un vaille pis que l'autre, icelles denrées seront forfaites [, Ordonn. déc. 1487]

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et brocher.