empressement

empressement

n.m.
Ardeur à faire qqch. : Il l'a aidée avec un grand empressement diligence, zèle ; froideur, indifférence

empressement

(ɑ̃pʀɛsmɑ̃)
nom masculin
fait d'être prévenant, attentionné montrer de l'empressement auprès de ses proches

EMPRESSEMENT

(an-prè-se-man) s. m.
Action de s'empresser.
Malgré l'empressement d'un curieux désir, Il faut, pour lui parler, attendre son loisir [CORN., Illus. com. I, 1]
Ses douces conversations [de sa sœur Bénédicte] rétablirent dans le cœur de la princesse Anne ce que d'importuns empressements en avaient banni [BOSSUET, Anne de Gonz.]
Ou ne dois-je imputer qu'à votre seul devoir L'heureux empressement qui vous porte à me voir ? [RAC., Andr. II, 2]
Quels empressements Vous dérobent si tôt à nos embrassements ? [ID., Iphig. II, 2]
Tout succède, madame, à mon empressement [ID., ib. III, 3]
Qui croirait que l'empressement pour les spectacles.... les repas.... les ballets.... couvrissent.... des passions si vives et des affaires si sérieuses ? [LA BRUY., VIII]
Un homme qui ne témoignait aucun empressement [FÉN., Tél. VI]
L'on aura assez d'empressement à servir l'État pourvu que.... [ID., ib. XI]
Cet homme s'avançait avec empressement [ID., ib. XIX.]
Ces soins et ces empressements à cultiver l'estime des hommes [MASS., Car. Tiédeur, 2]
Les soins, les intrigues, les empressements pour s'élever, le chagrin vif et profond de se voir devancé [ID., Carême, Confession.]
Ainsi cette vivacité sur votre gloire, ces empressements à être distingué du côté de l'estime [ID., Car. Fautes légères.]
Des assujettissements et des ennuis mortels dont il faut même se faire un empressement et un mérite [ID., Prof. rel. Serm. 4]
Dans l'empressement d'être utile, elle avait oublié de se chausser [BERN. DE ST-P., Paul et Virg.]
Actions témoignant qu'on s'empresse.
Et je n'ai point pour lui ces doux empressements Qui d'un cœur paternel font les vrais mouvements [CORN., Héracl. V, 3]
J'aimai votre tendresse et vos empressements [ID., Sertor. III, 4]
Il le faut bien payer de la même monnaie, Répondre comme on peut à ses empressements [MOL., Mis. I, 1]
L'ingrat est-il touché de mes empressements ? [RAC., Bajaz. I, 1]
Je ne mérite plus ces doux empressements [ID., phèd. III, 4]

REMARQUE

  • 1. On dit également l'empressement de faire quelque chose et l'empressement à faire quelque chose.
  • 2. Camus, évêque de Belley, dans une sorte de dissertation placée à la suite de son roman d'Alcine, sous le titre d'Issue aux censeurs, cite le mot empressement comme un terme contesté ; le roman est de 1625.

ÉTYMOLOGIE

  • Empresser.

empressement

EMPRESSEMENT. n. m. Action de s'empresser. Agir avec empressement. Marquer de l'empressement. Accueillir quelqu'un avec empressement. Témoigner beaucoup d'empressement auprès d'une personne. Il a beaucoup d'empressement à vous servir.

empressement


EMPRESSEMENT, s. m. S'EMPRESSER, v. réc. [Anprèceman, précé; 1re lon. 2e è moy. au 1er, é fer. au 2d, 3e e muet au subst. é fer. au verbe; l'e fer. de la 2de se change en è moy. devant l'e muet; il s'empresse, s'empressera, etc. Pron., anprèce, anprècera, etc.] Empressement est l'action d'une persone, qui s'empresse. S'empresser, c' est agir avec ardeur, avec diligence, avec afection. "Agir avec empressement; marquer, témoigner, avoir de l'empressement pour quelque chose, à servir quelqu'un, etc. S'empresser de parler; s' empresser à faire sa cour. "Il s'empresse trop, il agit avec trop d'empressement.
   REM. 1°. Empressement a un sens actif, et répond à empressé, et non pas à pressé. Celui-ci est l'éfet de la nécessité; l'aûtre de la volonté. Bossuet parlant de l'anciène discipline sur la Comunion sous les deux espèces, dit qu'on ne donoit que le Corps seul dans l'empressement; c. à. d. quand on étoit pressé. L'expression est vicieûse.
   2°. M. Berault de Bercastel emploie s'empresser d'une manière qui me paraît inusitée. Le jeune Héros (St. Cyrille) s'empressa de tout son pouvoir vers le feu, où l'on feignoit de le vouloir jeter. Hist. de l'Egl. L' Auteur veut dire qu'il s'éforça d'aller vers le feu; mais ce n'est pas le sens du verbe s'empresser.
   3°. S'empresser a les deux régimes devant les verbes, à et de. Il s'empresse de rendre service, ou à rendre service. Il y a un choix à faire entre les deux, et c'est au goût et à l'oreille à le diriger. S'empressa à rendre, par exemple, ferait une cacophonie, à cause de la rencontre des deux a. S'empressa à avoir, serait encôre plus désagréable, puisqu'il y aurait trois a de suite. Par la même raison, il s'est empressé de demander, ne serait pas si bien que à demander. Dans les temps terminés par l'e muet ou par une consone, à est plus doux: "Il s'empresse à rendre service.
   Tout alors s'empressoit à combler leurs desirs.
       Marin, 6e Égl. de Virg.

Synonymes et Contraires

empressement

nom masculin empressement
1.  Zèle manifesté dans une action.
2.  Fait d'être attentionné.
affabilité, complaisance, dévouement, gentillesse, prévenance, serviabilité, sollicitude -littéraire: gracieuseté.
Traductions

empressement

הזדרזות (נ), להיטות (נ), הִזְדָּרְזוּת, לְהִיטוּת

empressement

Eifer, Eile

empressement

عَجَلَةٌ

empressement

spěch

empressement

hast

empressement

βιασύνη

empressement

prisa

empressement

kiire

empressement

žurba

empressement

fretta

empressement

大急ぎ

empressement

서두름

empressement

hastverk

empressement

pośpiech

empressement

pressa

empressement

спешка

empressement

brådska

empressement

ความเร่งรีบ

empressement

acele

empressement

sự vội vàng

empressement

匆忙

empressement

[ɑ̃pʀɛsmɑ̃] nmeagerness
empressement à faire qch → eagerness to do sth
montrer peu d'empressement à faire qch → not to seem too keen to do sth
le peu d'empressement à faire qch → the lack of will to do sth [ɑ̃pʀese] vpr/vi
(= s'activer) s'empresser autour de qn (= entourer de prévenances) → to bustle round sb
s'empresser auprès de qn → to fuss over sb
(= se presser) s'empresser autour de qn/qch pour faire qch → to eagerly gather round sb/sth to do sth
Les villageois s'empressent autour de lui pour le féliciter → The villagers eagerly gather round him to congratulate him.
s'empresser de faire → to hasten to do, to be quick to do
Ils se sont empressés de nous annoncer la nouvelle → They were quick to tell us the news.