enchaînement

(Mot repris de enchaînements)

enchaînement

n.m.
1. Suite de choses, succession de faits qui s'enchaînent, qui dépendent les uns des autres : Un enchaînement de faits douloureux l'a rendu dépressif cascade, série
2. Manière d'enchaîner, de s'enchaîner : L'enchaînement des idées liaison

ENCHAÎNEMENT

(an-chê-ne-man) s. m.
Action de mettre à la chaîne. L'enchaînement des forçats.
Fig. Suite ou série de choses de même nature, ou qui ont des rapports entre elles. L'enchaînement des causes, des raisonnements. Un enchaînement de circonstances.
Nous appelons opéra un certain enchaînement de danses et de musique qui n'ont pas un rapport bien juste [ST-ÉVREM., dans RICHELET]
Les parties du monde ont toutes un tel rapport et un tel enchaînement l'une avec l'autre, que je crois impossible l'une sans l'autre et sans le tout [PASC., Pensées, t. I, p. 262, édit. Lahure.]
Ce Dieu qui a fait l'enchaînement de l'univers [BOSSUET, Hist. III, 2]
Par quels secrets ressorts, par quel enchaînement Le ciel a-t-il conduit ce grand événement ? [RAC., Esth. I, 1]
Ces repas qui font l'enchaînement des autres voluptés [HAMILT., Gramm. 8]
Sa vie parut un enchaînement continuel de crimes [FÉN., Tél. VIII]
Une succession de pensées qui naissent dans les peuples les unes après les autres, et dont l'enchaînement bien observé pourrait donner lieu à des espèces de prophéties [FONTEN., Leibnitz.]
Quoi ! toute votre vie n'a peut-être été qu'un enchaînement déplorable de passions et de misères [MASS., Car. Pécheresse.]
On voit le progrès immense que les sciences ont fait, et on a perdu l'enchaînement insensible par lequel elles tiennent aux premières idées [TURGOT, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 269]
L'ordre et l'enchaînement des idées les graveront dans ma tête d'une manière ineffaçable [Mme DE GENLIS, Adèle et Théod. t. I, lett. 8, p. 35, dans POUGENS]

ÉTYMOLOGIE

  • Enchaîner ; provenç. encademen.

enchaînement

ENCHAÎNEMENT. n. m. Action d'enchaîner. Il se dit aussi de l'Ensemble, de la réunion de choses qui forment une chaîne. Il n'est guère d'usage au propre; au figuré il signifie Liaison ou suite de plusieurs choses de même nature, de même qualité, ou de choses qui ont entre elles certains rapports. Un enchaînement de circonstances, de malheurs. Un enchaînement de causes et d'effets. Sa vie n'a été qu'un enchaînement de fautes et de misères. Enchaînement de propositions, de paradoxes. l'enchaînement des idées. L'enchaînement des preuves d'un discours.

enchaînement


ENCHAîNEMENT, s. m. ENCHAîNûRE, s. f. ENCHAîNER, v. act. [Anchêneman, nûre, : 2e ê ouv. et long; 3e e muet au 1er, é fer. au dern., longue au 2d.] I. Enchaînement, ne se dit bien qu'au figuré. Liaison, ou suite de plusieurs chôses de même natûre. "Les propositions de Géométrie ont un merveilleux enchaînement entr'elles. — À~ l'égard d'enchaînûre, l'Acad. dit qu'on ne l'emploie qu'en parlant des ouvrages de l'Art, et qu'il est de peu d'usage. Dans sa dern. édit. elle a retranché ces derniers mots. Un Auteur moderne s'en est servi dans le moral et dans le figuré. "Dieu connoît, par avance, l'existence des chôses qui dépendent d'une enchaînûre de causes nécessaires. Clarke. Enchaînement, était le mot propre. — Le Rich. Port. met enchaînûre sans remarque. Liaison, atachement. Trév. dit comme l'Acad.
   II. ENCHAîNER, v. a. Au propre, lier et atacher avec une chaîne. "Enchaîner un chien, des fagots, des esclaves, etc. — Au figuré, captiver. "Sa beauté enchaîne tous les coeurs. = Il se dit, dans le même style, des chôses qui sont liées les unes avec les aûtres. "Les causes naturelles sont enchaînées les unes aux autres, ou, avec les aûtres. — J. J. Rousseau substituë à ce dernier régime, l'ablatif. "C'est toi qui, le premier, as éveillé dans mon coeur une nouvelle audace, qui as brisé les liens dont la pudeur enchainoit mon sexe. — Ce dernier régime est peu usité: il faut en user sobrement. Mais la diférence de ces deux régimes, le datif, ou la prép. à et l'ablatif, ou la prép. de, c'est que le 1er est pour les chôses auxquelles on atache: "Il enchaîna la victoire à son char; le travail auquel je suis enchaîné: le 2d est pour les chôses avec lesquelles on atache: "Les liens dont je suis enchaîné. — Ce 1er régime (la prép. à, est sur-tout d' usage avec le passif. "Que d'épouvantables calamités enchaînées les unes aux autres. Volt.
   La victoire, à son char, sembloit être enchaînée.
       Cromwel.
ENCHAîNûRE, voy. ENCHAîNEMENT.

Synonymes et Contraires

enchaînement

nom masculin enchaînement
1.  Suite de choses.
2.  Façon d'enchaîner.
Traductions

enchaînement

Aneinanderreihung, Reihenfolge, Verkettungorder, linking, run, sequence, series, successionaaneenschakeling, opeenvolging, volgordeהשתלשלות (נ), השתרשרות (נ), התגלגלות (נ), חריזה (נ), כבילה (נ), שרשור (ז), הִשְׁתַּלְשְׁלוּת, שִׁרְשׁוּרaaneenskakelingsinsekvoencadenación, encadenamiento, ordenordine, concatenamentoσυνειρμόςencadeamento (ɑ̃ʃɛnmɑ̃)
nom masculin
choses qui se suivent dans le temps un enchaînement de mouvements

enchaînement

[ɑ̃ʃɛnmɑ̃] nm
[mouvements, séquences] → linking
(= suite de pas de danse, de gymnastique) → sequence