encharger

ENCHARGER

(an-char-jé) v. a.
Donner charge, commission, recommandation.
Je lui ai enchargé le soin de.... On m'a enchargé de prendre garde que personne ne me vît [MOL., G. Dandin, I, 2]
Ainsi m'a enchargé ton père et recommandé de t'aviser et admonester pour ton bien [P. L. COUR., II, 158]
Vieilli.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li autre trois firent leur message si comme il lor fu enchargié [VILLEH., IV]
    S'il lui encherge qu'il fasse simple contremant à quinzaine.... [BEAUMANOIR, 71]
  • XVe s.
    Il lui enchargea fort en prendre quitance [COMM., VI, 2]
    Elle enchargea à sa damoiselle, qu'elle baillast jour à l'endemain [LOUIS XI, Nouv. IX]

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et charger ; Berry, encharger, ensarger, recommander ; provenç. et espagn. encargar ; catal. encarregar ; ital. incaricare.

encharger

Encharger. v. a. Recommander, donner charge. Je luy ay fort enchargé, bien enchargé de veiller à cette affaire. Il est bas.

encharger

Encharger quelque chose à aucun, Mandare.

Encharger par son testament, Cauere testamento.

Il m'a enchargé de veiller, Facit vt vigilem.

Faire ce qu'on nous a enchargé de faire, Facere mandata.

Femme qui encharge.