endurer

(Mot repris de endurée)

endurer

v.t. [ lat. indurare, rendre dur ]
Supporter ce qui est dur, pénible : Pendant sa course en solitaire, elle a dû endurer bien des privations souffrir, subir accepter, supporter

endurer


Participe passé: enduré
Gérondif: endurant

Indicatif présent
j'endure
tu endures
il/elle endure
nous endurons
vous endurez
ils/elles endurent
Passé simple
j'endurai
tu enduras
il/elle endura
nous endurâmes
vous endurâtes
ils/elles endurèrent
Imparfait
j'endurais
tu endurais
il/elle endurait
nous endurions
vous enduriez
ils/elles enduraient
Futur
j'endurerai
tu endureras
il/elle endurera
nous endurerons
vous endurerez
ils/elles endureront
Conditionnel présent
j'endurerais
tu endurerais
il/elle endurerait
nous endurerions
vous endureriez
ils/elles endureraient
Subjonctif imparfait
j'endurasse
tu endurasses
il/elle endurât
nous endurassions
vous endurassiez
ils/elles endurassent
Subjonctif présent
j'endure
tu endures
il/elle endure
nous endurions
vous enduriez
ils/elles endurent
Impératif
endure (tu)
endurons (nous)
endurez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais enduré
tu avais enduré
il/elle avait enduré
nous avions enduré
vous aviez enduré
ils/elles avaient enduré
Futur antérieur
j'aurai enduré
tu auras enduré
il/elle aura enduré
nous aurons enduré
vous aurez enduré
ils/elles auront enduré
Passé composé
j'ai enduré
tu as enduré
il/elle a enduré
nous avons enduré
vous avez enduré
ils/elles ont enduré
Conditionnel passé
j'aurais enduré
tu aurais enduré
il/elle aurait enduré
nous aurions enduré
vous auriez enduré
ils/elles auraient enduré
Passé antérieur
j'eus enduré
tu eus enduré
il/elle eut enduré
nous eûmes enduré
vous eûtes enduré
ils/elles eurent enduré
Subjonctif passé
j'aie enduré
tu aies enduré
il/elle ait enduré
nous ayons enduré
vous ayez enduré
ils/elles aient enduré
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse enduré
tu eusses enduré
il/elle eût enduré
nous eussions enduré
vous eussiez enduré
ils/elles eussent enduré

ENDURER

(an-du-ré)
V. a. Supporter ce qui est dur, pénible.
Là par un long récit de toutes les misères Que durant notre enfance ont enduré nos pères [CORN., Cinna, I, 3]
Tous les maux qu'un esclave endure dans les fers [ID., Rodog. I, 6]
Pour rompre un hymen qu'avec peine elle endure [ID., ib. III, 2]
Il faut de ses amis endurer quelque chose [MOL., l'Étour. I, 10]
....D'un refus cruel l'insupportable injure N'était qu'un faible essai des tourments que j'endure [RAC., Phèd. IV, 6]
La terre avec horreur dès longtemps les endure [les Juifs] [ID., Esth. II, 2]
Un affront vit toujours sur le front qui l'endure [VOLT., Triumv. v, 2]
Il est dans la nature de l'homme d'endurer patiemment la nécessité des choses, mais non la mauvaise volonté d'autrui [J. J. ROUSS., Em. II]
C'est vous qui avez voulu vous passer de feu et endurer le froid pour nous envoyer votre bois [Mme DE GENLIS, Veillées du chât. t. II, p. 538, dans POUGENS]
Endurer que, avec le subjonctif.
Mais as-tu vu mon père et peut-il endurer Qu'ainsi dans sa maison tu t'oses retirer ? [CORN., Hor. I, 4]
Endurer que l'Espagne impute à ma mémoire D'avoir mal soutenu l'honneur de ma maison [ID., Cid, I, 10]
Comment, mesdames, nous endurerons que nos laquais soient mieux reçus que nous ? [MOL., Préc. ridic. 16]
Je me veux fâcher et tu es une vilaine, toi, d'endurer qu'on te cajole [ID., Fest. de P. II, 3]
J'arrêtai toute l'affaire, et ne voulus point endurer qu'on opinât, si les choses n'allaient dans l'ordre [ID., l'Am. méd. II, 3]
Vous pour qui seuls elle ne pouvait endurer qu'on lui dît que ses trésors étaient épuisés [BOSSUET, Marie-Thér.]
Vous qui sans désespoir ne pouviez endurer Que Pyrrhus d'un regard la voulût honorer [RAC., Andr. IV, 2]
Endurer de, avec l'infinitif.
Mais haïr un rival, endurer d'être aimée.... N'est-ce point dire trop ce qui sied mal à dire ? [CORN., Attila, II, 6]
V. n. Avoir de la constance à supporter.
On recommande assez la patience aux autres, Mais il s'en trouve peu qui veuillent endurer [CORN., Imit. II, 12]
Hélas ! s'il est ainsi, quel malheur est le mien ? Je soupire, j'endure, et je n'avance à rien [ID., l'Illus. com. II, 3]
Il veut me voir souffrir : je me tais et j'endure [TH. CORN., Ariane, IV, 3]
Terme de marine. Diminuer son effort sur les avirons. Souffrir, avoir de la peine.
[Autrement il faudrait dire] que nous faisons plaisir aux arbres que nous arrosons de peur que la terre qui n'est point remuée, venant à s'endurcir par la sécheresse, ne soit occasion de les faire endurer [MALH., le Traité des bienf. de Sénèque, IV, 14]
Boire, manger et se vêtir Sont d'étranges fardeaux qu'impose la nature ; Oh ! qu'un esprit fervent endure Quand il s'y faut assujettir [CORN., Imit. III, 26]
Un traître ne pourra se vanter un moment D'avoir fait endurer Alcide impunément [ROTR., Hercule mourant, III, 1]
S'endurer, v. réfl. Être enduré. Un tel reproche s'endure difficilement.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Et endurer et granz chauz et granz freiz [, Ch. de Rol. LXXVII]
  • XIIe s.
    Onc [je] ne cuidai par li [elle] maus endurer [, Couci, VI]
    Amors me dit qu'ainsi [je] doi endurer [, ib. XX]
    Encor faiseit-il plus cel cor [à son corps] mal endurer, Chascune nuit faiseit sa char discipliner, E as verges trenchanz et batre e descirer [, Th. le mart. 102]
  • XIIIe s.
    [Elle] Prent pour Dieu plus en gré tous les maus qu'ele endure [, Berte, XLII]
    Puisqu'il vous plaist, dous sire, que j'oie à endurer [, ib. XLIII]
    Quant li rois Ferrans et sa gent virent qu'il ne poroit plus endurer, si tournerent le dos [, Chr. de Rains, p. 78]
    Mais moult doit prode feme soufrir et endurer, avant qu'ele se mete hors de se [sa] compaignie [qu'elle ne quitte son mari] [BEAUMANOIR, LVII, 4]
    Esperance d'avoir pardon Ou par penitançe ou par don Fet endurer mainte mesaise ; Li endurers fet mult grant aise ; Car mult legierement endure Qui eschive paine plus dure [RUTEB., II, 199]
  • XIVe s.
    Ceulz sont diz mols qui ne les pevent endurer [les souffrances] [ORESME, Eth. 201]
    Car je sui granz et fors, si que bien endurroie Paine et labour dou corps, s'un poi apris l'avoie [, Beaud. de Seb. VIII, 51]
  • XVe s.
    .... Certes j'endureray Au deplaisir des jaloux envieux, Et me tendray par semblance joyeulx [CH. D'ORL., Ball. 11]
    Ladite armée avoit enduré grand faim et soif [COMM., VIII, 7]
  • XVIe s.
    Le serviteur n'est de loyal affaire Prenant esbat, quand son seigneur endure [MAROT, I, 298]
    Un corps bien composé pour endurer tout travail [AMYOT, Préf. xx, 37]
    Le papier endure tout [ID., ib. XII, 39]
    Hannibal se mict au plus honorable lieu, ce que Scipion endura patiemment [ID., Flamin. 43]
    Il pensa que ce luy seroit une honte, d'endurer que les ennemis approchassent si près de luy [ID., Pyrrhus, 34]
    Sois courageux ; toute rude avanture Par traict de temps est douce s'on l'endure : Pour endurer, Hercule se fit dieu [RONS., 625]
    Enfant, tu es venu au monde pour endurer ; endure, souffre et tais-toi [MONT., IV, 267]

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et durer ; provenç. endurar ; ital. indurare.

endurer

ENDURER. v. tr. Souffrir, supporter avec fermeté, constance. Endurer du mal. Les peines, les tourments que j'endure. Endurer le froid, la faim, la soif. Endurer une injure, un affront. Endurer le martyre. J'en ai à endurer avec lui!

Il signifie par extension Permettre. N'endurez pas qu'on fasse tort à votre famille. On dit plus ordinairement Ne souffrez pas.

endurer

Endurer, et souffrir quelque chose, Ferre, Perferre, Pati, Subire, Sufferre, Sustinere, Tolerare.

Endurer constamment, Fortiter ferre.

Endurer doucement quelque chose, Molliter, vel Lente ferre, Patienter ferre.

Endurer volontiers, Pati facile.

Endurer de grand courage, Pati fortiter malum.

Endurer avec grande peine, Exorbere difficultatem.

Endurer par force et maugré soy, Tolerare violenter.

Endurer doleur, Dolorem subire.

Endurer faim, Pati a vita, Famen tolerare, ferre, pati.

Endurer mal patiemment, Iniquo pati animo.

Endurer du mal, Laborem potiri, Malum sustentare.

Endurer les plus grands maux qu'il est possible, Vltima pati.

Apres avoir enduré du mal, avoir du bien, Potiri bonum post laborem.

Endurer d'estre batu, Verbera subire.

Endurer une injure, Ferre iniuriam, vel contumeliam.

Il faut endurer l'injure des enfans, Accipiunda et mussitanda iniuria adolescentium est.

Endurer une calamité et avaller, Calamitatem haurire, Exigere aerumnam.

Endurer et soustenir un assaut, Impetum ferre.

Endurer quelque doleur, Exhaurire dolorem.

Endurer jusques à la fin, Pertolerare, Perferre.

Endure ce qu'il faut endurer, Quod est ferundum feras.

Endurer, Durare.

¶ Endurer de quelqu'un, Aliquem indulgenter habere.

J'endureray de luy en la plus part, Ego illi maximam partem feram.

Endurer les commandemens d'aucun, Imperia alicuius sustinere.

Endurer du courroux d'aucun, Permittere iracundiae alicuius.

Endurer et souffrir d'estre appelé traitre, Nomen proditoris sustinere.

Si l'eust enduré, Pateretur.

Pourray-je endurer voir que, etc. Pati poterunt oculi, me, etc.

On ne sçauroit endurer, Neque ferri potis est.

Endurer les mauvais parler des gens, Sermones hominum sustinere.

Que ne l'enduroit-il? Pateretur?

Il ne peut endurer de voir cecy, Non tulit hanc speciem.

Trop endurer, Patientiam indulgentius accommodare. Bud.

¶ Aisé a porter et à endurer, Tolerabilis.

Qu'on peut endurer, Patibilis.

Qu'on ne peut endurer porter, ne souffrir, Impatibilis, Impatiens, Intolerabilis.

De telle maniere qu'on ne pourroit endurer, Intolerabiliter.

Qui a enduré, Passus.

endurer


ENDURER, v. act. [Anduré. 1re lon. Devant l'e muet l'u est long aussi: Il endûre, il endûrera.] 1°. Soufrir, même involontairement. "Endurer du froid. "Les peines que j'endûre. = 2°. Suporter avec patience, avec constance. "Il y a des gens qui endûrent mieux la faim et le froid que les aûtres. = 3°. Trév. et l'Acad. lui donent le sens et le régime de permettre, savoir que, et le subjonctif: "Il ne faut pas qu'un Magistrat endure qu'on blasphême. TRÉV. "N'endurez pas qu'on fasse tort à personne. Acad. — Je ne l'ai guère vu employé en ce sens par les bons Auteurs.

Synonymes et Contraires

endurer

verbe endurer
Supporter ce qui est dur.
Traductions

endurer

aushalten, dulden, erdulden, erleiden, ertragen, leidenbear, endure, abide, put up with, suffer, ail, sustaindoorstaan, uitstaan, lijden, ondergaan, velen, verdragen, duldenהתייסר (התפעל), כאב (פ'), סבל (פ'), כָּאַב, הִתְיַסֵּר, סָבַלstaanpatir, sofrirgennemgåsuferipadecer, sufrir, llevarkärsiäþolapatiricierpiećpadecer, agüentar, aturar, penar, provar, sofrer, suportar, tolerarlidaazap çekmekdurare (ɑ̃dyʀe)
verbe transitif
supporter en souffrant endurer le froid

endurer

[ɑ̃dyʀe] vt → to endure, to bear