enfançon

(Mot repris de enfançons)

ENFANÇON

(an-fan-son) s. m.
Petit enfant.
Arrivant le décès De l'enfançon [LA FONT., Faucon.]
Mot vieilli.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li chastiaux fu garnis de toute garnison ; Si ot de toutes armes lassus si grant foison, Qu'il ne criement [craignent] François nient plus que enfançon [, Ch. d'Antioche, VI, 1044]
    Et qui vit jusqu'au viel, veez qu'il en avient ; Aussi comme en l'estat d'un enfançon revient [J. DE MEUNG, Test. 176]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif d'enfant.

enfançon

ENFANÇON. n. m. Il s'est dit d'un Enfant en bas âge. On disait dans le même sens ENFANTELET.

enfançon

Enfançon, m. acut. C'est un diminutif d'enfant, Petit enfant, Infantulus, Puellulus. Tenellus puer. Nicot en ses odes: Tu m'as fait part des qu'enfançon j'estois De ta cremeur, et tes sacrées loix Ont fait en moy effort de leur vigueur, Et advoué m'as à ton serviteur.