enfilade

enfilade

n.f.
Ensemble de choses disposées, situées les unes à la suite des autres : Une enfilade de voitures
file, rangée : Les salles de classe sont en enfilade.

ENFILADE

(an-fi-la-d') s. f.
Suite de chambres dont les portes sont sur une même ligne.
Cette pièce [le lieu du conseil] est la dernière de l'enfilade [SAINT-SIMON, 513, 39]
Ce domestique me fit traverser une enfilade de sept ou huit pièces pavées d'albâtre [LESAGE, Guzm. d'Alfar. III, 1]
Ils ont bouché de longues enfilades pour changer des portes mal situées [J. J. ROUSS., Hél. VI, 10]
Ennuyé de sa magnificence, il abandonne ces vastes enfilades aux regards des passants, et se retire dans un étroit réduit [MARMONTEL, Essai sur le bonh. Œuvres, t. XVII, p. 206, dans POUGENS.]
En enfilade, loc. adv. Se dit de pièces de plain-pied qui ouvrent l'une dans l'autre. Plusieurs pièces en enfilade.
Par extension, choses qui se suivent et s'enchaînent.
Monseigneur se mit à réciter, par amusement, une longue enfilade de noms bizarres d'endroits de la forêt [de Fontainebleau] [SAINT-SIMON, 209, 65]
Ce n'est pas une enfilade de strophes isolées dont on puisse sans inconvénient augmenter ou diminuer le nombre [DIDER., Lett. à Galiani.]
C'est de tout cela ensemble que me vint cette enfilade de duretés que j'essuyai de sa part [MARIVAUX, Marianne, part. 2]
Terme militaire. Nom donné à l'action par suite de laquelle la face ou le flanc d'un ouvrage serait exposé à recevoir, dans le sens de sa longueur, le feu de l'ennemi. Prendre en enfilade.
Cette face de la demi-lune est exposée à l'enfilade [LEGOARANT, ]
Terme de marine. Bordée prenant le vaisseau ennemi dans le sens de sa longueur.
Terme de trictrac. Position dans laquelle on est constamment battu par l'adversaire, sans pouvoir ni le battre ni même jouer soi-même, de sorte qu'il prend de suite un grand nombre de trous et gagne souvent la partie.

ÉTYMOLOGIE

  • Enfiler.

enfilade

ENFILADE. n. f. Suite de choses qui sont sur une même ligne et se communiquent. Il se dit surtout des Pièces d'un appartement. Chambres en enfilade. Une enfilade de salons.

Fig. et en mauvaise part, Une longue enfilade de phrases, d'épithètes, Une longue et ennuyeuse suite de phrases, d'épithètes.

En termes de Guerre et de Marine, il désigne l'Action de tirer des coups de canon sur une troupe, une fortification, un navire dans le sens de leur longueur. Donner, recevoir une enfilade. Tirer des coups d'enfilade. Prendre en enfilade.

enfilade


ENFILADE, s. f. ENFILER, v. a. [An-filade, .] Au propre, le subst. ne se dit que d'une longue suite de chambres sur une même ligne. "Une longue enfilade. "Une belle enfilade de chambres. "Huit chambres en enfilade. "Au fig. st. fam. et crit., Une longue enfilade de discours; une longue suite de chôses ennuyeuses. "Une longue enfilade de raisonemens, qui ne concluent rien, lasse l'Auditeur et ne l'éclaire pas.
   ENFILER, c'est proprement, passer un fil par le trou d'une aiguille. Il ne se dit cependant pas du fil, mais de l'aiguille, ou des chôses qu'on passe dans un fil, dans un cordonet, etc. "Enfiler une aiguille, des perles, un chapelet, etc. = Il se dit fig. dans le st. simple, et quelquefois plaisant et proverb. "Enfiler (prendre et suivre) un chemin. "Enfiler le degré, s'échaper; enfiler la venelle, (bas et populaire) s'enfuir. Enfiler un discours, s'engager, s' embarquer dans un long discours. "Le canon enfile la tranchée; le vent enfile la rûe; la bat, y soufle en ligne droite.

Synonymes et Contraires

enfilade

nom féminin enfilade
Succession de choses.
Traductions

enfilade

מחרוזת (נ), שורה עורפית (נ), שרשרת (נ)suiteskewer, rowанфиладаinfilata (ɑ̃filad)
nom féminin
les uns à la suite des autres des pièces en enfilade

enfilade

[ɑ̃filad] nf
une enfilade de → a series of, a line of
en enfilade [pièces] → linked