engagé, ée


Recherches associées à engagé, ée: être engagé

ENGAGÉ, ÉE

(an-ga-jé, jée) part. passé.
Mis en gage. Des effets engagés au mont-de-piété. Domaine engagé, domaine que le souverain concède avec la faculté d'y rentrer en remboursant le prix ; ainsi dit parce que, sous l'ancienne monarchie, le roi n'aliénait jamais son domaine qu'avec faculté de rachat perpétuel.
Obligé par une sorte de mise en gage.
Ma foi, mon cœur, mon bras, tout vous est engagé [CORN., Cinna, III, 3]
Fais-lui valoir l'hymen où je me suis rangée ; Dis-lui qu'avant ma mort je lui fus engagée [RAC., Andr. IV, 1]
Qui a des motifs pour.
Un éclatant arrêt de ma gloire outragée à jamais n'être à lui me tenait engagée [MOL., D. Garc. v, 2]
La grandeur des vertus dont je suis engagé de vous parler [FLÉCH., Tur.]
Mon âme malgré vous à vous plaindre engagée [RAC., Alex. IV, 2]
Qui a pénétré dans ...., sans pouvoir facilement sortir ou être retiré, par comparaison à une chose mise en gage. Le régiment engagé dans un défilé.
Le fer reste engagé dans son sein palpitant [SAURIN, Spartacus, v, 9]
Le bâtiment se trouva engagé au milieu d'une multitude de petites îles [Mme DE GENLIS, Veillées du chât. t. I, p. 376, dans POUGENS]
On aperçoit Socrate les fers aux mains, et les jambes engagées dans une grosse pièce de bois [BERN. DE ST-PIERRE, Mort de Socr.]
Terme de marine. Navire engagé, navire surpris par une forte rafale ou embarrassé dans des écueils. Terme d'architecture. Colonne engagée, celle dont une partie est supposée enfoncée dans le mur. Fig.
De sorte que je me trouve étrangement engagé dans l'hérésie, puisque, la pureté de ma foi étant inutile pour me retirer de cette sorte d'erreur, je n'en puis sortir ou qu'en trahissant ma conscience ou qu'en réformant la vôtre [PASC., Prov. 15]
Les âmes les plus engagées dans les passions [MASS., Carême, Culte.]
Un affreux préjugé Tient son cœur innocent dans le piége engagé [VOLT., Irène, III, 8]
Terme d'économie politique. Capital engagé, capital qui, employé à quelque entreprise ou spéculation, n'est plus disponible.
Terme militaire. Mis aux prises. La réserve entière était engagée.
Commencé. C'est une affaire engagée. La bataille engagée dès le matin.
La querelle est trop grande, elle est trop engagée [VOLT., Irène, II, 4]
Qui a un engagement pour quelque service. Engagé au théâtre. Un domestique engagé pour quelques mois seulement. Des jeunes gens engagés pour le service militaire.
Par extension, qui est retenu par quelque devoir de société. Je suis engagé ; je ne pourrai assister à votre concert.
Elle est engagée pour ce soir, dit-il ; mais j'aurai l'honneur de vous mener chez une dame de qualité, et là vous connaîtrez Paris comme si vous y aviez été quatre ans [VOLT., Cand. 22]
10° S. m. Un engagé, ou un engagé volontaire, un homme qui est entré au service militaire. Un nouvel engagé. Les engagés volontaires. Homme engagé pour aller travailler dans les colonies.
Les engagés, espèce d'hommes qui se vendaient en Europe, pour servir comme esclaves pendant trois ans dans les colonies [RAYNAL, Hist. phil. x, 8]