engagement

engagement

n.m.
1. Action d'engager, d'embaucher qqn ; accord écrit ou verbal qui l'atteste : L'engagement d'un nouvel informaticien
embauche, recrutement ; débauchage, licenciement : Signer un engagement d'un an
2. Contrat par lequel qqn déclare vouloir servir dans l'armée pour une durée déterminée.
3. Fait de s'engager à qqch, par une promesse, un contrat ; serment : Elle a pris l'engagement de ne pas révéler le contenu de l'ouvrage sur lequel elle travaille
elle a donné sa parole
4. Action d'engager qqn, qqch dans un projet, une action : L'engagement d'un pays dans la guerre
5. Fait de s'engager politiquement : L'engagement d'un chanteur dans le problème des sans-papiers.
6. Dans certains sports, action de mettre le ballon, la balle en jeu en début de partie ; coup d'envoi.
7. Action militaire offensive ; combat localisé et de courte durée

ENGAGEMENT

(an-ga-je-man) s. m.
Mise en gage. Engagement de meubles. Terme de jurisprudence. Engagement d'immeubles, acte par lequel on cède à quelqu'un la jouissance d'un bien-fonds pour la sûreté d'une dette, et ce contrat prend le nom spécial d'antichrèse. Acte ou billet qui renferme l'énoncé d'un engagement. Un engagement du mont-de-piété.
Action d'engager, de s'engager par un acte. Être tenu par un engagement écrit. Faire honneur à ses engagements, payer tout ce qu'on doit ; et fig. tenir tout ce qu'on a promis. Il se dit aussi des actes diplomatiques.
Victor-Amédée, duc de Savoie, était celui de tous les princes qui prenait le plus tôt son parti, quand il s'agissait de rompre ses engagements pour ses intérêts [VOLT., Louis XIV, 17]
Promesse qui engage. Engagement tacite. C'est un engagement sacré.
Ah ! c'est trop essuyer tes indignes murmures, Tes vains engagements, tes plaintes, tes injures [VOLT., Brut. IV, 3]
Par extension. Le succès qu'il a obtenu est comme un engagement d'en mériter d'autres.
Voyez si leur vie soutiendra un seul des engagements de leur baptême [MASS., Myst. sur la ferv. des prem. chrét.]
État où l'on est engagé, lié, mariage, amour, monde.
L'engagement ne compatit pas avec mon humeur [MOL., Fest. de P. III, 6]
Un engagement qui doit durer jusqu'à la mort ne se doit jamais faire qu'avec de grandes précautions [ID., l'Avare, I, 7]
Les engagements du monde, prendre des engagements avec quelqu'un, sont des termes de nouvelle création [BOUHOURS, Entret. d'Ariste et d'Eug. 2]
Les passions et les engagements du monde lui parurent tels qu'ils paraissent aux personnes qui ont des vues plus grandes et plus éloignées [Mme DE LA FAYETTE, Princ. de Clèves, Œuvres, t. II, p. 261, dans POUGENS.]
M. le Tellier, renfermé dans les modestes emplois de la robe, ne jetait pas seulement les yeux sur les engagements éclatants, mais périlleux, de la cour [BOSSUET, le Tellier.]
Bérénice n'ayant pas ici avec Titus les derniers engagements que Didon avait avec Énée, elle n'est pas obligée, comme elle, de renoncer à la vie [RAC., Bérén. Préface]
On se trouve actuellement dans des engagements trop vifs [MASS., Avent, Délai.]
Nous nous formons des engagements éternels [ID., Carême, Voc.]
Qu'il faut de violence pour rompre les engagements que le cœur et l'esprit ont formés ! [MONTESQ., Lettr. pers. 19]
Un tendre engagement, un engagement de cœur, liaison d'amour entre deux personnes.
Un tendre engagement va plus loin qu'on ne pense ; On ne voit pas, lorsqu'il commence, Tout ce qu'il doit coûter un jour [QUINAULT, Thésée, II, 1]
Ce qui engage, pousse, excite.
Et ces noms, ces respects, ces applaudissements Deviennent pour Titus autant d'engagements [RAC., Bérén. v, 2]
Et ne t'a-t-on point dit par quel engagement Bajazet a pu faire un si prompt changement ? [ID., Baj. III, 1]
Le bon esprit nous découvre notre devoir, notre engagement à le faire [LA BRUY., II]
Action de s'engager pour un service, de s'enrôler. Aux termes de son engagement il sera libre au bout de deux ans. Contracter un engagement dans un corps de troupes. Cet acteur vient de prendre un engagement à tel théâtre. Le prix de l'engagement. Son engagement est de tant. Pendant la Révolution, la Convention remplaça le mot de domesticité par celui d'engagement.
Terme de guerre. Combat partiel entre des corps séparés. L'engagement devint général.
Terme d'escrime. Attaque composée, qui se fait en gagnant le faible de l'épée de l'adversaire pour se rendre maître de la ligne droite.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    S'aucuns tient en parchonerie [partage] avec autres, par reson de bail ou de douaire ou d'engagement [BEAUMANOIR, XXII, 5]
    S'il pot prouver que li heritages ait esté tenus par engagement, si comme il avient que uns hons engage sa terre à dix ans ou à douze, ....tex [telles] tenure ne valent rien contre celi qui veut prover les engagemens [ID., XXIV, 4]
    Mes se je li oste le [la] coze le tans durant de son engagement, il a bien action de nouvele dessaizine contre moi [ID., XXXII, 13]

ÉTYMOLOGIE

  • Engager.

engagement

ENGAGEMENT. n. m. Action d'engager quelque chose ou Résultat de cette action. Engagement de meubles. Un engagement du mont-de-piété. L'engagement de sa foi, de sa parole.

En termes de Jurisprudence, Engagement d'immeubles, Acte par lequel on cède à quelqu'un la jouissance d'un bien-fonds pour un temps. Tenir un domaine par engagement. Il n'a point la propriété, ce n'est qu'un engagement. Voyez ANTICHRÈSE et RÉMÉRÉ.

Il signifie aussi Action de s'engager par une promesse ou Résultat de cette action. Engagement formel. Engagement tacite. C'est un engagement sacré. Je n'ai pas voulu le voir, parce que c'eût été une espèce d'engagement. Prendre, contracter, rompre un engagement, des engagements. Il a des engagements avec ce parti politique. Manquer à un engagement, à ses engagements. Je serais allé vous voir hier, si je n'avais pas eu un engagement antérieur.

Faire honneur à ses engagements, Payer tout ce qu'on doit, et, figurément, Tenir tout ce qu'on a promis.

Engagement de coeur, Liaison d'amour, de galanterie.

Il se dit, dans un sens particulier, de l'Enrôlement volontaire d'un soldat. Il a reçu sa prime d'engagement. L'engagement de ce soldat n'est que pour cinq ans.

Il se dit également, en parlant de Ceux qui s'engagent à servir quelqu'un, une société, une entreprise pour un certain temps. Les conditions d'engagement du capitaine et des hommes d'équipage d'un navire marchand.

Il se dit encore d'un Combat et surtout d'un combat qui a lieu entre des corps détachés. Les avant-postes des deux armées ont eu un engagement. Il y a eu quelques engagements partiels. L'engagement devint général.

engagement

Tenir quelque heritage par engagement, Fiduciarij fundi possessio. Bud.

Heritage tenu par engagement, Fiducia. Bud.

Synonymes et Contraires

engagement

nom masculin engagement
2.  Action d'engager quelqu'un.
3.  Combat de courte durée.
4.  Acte par lequel on s'engage.
Traductions

engagement

involvement, commitment, engagement, pledgeהבטחה (נ), הירתמות (נ), התחייבות (נ), מחויבות (נ), קרב (ז), קרב היתקלות (ז), שבועה (נ), הִתְחַיְּבוּת, שְׁבוּעָהverbintenis, (het) inzetten, aanvang, aanwerving, aftrap [sport], contract, dienstneming [leger], engagement [politiek], gelofte, indienstneming, inschrijving [voor wedstrijd], pandbewijs, schermutseling, betrokkenheid, verbandakad, komitmenEngagement, Verpflichtungλόγοςподпискаassunzione, impegno, inserimento, obbligozávazekåtagande (ɑ̃gaʒmɑ̃)
nom masculin
1. fait de promettre qqch à qqn tenir un engagement
2. fait d'intervenir dans les affaires politiques ousociales l'engagement d'une célébrité pour une cause

engagement

[ɑ̃gaʒmɑ̃] nm
(= recrutement) → taking on (MILITAIRE)enlistment
(= lancement) [offensive, manoeuvre] → starting
(= mise en oeuvre) [ressources] → investing
(= promesse) → commitment
prendre l'engagement de faire → to undertake to do
sans engagement (COMMERCE) → without obligation
(= implication de soi) → commitment
Son engagement politique lui fait honneur, mais cela lui a coûté son poste → His political commitment is to his credit, but it cost him his job.
(MILITAIRE) (= combat) → engagement (SPORT) (dans une compétition)entry