engendrer

(Mot repris de engendrée)
Recherches associées à engendrée: engendra

engendrer

v.t. [ lat. ingenerare, de genus, generis, race ]
1. Reproduire par génération, en parlant de l'homme et des animaux mâles procréer
2. Être à l'origine de ; provoquer : L'agression de ce conducteur d'autobus a engendré une grève causer, occasionner, susciter

engendrer


Participe passé: engendré
Gérondif: engendrant

Indicatif présent
j'engendre
tu engendres
il/elle engendre
nous engendrons
vous engendrez
ils/elles engendrent
Passé simple
j'engendrai
tu engendras
il/elle engendra
nous engendrâmes
vous engendrâtes
ils/elles engendrèrent
Imparfait
j'engendrais
tu engendrais
il/elle engendrait
nous engendrions
vous engendriez
ils/elles engendraient
Futur
j'engendrerai
tu engendreras
il/elle engendrera
nous engendrerons
vous engendrerez
ils/elles engendreront
Conditionnel présent
j'engendrerais
tu engendrerais
il/elle engendrerait
nous engendrerions
vous engendreriez
ils/elles engendreraient
Subjonctif imparfait
j'engendrasse
tu engendrasses
il/elle engendrât
nous engendrassions
vous engendrassiez
ils/elles engendrassent
Subjonctif présent
j'engendre
tu engendres
il/elle engendre
nous engendrions
vous engendriez
ils/elles engendrent
Impératif
engendre (tu)
engendrons (nous)
engendrez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais engendré
tu avais engendré
il/elle avait engendré
nous avions engendré
vous aviez engendré
ils/elles avaient engendré
Futur antérieur
j'aurai engendré
tu auras engendré
il/elle aura engendré
nous aurons engendré
vous aurez engendré
ils/elles auront engendré
Passé composé
j'ai engendré
tu as engendré
il/elle a engendré
nous avons engendré
vous avez engendré
ils/elles ont engendré
Conditionnel passé
j'aurais engendré
tu aurais engendré
il/elle aurait engendré
nous aurions engendré
vous auriez engendré
ils/elles auraient engendré
Passé antérieur
j'eus engendré
tu eus engendré
il/elle eut engendré
nous eûmes engendré
vous eûtes engendré
ils/elles eurent engendré
Subjonctif passé
j'aie engendré
tu aies engendré
il/elle ait engendré
nous ayons engendré
vous ayez engendré
ils/elles aient engendré
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse engendré
tu eusses engendré
il/elle eût engendré
nous eussions engendré
vous eussiez engendré
ils/elles eussent engendré

ENGENDRER1

(an-jan-dré) v. a.
Produire par voie de génération ; se dit surtout, au propre, dans le style biblique ou dans le style didactique. Chaque animal engendre son semblable. Abraham engendra Isaac. Absolument.
Il est du tempérament qu'il faut pour engendrer [MOL., Mal. imag. II, 6]
Terme de théologie. Dieu le Père, qui est la première personne de la Trinité, engendre le Fils, qui est la personne engendrée.
Nous savons que ce nom de Dieu, si mystérieux et si caché, est le nom de Père entendu en ce sens profond qui le fait concevoir dans l'éternité père d'un fils égal à lui ; et que le nom de son fils est le nom de Verbe, Verbe qu'il engendre éternellement en se contemplant lui-même, qui est l'expression parfaite de la vérité, son image, son fils unique, l'éclat de sa clarté et l'empreinte de sa substance [BOSSUET, Hist. II, 6]
Fig. Causer, occasionner, produire, donner lieu à. Le mauvais air engendre des épidémies. L'oisiveté engendre le vice. La familiarité engendre le mépris.
Puis souvent la colère engendre de bons vers [RÉGNIER, Sat. II]
L'abondance augmentait les forces et engendrait les divisions [PERROT D'ABLANCOURT, Tacite, liv. I, ch. 1, dans RICHELET]
Car enfin il arrive, ou souvent ou toujours, Que l'aise et le repos engendrent les amours [MAIR., Sophon. I, 4]
Ce sont tous les sons qui peuvent être engendrés de cette harmonie, variés et combinés dans le mouvement qui caractérise chaque passion [CONDILLAC, Connaiss. hum. part. II, sect. I, ch. 6]
Ne pas engendrer de mélancolie ou la mélancolie, être d'un naturel gai, se livrer aux divertissements. Il ne faut pas engendrer de mélancolie, il faut se tenir gai.
Allons, morbleu ! il ne faut point engendrer de mélancolie [MOL., Méd. m. l. I, 6]
Terme de géométrie. Produire, décrire, en se mouvant, une ligne, une courbe, etc. Le point qui engendre une cycloïde.
S'engendrer, v. réfl. Être engendré. Les vers s'engendrent dans les cadavres.
Ce poison s'engendre en Macédoine [VAUGELAS, Q. C. 585]
Si je rapporte cette petite histoire de sa jeunesse, c'est pour montrer de combien peu s'engendrent quelquefois les aversions ou les inclinations qui nous dominent toute la vie [D'OLIVET, Hist. de l'Acad. t. II, p. 321]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Mar [à mal] fustes engendrez [, Ronc. p. 18]
  • XIIIe s.
    Onque de celle fame [il] ne put hoir engendrer [, Berte, III]
    Ou s'il est tel qu'il ne puet engendrier, cil qui est nez en sa meson, tot le sachent li voisin, n'est pas sis fiz [, Liv. de just. 58]
    Car se tretout li homme ensemble Soixante ans foïr les voloient [les femmes], Jamès hommes n'engenderroient [, la Rose, 19785]
    Et si pot estre qu'il fu engenrés deus mois ou plus devant le mariage [BEAUMANOIR, XVIII, 2]
  • XIVe s.
    L'estude de tel livre engendre et embat ou acroist, es cueurs de ceulx qui y entendent, affection et amour au bien publicque [ORESME, Eth. Prol.]
    Science est engendrée par raison [ID., ib. 176]
  • XVe s.
    Si s'en engendrerent et nourrirent en Gascogne, pour ces besognes, plusieurs haines couvertes, dont plusieurs meschefs depuis en naquirent [FROISS., II, II, 2]
    Par les grands coups qu'il donnoit à dextre et à senestre, il faisoit engendrer la fumée dont il estoit enclos [, Perceforest, t. VI, f° 40]
  • XVIe s.
    Elle alla avec elle, portant un visage si pale et desfait, qu'elle estoit plus pour engendrer pitié que concupiscence [MARGUERITE, Nouv. XLII]
    Et souvent avient qu'une querelle en engendre quatre [LANOUE, 248]
    Des cendres d'un phoenix s'engendre, dict-on, un ver [MONT., II, 254]
    Le vice laisse, comme un ulcere en la chair, une repentance en l'ame, qui tousjours s'esgratigne et s'ensanglante elle mesme ; car la raison efface les aultres tristesses et douleurs, mais elle engendre celle de la repentance, qui est plus griefve, d'autant qu'elle naist au dedans [ID., III, 259]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. engenrar, engendrar ; espagn. engendrar ; ital. ingenerare ; du latin ingenerare, de in, et generare (voy. GÉNÉRATION). L'ancien français avait, du latin ingignere, le verbe engeindre, au parfait j'engenui.

ENGENDRER2

(an-jan-dré) v. a.
Pourvoir d'un gendre.
Ce beau-père futur craint bien qu'on ne l'engendre [TH. CORN., le Charme de la voix, III, 5]
Prendre pour gendre.
D. Fernand : Il m'attend comme gendre ? - D. Gusman : Avec impatience, Et trouve tout en vous tellement à son gré Qu'il voudrait dès demain vous avoir engendré [ID., Galant doublé, I, 1]
S'engendrer, v. réfl. Se donner un gendre.
Ma foi ! je m'engendrais d'une belle manière [MOL., L'Ét. II, 6]

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et gendre.

engendrer

ENGENDRER. v. tr. Produire son semblable par voie de génération. Il se dit de l'Homme et des animaux; mais on ne l'applique guère qu'aux mâles. Engendrer des enfants. Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob. Les théologiens disent, en parlant des Personnes divines, Le Père engendre le Fils de toute éternité.

Il signifie par extension Produire, faire naître. La diversité d'intérêts engendre les inimitiés, les querelles. Ce testament a engendré bien des procès. L'oisiveté engendre le vice. La familiarité engendre le mépris.

Fig., Il n'engendre point la mélancolie, se dit d'un Homme naturellement gai et qui répand la bonne humeur autour de lui.

Il se dit particulièrement, en termes de Géométrie, de Ce qui est censé décrire ou produire quelque figure par son mouvement. Le point qui engendre une cycloïde.

engendrer

Engendrer, Generare, Ingenerare, Gignere, Progignere, Procreare, Progenerare, Marem seminare.

Elle engendre plus de vingt, Supra viginti parit.

Nature a engendré en tous cette convoitise, Ille appetitus a natura ingeneratus omnibus.

Faire engendrer ennuy d'aucune chose en l'esprit d'aucun, Facere taedium.

Engendrer nouveaux proces, Litium sementem facere. Bud.

Un proces qui en engendre d'autres, Controuersia restibilis. Budaeus.

Engendrer doleur, Parere dolorem.

L'eauë engendre beaucoup de maladies, Efficit morbos varios aqua.

Ces choses engendrent la peste aux hommes, Conferunt haec pestem hominibus.

Engendré, Genitus, Sanguine humano satus.

Le premier engendré devant tous les autres, Primigenius.

Qui leur avoit engendré cette guerre contre les Carthaginiens, Qui contraxerat eis cum Carthaginensibus bellum hoc.

Qui engendre, Procreator, Genitor.

Qui s'engendre facilement, Generabilis.

Qui a force d'engendrer, Genitiuus.

Qui ont vertu d'engendrer, Genitales.

Semence dont s'engendre quelque chose, Semina genitalia.

Terre où on est engendré, Genitale solum.

engendrer


ENGENDRER, v. act. [Anjandré: 1re et 2e lon. 3e é fer.] Produire son semblable, comme font les animaux. Je suis de l'avis du P. Bouhours, ce mot ne se dit point au propre des persones. Au lieu de dire, Abraham engendra Isaac, il faut dire, eut pour fils Isaac; ou bien, mit au monde Isaac. La 1re manière est la meilleure; car mettre au monde se dit plutôt de la femme. — L'Académie ne blâme point cet usage d'engendrer. Elle avertit seulement qu'il ne se dit proprement que du mâle. (Dans la dernière édit. elle a mis, plus comunément). Il semble qu' au propre, il ne se dit qu'en style~ dogmatique. "Le Père engendre le fils de toute éternité, ou dans un petit nombre de phrâses, comme: "Chaque animal engendre son semblable; la vertu d'engendrer, etc. = Au figuré, il a un usage plus étendu. "Le mauvais air engendre des maladies, des catarres, des fluxions. Cela engendre des vers. "La mal-propreté engendre la vermine. "L'or s'engendre dans les entrailles de la terre. — Et plus figurément encôre, dans les chôses morales. "La diversité d'intérêts engendre les inimitiés, les querelles. "L'oisiveté engendre toute sorte de vices. "Les procès s'engendrent aisément dans les familles.
   On dit, en style proverbial, n'engendrer pas mélancolie, être d'un naturel gai et jovial. — "La familiarité engendre le mépris. Quand on est trop familier avec les persones, on s'en fait bientôt mépriser.

Synonymes et Contraires

engendrer

verbe engendrer
1.  Reproduire par génération.
Traductions

engendrer

generate, beget, engender, father, breedverwekken, kweken, voortbrengenהוליד (הפעיל), העמיד בנים, חולל (פיעל), הוֹלִיד, הֶעֱמִיד בָּנִיםgenerargeneriengendrarsiittäägerar, procriargeneragebärenπροκαλώпорождать, рождатьgenerareblyleda (ɑ̃ʒɑ̃dʀe)
verbe transitif
causer, produire engendrer des problèmes

engendrer

[ɑ̃ʒɑ̃dʀe] vt
[+ progéniture] → to father
(fig) [+ violence, haine] → to breed; [+ tensions, inégalités] → to create
La violence engendre la violence → Violence breeds violence.