engouer

(Mot repris de engouassions)

s'engouer

v.pr.
(de, pour) Se prendre d'une admiration, d'un enthousiasme excessifs et subits pour qqn, qqch : Leur fille s'est engouée pour un acteur s'amouracher de, s'enticher de se passionner pour ; se désintéresser de

ENGOUER

(en-gou-é) v. a.
Obstruer le gosier. Ce canard avala un morceau trop gros qui l'engoua.
S'engouer, v. réfl. Se causer un embarras dans le gosier. Il s'engoue à force de manger avec gloutonnerie. Quand les petits enfants s'étouffent à force de téter avidement, on dit qu'ils s'engouent. S'engouer à force de crier, de boire.
Il ne mange pas, il dévore, Et le fait tant avidement, Qu'il s'engoue ordinairement [SCARR., Virg. III]
Mme de Maintenon triompha froidement d'elle [Madame], la laissant s'engouer de parler, de pleurer et de lui prendre les mains [SAINT-SIMON, 94, 238]
Michau : Eh ! mais, si je beuviemes ? - Henri : C'est bien dit, car je m'engoue [COLLÉ, Partie de chasse, III, 10]
Fig. Être pris d'engouement.
Mais mon génie a toujours, je l'avoue, Fui ce faux air dont le bourgeois s'engoue [J. B. ROUSS., A M. de Breteuil, liv. I, Ép.]
Insensiblement je m'engouai de cette petite retraite [J. J. ROUSS., Conf. v.]
Vous avez encore un autre défaut, c'est de vous prévenir, et, comme on dit, de vous engouer à l'excès en faveur de certains ouvrages [D'ALEMB., Portr. de Mlle de l'Espinasse.]
Absolument. Cet homme s'engoue facilement.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Et mordoit goulument comme un homme en songeant Resve après la viande et s'engoue en mangeant [RONSARD, 843]

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et le radical gav, qui se trouve dans gavion (voy. ce mot) ; Berry, agouer. Le passage du sens propre au sens figuré consiste en ce que l'esprit est occupé par quelque chose comme le gosier par ce qui l'engoue ; c'est une lésion, un mal de l'esprit comme du gosier ; car l'engouement est considéré comme un travers.

engouer

ENGOUER (S'). v. pron. Se passionner, s'enthousiasmer pour une personne, pour une chose. On ne sait pourquoi cette femme s'est engouée de ce freluquet. Il est fort engoué de cet ouvrage. C'est un homme qui s'engoue facilement. Il se dit surtout, avec une nuance d'ironie, d'un Mouvement d'enthousiasme exagéré et passager.

engouer

Engouer, S'engouer en mangeant trop goulument, voyez Anouer.

Synonymes et Contraires

engouer (s')

verbe pronominal engouer (s')