enharnaché, ée

ENHARNACHÉ, ÉE

(an-har-na-ché, chée) part. passé.
Couvert du harnais.
Et leurs chevaux enharnachés, De force rubans attachés [SCARR., Virg. v.]
Le roi Jean, vaincu, entra à Londres comme un vainqueur, sur un cheval blanc richement enharnaché [CHOISI, Hist. du roi Jean, chap. 9, dans RICHELET]
Familièrement. Le voilà bien enharnaché, plaisamment enharnaché, il est vêtu d'une manière ridicule.