enjambée

enjambée

n.f.
Action d'enjamber ; espace que l'on enjambe : D'une enjambée, il franchit le muret. Il s'est enfui à longues enjambées pas tout près d'ici

ENJAMBÉE

(an-jan-bée) s. f.
Pas le plus grand qu'on puisse faire en étendant les jambes.
A tant fait par ses enjambées Qu'avec les hardes dérobées, Auprès d'Énée il s'est rendu [SCARRON, Virg. I]
Dieu sait les enjambées qu'elle faisait pour s'en dépêtrer [HAMILT., Hist. de Fleur d'épine, p. 75, édit. in-18, RENOUARD.]
Il fit douze pas quand l'autre faisait une enjambée [VOLT., Microm. 4]
Espace d'une enjambée. Ce fossé n'a qu'une enjambée.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et li enfes li dist : or dittes vo pensée ; Mais ne vous aprociés de moy plaine angambée [, Chevalier au Cygne, v. 1919]
  • XVIe s.
    Faire de grandes enjambées [MONT., I, 93]

ÉTYMOLOGIE

  • Enjambé ; Berry, ajambée, egambée, éjambée.

enjambée

ENJAMBÉE. n. f. Action d'enjamber ou Espace qu'on enjambe, qu'on peut enjamber. Faire de grandes enjambées. Il y a d'ici là trois enjambées.

enjambée

Une enjambée, Quantum spatij cruribus diuaricatis metiri queas.

enjambée


ENJAMBÉE, s. f. [Anjanbé-e: les 3 1res lon., 3e é fer., 4ee muet.] Espace entre les deux jambes étendues. Trév. L'espace qu'on enjambe; l'action d'enjamber. Acad. Rich. Port. "Faire de grandes enjambées. = D'une enjambée, adv. "Des bottes qui font sept lieues d'une enjambée, étonnent notre imagination, mais nous n'y ajoutons aucune foi, quoique incapables encore (dans l'enfance) de raisonner sur les vraisemblances. Ann. Litt.

Traductions

enjambée

trancostridepassoפסיעה (ɑ̃ʒɑ̃be)
nom féminin
grand pas marcher à grandes enjambées

enjambée

[ɑ̃ʒɑ̃be] nfstride
d'une enjambée → with one stride