enlacé, ée

ENLACÉ, ÉE

(an-la-sé, sée) part. passé.
Arrangé en forme de lacs.
Ces festons où nos noms enlacés l'un dans l'autre [RAC., Bérén. v, 5]
Terme de blason. Venet porte d'azur à deux chevrons enlacés, un des deux renversés. Pris dans des lacs.
Une femme étendue à terre, enlacée d'un énorme serpent qui la dévore [DIDEROT, Salon de 1767, Œuvr. t. XIV, p. 496, dans POUGENS]
Fig. Captivé.
Pardonnons le souci qu'elle donne à ce qu'elle aime, à la peur qu'elle a qu'il ne soit jamais enlacé [J. J. ROUSS., Ém. V]