enlevure

ENLEVURE

(an-le-vu-r') s. f.
Ampoule qui vient sur la peau. On dit plutôt aujourd'hui élevure.
Partie d'acier que l'on a séparée de la masse à laquelle elle tenait. Retaille des peaux dont on fait les gants.
Terme de peinture. Élévation de la couleur qui se détache de la toile. Terme de sculpture. Relief, saillie.
Saillie faite par de gros fils écrus dans une broderie.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les dartres sont asperités du cuir, comme petites enleveures avec grande demangeaison, qui jettent une matiere sereuse [PARÉ, XXII, 15]
    Incision [sorte de fracture du crâne] contient sous soy : deperdition ou enleveure, en laquelle la piece est emportée, dont il y a perdition de substance [ID., VIII, 1]

ÉTYMOLOGIE

  • Enlever.

enlevure

ENLEVURE. s. f. Petite vessie ou bube qui vient sur la peau. Il a le visage tout couvert d'enlevures Il est vieux: on dit, Élevure.