ennobli, ie

ENNOBLI, IE

(an-no-bli, blie, an prononcé comme dans antérieur) part. passé.
Rendu noble, honorable.
Le Parnasse français, ennobli par ta veine, Contre tous ces complots saura se maintenir [BOILEAU, Ép. VII]
L'idée de faiblesse que les hommes attachent à la vertu tombe dès qu'elle est ennoblie de vos noms [des grands] [MASS., Petit car. Vices et vertus.]
Songez en défiant l'Anglais et les tempêtes, Que, si vous prodiguez votre sang généreux, Ce n'est point pour tenter un de ces vols heureux Ennoblis du nom de conquêtes [GILBERT, Ode sur la guerre.]