ennuyer


Recherches associées à ennuyer: sauver

ennuyer

[ ɑ̃nɥije] v.t. [ du lat. in odio esse, être un objet de haine ]
1. Causer de la contrariété, du souci à : Je vous ennuie encore avec mes questions déranger, gêner, importuner préoccuper, tracasser
2. Lasser, par manque d'intérêt, par monotonie : Cette exposition m'a ennuyé rebuter ; désennuyer, divertir

s'ennuyer

v.pr.
Éprouver de l'ennui, de la lassitude : Ils se sont ennuyés pendant le voyage se morfondre
S'ennuyer de qqn,
éprouver du regret de son absence.

ennuyer


Participe passé: ennuyé
Gérondif: ennuyant

Indicatif présent
j'ennuie
tu ennuies
il/elle ennuie
nous ennuyons
vous ennuyez
ils/elles ennuient
Passé simple
j'ennuyai
tu ennuyas
il/elle ennuya
nous ennuyâmes
vous ennuyâtes
ils/elles ennuyèrent
Imparfait
j'ennuyais
tu ennuyais
il/elle ennuyait
nous ennuyions
vous ennuyiez
ils/elles ennuyaient
Futur
j'ennuierai
tu ennuieras
il/elle ennuiera
nous ennuierons
vous ennuierez
ils/elles ennuieront
Conditionnel présent
j'ennuierais
tu ennuierais
il/elle ennuierait
nous ennuierions
vous ennuieriez
ils/elles ennuieraient
Subjonctif imparfait
j'ennuyasse
tu ennuyasses
il/elle ennuyât
nous ennuyassions
vous ennuyassiez
ils/elles ennuyassent
Subjonctif présent
j'ennuie
tu ennuies
il/elle ennuie
nous ennuyions
vous ennuyiez
ils/elles ennuient
Impératif
ennuie (tu)
ennuyons (nous)
ennuyez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais ennuyé
tu avais ennuyé
il/elle avait ennuyé
nous avions ennuyé
vous aviez ennuyé
ils/elles avaient ennuyé
Futur antérieur
j'aurai ennuyé
tu auras ennuyé
il/elle aura ennuyé
nous aurons ennuyé
vous aurez ennuyé
ils/elles auront ennuyé
Passé composé
j'ai ennuyé
tu as ennuyé
il/elle a ennuyé
nous avons ennuyé
vous avez ennuyé
ils/elles ont ennuyé
Conditionnel passé
j'aurais ennuyé
tu aurais ennuyé
il/elle aurait ennuyé
nous aurions ennuyé
vous auriez ennuyé
ils/elles auraient ennuyé
Passé antérieur
j'eus ennuyé
tu eus ennuyé
il/elle eut ennuyé
nous eûmes ennuyé
vous eûtes ennuyé
ils/elles eurent ennuyé
Subjonctif passé
j'aie ennuyé
tu aies ennuyé
il/elle ait ennuyé
nous ayons ennuyé
vous ayez ennuyé
ils/elles aient ennuyé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse ennuyé
tu eusses ennuyé
il/elle eût ennuyé
nous eussions ennuyé
vous eussiez ennuyé
ils/elles eussent ennuyé

ENNUYER

(an-nui-ié, an prononcé comme dans antérieur) , j'ennuie, tu ennuies, il ennuie, nous ennuyons, vous ennuyez, ils ennuient ; j'ennuyais, nous ennuyions, vous ennuyiez ; j'ennuyai ; j'ennuierai ; j'ennuierais ; ennuie, ennuyons ; que j'ennuie, que nous ennuyions, que vous ennuyiez ; que j'ennuyasse ; ennuyant ; ennuyé v. n.
Impersonnellement, il ennuie à, c'est-à-dire de l'ennui est éprouvé (l'emploi neutre et impersonnel est le premier, à cause de l'étymologie de ennui, in odio, en haine). Il ennuie à qui attend.
Est-il possible qu'il vous ennuie si fort en Asie, qui est le théâtre de vos exploits ? [VAUGEL., Q. C. 559]
Il t'ennuie avec moi [CORN., Mélite, III, 6]
Lorsque j'étais aux champs, n'a-t-il point fait de pluie ? - Non. - Vous ennuyait-il ? - Jamais je ne m'ennuie [MOL., Éc. des f. II, 6]
Il vous ennuyait d'être maître chez vous [ID., G. Dand. I, 3]
Il m'ennuie de ne plus vous avoir [SÉV., 19]
Il m'ennuyait de leur absence [ID., 517]
Depuis deux jours que je suis de retour, il m'ennuie déjà de ne point vous voir [J. J. ROUSS., Corresp. du Peyrou, t. III, p. 59, dans POUGENS]
Marquez-moi si je puis compter sur votre libraire, il m'ennuierait fort d'en chercher un autre [P. L. COUR., Lett. I, 58]
V. a. Causer de l'ennui.
Nous pardonnons souvent à ceux qui nous ennuient ; mais nous ne pouvons pardonner à ceux que nous ennuyons [LAROCHEFOUCAULD, Max. 304]
Le sage quelquefois évite le monde de peur d'être ennuyé [LA BRUY., V]
On lit peu ces auteurs faits pour nous ennuyer, Qui toujours sur un ton semblent psalmodier [BOILEAU, Art p. I]
Absolument.
Un homme habile sent s'il convient ou s'il ennuie [LA BRUY., V]
À quelque prix que ce puisse être, Sauve-moi l'affront d'ennuyer [LAMOTTE, Odes, t. I, p. 155, dans POUGENS]
Mais malheur à l'auteur qui veut toujours instruire ; Le secret d'ennuyer est celui de tout dire [VOLT., Discours VI]
S'ennuyer, v. réfl. Éprouver de l'ennui. S'ennuyer de tout.
Enfin ce galant homme s'ennuya de les ennuyer : il les délivra de sa fâcheuse visite [SCARR., Rom. com. I, 13]
Nous nous vantons souvent de ne nous point ennuyer ; nous sommes si glorieux que nous ne voulons pas nous trouver de mauvaise compagnie [LA ROCHEFOUCAULD, Max. 141]
Qu'on leur die Qu'ils se font trop attendre et qu'Attila s'ennuie [CORN., Attila, I, 1]
Et vous qui vous plaisez aux folles passions, Profanes amateurs de spectacles frivoles, Dont l'oreille s'ennuie au son de mes paroles [RAC., Esther, Prologue.]
Il [Stilicon] s'ennuya de n'être que le tuteur, le beau-père, le favori et le maître même de l'empereur, et entreprit de mettre l'empire dans sa maison [FLÉCHIER, Hist. de Théod. IV, 75]
Parce qu'Alexandre s'ennuie, Il va mettre le monde aux fers [LAMOTTE, Fabl. I, 16]
S'ennuyer à, avec l'infinitif. S'ennuyer à attendre. Faire ennuyer, avec suppression du pronom personnel, faire qu'on s'ennuie.
Et ceux qui l'ont tiré de l'exercice de sa charge pour le promener à Paris ne prétendent autre chose que de le faire ennuyer [BALZ., VIII, Lett. 47]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Nos cheval sont et las et ennuiez [, Ch. de Rol. CLXXVI]
  • XIIe s.
    Les Frans de France trouverez enuiez De coups ferir.... [, Ronc. p. 69]
    Baron, dit l'anfes [l'enfant], ne vous doit anuier.... [, ib. p. 187]
    Mout annuia Tierri quant se sentit navré [, ib. p. 195]
    Tant [je] ne porroie servir [ma dame] Qu'il me peüst ennuyer [, Couci, XI]
    Gilemer, dit li dus, mout nous doit anuier Que tant nous veut cist rois pener et travaillier [, Sax. XVI]
  • XIIIe s.
    Seignor, or escoutez, pour Dieu [que cela] ne vous ennuit [, Berte, XXXVI]
    Mout forment luy ennuye de sa fille Bertain, De qui la gent se plaignent de toutes pars à plain [, ib. LXXIII]
    Ci se volt taire Faus-semblant ; Mais amors ne fait pas semblant Qu'il soit ennoiés de l'oïr [, la Rose, 11417]
  • XVe s.
    Tous maulx suis content de porter, Fors ung seul qui trop fort m'ennuye, C'est qu'il me faut loing demourer De celle que tiens pour amye [CH. D'ORL., Ball. 40]
    Par la raison que vous avez ouye cy dessus, et aussi que les choses longues luy ennuyoient [COMM., III, 3]
    Ceste armée d'Angleterre mist bien ung an à estre preste ; il ennuya à monseigneur de Bourgogne [ID., IV, 1]
  • XVIe s.
    Veu que tous ceux qui le plus fort s'appuyent Sur leurs plaisirs, de leurs plaisirs s'ennuyent [MAROT, I, 383]
    Vous pouvés penser combien la longueur de son mal luy ennuye [MARG., Lett. 143]
    Il luy ennuyoit de veoir les choses en paix et repos [AMYOT, les Gracq. 44]

ÉTYMOLOGIE

  • Ennui ; Berry, ennier, ennueyer ; prov. enoiar, enujar, enuiar, enuejar, enueiar ; anc. catal. enojar, ennujar ; catal. mod. enujar ; espagn. et portug. enojar ; ital. annoiare.
Synonymes et Contraires

ennuyer


ennuyer (s')

verbe pronominal ennuyer (s')
Traductions

ennuyer

verdrießen, ennuyieren, sekkieren, langweilenbore, bother, trouble, annoy, tire, weary, vexvervelen, vermoeien, ergeren, tegenstaan, lastig vallenנדנד (נפעל), שועמם (פועל), שעמם (פיעל), שִׁעֲמֵםavorrir, enfastidir, enfastijartedicansar, cargar, fastidiar, hartar, abroncar, aburririkävystyyää, ikävystyttääannoiare, infastidire, molestare, noia (venire a noia a), tediareaborrecer, entediar, cacetear, cansar, enfadar, maçarيـُمْلِل علىnuditkedeπροκαλώ ανίαdosađivati穴をあける구멍을 뚫다borezanudzićдокучать, прискучитьtråka utทำให้เบื่อcanını sıkmaklàm cho chán烦扰отегчен (ɑ̃nɥije)
verbe transitif
1. ne pas intéresser Ce film m'ennuie.
2. causer du souci Cela m'ennuie d'arriver si tard.

ennuyer

[ɑ̃nɥije] vt
(= contrarier) → to bother
si cela ne vous ennuie pas → if you don't mind, if it's no trouble
J'espère que cela ne vous ennuie pas trop → I hope it's not too much trouble.
(= lasser) → to bore [ɑ̃nɥije] vpr/vi
(éprouver de l'ennui) → to be bored
s'ennuyer de → to be bored with, to get bored with
(= regretter) → to miss