enrayure

(Mot repris de enrayures)

ENRAYURE1

(an-rè-iu-r') s. f.
Ce qui sert à enrayer une roue. L'enrayure cassa. Fig.
Mme de Saint-Simon, tout dévotement, enrayait tant qu'elle pouvait ces propos étranges [de la duchesse d'Orléans et de moi sur la mort de Monseigneur], mais l'enrayure cassait [SAINT-SIMON, 292, 229]

ÉTYMOLOGIE

  • Enrayer 1.

ENRAYURE2

(an-rè-iu-r') s. f.
Terme d'agriculture. Première raie que fait la charrue en labourant.
Terme de charpentier. Se dit des pièces de bois qui aboutissent à une espèce de centre et s'éloignent en forme de rayons, soit dans les planchers plats, soit dans les combles. Planchers à enrayures, sorte de planchers à solives disposées en rayons.

ÉTYMOLOGIE

  • Enrayer 2.

enrayure

ENRAYURE. n. f. Ce qui sert à enrayer une roue. L'enrayure cassa au milieu de la descente.

enrayure

ENRAYURE. n. f. T. d'Agriculture. Premier sillon tracé dans un champ.

enrayûre


ENRAYûRE, s. f. [Anré-iû-re; 1re et 3e lon. 2e é fer. dern. e muet. — Autrefois, enrayeure.] Ce qui sert à enrayer. "L'enrayûre câssa au milieu de la descente.