enserrer

(Mot repris de enserrez)

enserrer

v.t.
1. Entourer en serrant étroitement : Le boa enserre sa proie dans ses anneaux étreindre
2. Contenir dans des limites étroites : Des canaux enserrent les îlots de terre cultivable encadrer, entourer

enserrer

(ɑ̃seʀe)
verbe transitif
1. entourer en serrant Des bracelets lui enserrent les poignets.
2. figuré enfermer dans des limites, priver de liberté enserrer qqn dans un rôle

enserrer


Participe passé: enserré
Gérondif: enserrant

Indicatif présent
j'enserre
tu enserres
il/elle enserre
nous enserrons
vous enserrez
ils/elles enserrent
Passé simple
j'enserrai
tu enserras
il/elle enserra
nous enserrâmes
vous enserrâtes
ils/elles enserrèrent
Imparfait
j'enserrais
tu enserrais
il/elle enserrait
nous enserrions
vous enserriez
ils/elles enserraient
Futur
j'enserrerai
tu enserreras
il/elle enserrera
nous enserrerons
vous enserrerez
ils/elles enserreront
Conditionnel présent
j'enserrerais
tu enserrerais
il/elle enserrerait
nous enserrerions
vous enserreriez
ils/elles enserreraient
Subjonctif imparfait
j'enserrasse
tu enserrasses
il/elle enserrât
nous enserrassions
vous enserrassiez
ils/elles enserrassent
Subjonctif présent
j'enserre
tu enserres
il/elle enserre
nous enserrions
vous enserriez
ils/elles enserrent
Impératif
enserre (tu)
enserrons (nous)
enserrez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais enserré
tu avais enserré
il/elle avait enserré
nous avions enserré
vous aviez enserré
ils/elles avaient enserré
Futur antérieur
j'aurai enserré
tu auras enserré
il/elle aura enserré
nous aurons enserré
vous aurez enserré
ils/elles auront enserré
Passé composé
j'ai enserré
tu as enserré
il/elle a enserré
nous avons enserré
vous avez enserré
ils/elles ont enserré
Conditionnel passé
j'aurais enserré
tu aurais enserré
il/elle aurait enserré
nous aurions enserré
vous auriez enserré
ils/elles auraient enserré
Passé antérieur
j'eus enserré
tu eus enserré
il/elle eut enserré
nous eûmes enserré
vous eûtes enserré
ils/elles eurent enserré
Subjonctif passé
j'aie enserré
tu aies enserré
il/elle ait enserré
nous ayons enserré
vous ayez enserré
ils/elles aient enserré
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse enserré
tu eusses enserré
il/elle eût enserré
nous eussions enserré
vous eussiez enserré
ils/elles eussent enserré

ENSERRER1

(an-sè-ré) v. a.
Serrer dans, enfermer, contenir.
Il faut la [Rome] retenir et tout ce qu'elle enserre Comme un gage assuré des frais de cette guerre [DU RYER, Scévole, III, 2]
Le dédale des cœurs en ses détours n'enserre Rien qui ne soit d'abord éclairé par les dieux [LA FONT., Fabl. IV, 19]
Il retourne chez lui, dans la cave il enserre L'argent et la joie à la fois [ID., ib. VIII, 8]
L'avare rarement finit ses jours sans pleurs ; Il a le moins de part au trésor qu'il enserre, Thésaurisant pour les voleurs, Pour ses parents ou pour la terre [ID., ib. IX, 16]
Les cieux instruisent la terre à révérer leur auteur ; Tout ce que leur globe enserre Célèbre un Dieu créateur [J. B. ROUSS., Odes, I, 2]
Mais quand j'achetai, dites-moi, cette terre, Ses vignes et ses prés et tout ce qu'elle enserre [PH. POISSON, Procur. arbit. sc. 9]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Il la [sa fille] fait en la tour enserrer et remaindre, Ainsi la cuide bien chastier et destraindre [AUDEFR. LE BAST., Romancero, p. 15]
    Il entra dedens, et il fu puis bien longuement enserés à mout grant mesaise bien par treize mois ou plus [VILLEH., CLIV]
    Champ ou vigne qui est enserrée en autres, doit avoir sa voie au plus près dou chemin, sanz le domage à voisin [, Liv. de just. 142]
    Se li vilains pooit savoir Que je fusse ci enserré [, Ren. 4441]
    Certes ge te ferai lier, Ou enserrer en une tour [, la Rose, 3552]
  • XVIe s.
    Prescher liberté aux captifs, ouverture aux enserrez [CALV., Inst. 598]
    Depuis, estant arrivé à Periclès un renfort de plus grand nombre de vaisseaux, ilz furent adonc enserrez de tout poinct [AMYOT, Péricl. 49]
    En obscure fosse [je] m'enserre, Comme ceux qui sont trespassez [MAROT, IV, 337]
    Si la nature enserre, dans les termes de son progrez ordinaire, les jugements et opinions des hommes ; si elles ont leur revolution.... [MONT., II, 337]

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et serrer ; Berry, ansarrer ; provenç. enserrar, esserrar, eserar, essarrar, issarrar ; espagn. encerrar ; ital. inserrare.

ENSERRER2

(an-sè-ré) v. a.
Terme de jardinage. Mettre en serre. Enserrer des orangers.

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et serre

enserrer

ENSERRER. v. tr. Enfermer, enclore. Ce que la tombe enserre. Tout ce que le monde enserre. La mer enserre cette région. Fig., Enserrer quelqu'un dans un dilemme, dans une argumentation.

enserrer

ENSERRER. v. tr. T. de Jardinage. Mettre dans une serre. Enserrer des orangers.

enserrer

Enserrer quelqu'un, Aliquem concludere vel circumclundere, Coarctare.

Enserré en la ville, Coarctatus in oppido.

Je seray enserré en ce lieu, Concludar huc.

Enserré ensemble, Confertus.

Estre enserré et en angoisses, Premi angustiis.

Surprins et enserré, In articulo temporis oppressus et astrictus, B.

La teste enserrée et empressée entre les genoulx, Contractum genibus caput.

enserrer

Le lieu où on enserroit et enchainoit on anciennement les serfs, et les faisoit-on besoigner, Ergastulum.

enserrer


ENSERRER, v. act. [Ancêré: 2e ê ouv. et long, r forte, 3eé fer.] Enfermer, contenir. — Il est vieux, mais la Poésie le revendique encôre.
   Les Cieux instruisent la Terre
   À~ révérer leur Auteur;
   Tout ce que leur globe enserre
   Annonce un Dieu Créateur.
       Rouss.

Synonymes et Contraires

enserrer

verbe enserrer
1.  Serrer étroitement quelqu'un.
2.  Tenir enfermé dans des limites.
Traductions

enserrer

omsluiten

enserrer

[ɑ̃seʀe] vt → to hug tightly