ensouple

ENSOUPLE

(an-sou-pl') s. f.
Terme de tisserand. Rouleau de bois sur lequel on monte la chaîne, pour faire la toile. Ensouple des brodeurs, machine composée de lattes traversant des colonnes de bois et sur laquelle les brodeurs travaillent.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Une grande herse roulante composée de deux cylindres ou rouleaux, chacun de la grosseur de l'ensuble de tisserand [O. DE SERRES, 74]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, enseu ; rouchi, enseule ; espagn. enxullo ; bas-lat. insublum ; du latin insubulum, ensouple, de in, en, et subula, alène.

ensouple

Ensouple, m. pen. Est une piece de bois ronde dolée en fuseau, de la longueur de cinq pieds, en laquelle le tisseran entourne le fil de la toile ou drap à faire, de telle longueur qu'il veut que la piece de toile ou drap aye, et duquel ensouple il desentourne ledit fil à mesure qu'il a tissu ce qui est devant luy. Ensoupleau est une toute pareille piece de bois (horsmis qu'il est plus menu) à la dessusdite, où le tisseran entourne la piece de toile ou drap à mesure qu'il la tist, et luy gist soubs le ventre, là où l'ensouple est loin de luy vis à vis toutesfois dudit Ensoupleau.