entité

entité

n.f. [ du lat. ens, entis, p. présent de esse, être ]
1. Chose considérée comme un être ayant son individualité : La société, l'État sont des entités.
2. En philosophie, ensemble des propriétés constitutives d'un être ; essence.

entité

(ɑ̃tite)
nom féminin
chose considérée comme un être et représentable par une image L'État et la Justice sont des entités.

ENTITÉ

(an-ti-té) s. f.
Terme de philosophie scolastique. Ce qui constitue l'existence d'une chose, existence considérée comme distincte et indépendante de la chose même.
D'autres soutiennent qu'il [Aristote] entend [par forme] une entité substantielle, réellement distincte de la matière [FÉN., Aristote.]
Voici ce qui arrive ordinairement aux philosophes : ils voient quelque effet nouveau ; ils imaginent aussitôt une entité nouvelle pour le produire [MALEBR., Rech. III, 8]
Il est bien plus commode de supposer dans les choses une réalité dont on regarde les mots comme les véritables signes ; d'entendre par les noms homme, animal, etc. une entité qui détermine et distingue ces choses, que de faire attention à toutes les idées simples qui peuvent leur appartenir [CONDIL., Conn. hum. sect. 5, Œuvr. t. I, p. 227, dans POUGENS.]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. entitas, de ens, l'être, participe présent du verbe esse, être.

entité

ENTITÉ. n. f. T. de Philosophie. Ce qui constitue l'être ou l'essence d'une chose.
Traductions

entité

ישות (נ), עצמות (נ), יֵשׁוּת

entité

Entität

entité

entity

entité

entidad

entité

entiteetti

entité

entitas

entité

entidade

entité

[ɑ̃tite] nfentity