entouré, ée

ENTOURÉ, ÉE

(an-tou-ré, rée) part. passé.
Qui a autour de soi.
Je suis un malade entouré de gens plus malades que moi [VOLT., Lett. d'Argental, 25 janv. 1773]
La Macédoine était presque entourée de montagnes inaccessibles [MONTESQ., Rom. ch. 5]
Fig.
Ta promesse suffit, et je la crois plus sûre Que les autels des dieux entourés du parjure [VOLT., Mort de Cés. I, 1]
Un homme bien, mal entouré, un homme qui a dans sa familiarité des gens honnêtes, malhonnêtes.