entre-connaître

ENTRE-CONNAÎTRE (S')

(an-tre-ko-nê-tr') v. réfl.
Se connaître mutuellement.
Quand il faut dire tout, on s'entre-connaît bien [CORN., la Gal. du pal. IV, 14]
Puisque ces quartiers doivent être si éloignés l'un de l'autre, que les acteurs aient lieu de ne pas s'entre-connaître [ID., Mél. Examen.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Tant aprocha qu'il s'entre-conurent [VILLEH., CXLIX.]
  • XVe s.
    Je voys donc penser du disner ; Car il nous fauldra choppiner Un peu, pour mieux s'entre-congnoistre [, Rec. de farces, p. 156]
  • XVIe s.
    Si tost qu'ilz se feurent entrecogneuz, ilz brocherent leurs chevaux des esperons l'un contre l'autre, les espées aux poings, avec grands cris [AMYOT, Eum. 13]

ÉTYMOLOGIE

  • Entre, et connaître.