entretoise

entretoise

n.f. [ de l'anc. fr. enteser, ajuster ]
Dans une construction, pièce de liaison horizontale qui sert à maintenir un écartement fixe entre deux pièces parallèles (poutres, chevrons, etc.).

ENTRETOISE

(an-tre-toi-z') s. f.
Pièce de bois, de fer qui se met entre deux autres pour les fortifier ou les unir. L'entretoise est un assemblage en forme de sautoir. Morceau de bois qui surmonte les deux pièces d'une voiture appelées moutons de derrière. Terme d'artillerie. Pièces qui unissent les deux flasques d'un affût.

ÉTYMOLOGIE

  • Sans doute entre et toise.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ENTRETOISE. Ajoutez :
    Entretoises, sommiers, colonnes, soliveaux [CORN., Illus. III, 4]
    Dans les locomotives, virole de bronze placée entre la balance et le levier de la soupape ; elle met le mécanicien dans l'impossibilité d'obtenir un surcroît de pression au delà du timbre fixé par les ingénieurs du contrôle.

    HISTORIQUE

    • XIVe s.
      Au cherpentier pour rapperillier l'ozelerie, et mettre entretoises (1336) [VARIN, Archives administr. de la ville de Reims, t. II, 2e part. p. 749]

entretoise

ENTRETOISE. n. f. T. d'Arts. Pièce de bois ou barre de fer qui se met entre d'autres pour les soutenir, pour les lier ensemble.
Traductions

entretoise

brace, crossbar, strut

entretoise

traversa