éphémère

(Mot repris de ephemere)

1. éphémère

adj. [ du gr. ephêmeros, qui dure un jour, de hêmera, jour ]
1. Qui ne vit que très peu de temps : Des fleurs éphémères.
2. Qui est de très courte durée : Le conflit n'a connu qu'une trêve éphémère fugitif, passager, temporaire ; durable, long, permanent

2. éphémère

n.m. [ de 1. éphémère ]
Insecte qui, à l'état adulte, ne vit qu'un ou deux jours, mais dont la larve, aquatique, peut vivre plusieurs années : Des éphémères blancs.

ÉPHÉMÈRE

(é-fé-mê-r') adj.
Qui ne dure, qui ne vit qu'un jour. Fleurs, animaux éphémères.
Bourdonnez sous votre herbe, insectes éphémères [LAMART., Harm. II, 4]
Terme de médecine. Fièvre éphémère, ou courbature, fièvre causée la plupart du temps par un excès de fatigue, une marche forcée, un refroidissement, etc. et qui ne dure guère plus de vingt-quatre heures.
Par extension, momentané, passager. Bonheur éphémère. Ouvrages, productions éphémères.
Desmahis, auteur célèbre, mais éphémère, de la comédie de l'Impertinent [J. J. ROUSS., Conf. X]
Tu veux livrer au peuple un pouvoir éphémère [ANCELOT, Fiesque, IV, 4]
s. m. Genre d'insectes névroptères qui naissent et meurent le même jour, dans lequel on distingue l'ephemera communis.
L'éphémère dont je parle ne vit guère que quatre à cinq heures ; jamais une mouche de cette espèce n'a vu lever le soleil [BONNET, Consid. corps organ. Œuvres, t. VI, p. 200, dans POUGENS.]
Montre-moi l'Éternel donnant comme un royaume Le temps à l'éphémère et l'espace à l'atome [V. HUGO, Odes, IV, 9]
S. f.Terme de botanique. Éphémère de Virginie, ou, simplement, éphémère, nom vulgaire de la tradescantie virginienne (commélinacées), dite aussi éphémérine.
Les sauvages de la Louisiane marquent la sixième heure du jour par le moment où l'éphémère sort des eaux [CHATEAUB., Génie, I, V, 8]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et la fievre appelée effimere [H. DE MONDEVILLE, f° 67]
  • XVIe s.
    Fievre ephemere ou diaire [PARÉ, XX, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme grec signifiant éphémère et provenant de deux mots se traduisant par : sur et jour.

éphémère

ÉPHÉMÈRE. adj. des deux genres. Qui ne dure qu'un jour. Insecte éphémère. Fleur éphémère. Fièvre éphémère.

Dans cette acception, il s'emploie comme nom masculin, en termes d'Entomologie, pour désigner une Sorte d'insectes névroptères. Les éphémères se montrent quelquefois en si grand nombre que l'air en est obscurci.

Il se dit, par extension, de Tout ce qui n'a qu'une très courte durée. Succès, bonheur éphémère. Ouvrages éphémères.

éphémère


ÉPHÉMèRE, adj. [Éfémère; 1re et 2e é fer. 3e è moy. 4e e muet.] Qui ne dûre qu'un jour. "Fièvre éphémère, fleur éphémère, animaux éphémères. À~ l'exception de la fièvre éphémère, le plus long accès d'une fièvre intermitente, n'aproche pas de la durée la plus courte des fièvres continûes, proprement dites. Voulonne. = Richelet en fait un substantif. Il a eu un éphémère un peu violent. — C'est un barbârisme. = Ce mot est aujourd'hui fort à la mode, au figuré: productions éphémères. Sabat. de Castres. — Ouvrages éphémères, J. J. Rousseau. — M. l'Ab. Boulogne le dit même des persones: c'est une plus grande hardiesse. "Qu'ils embrassent ce fantôme (de la gloire) ces immortels éphémères. Él. du Dauphin. Et M. Raynal. "Les Flibustiers, peuple éphémère, qui ne brilla qu'un instant. — Il parait qu'il y a encore de l'afectation à se servir de ce mot, hors du style critique.

Synonymes et Contraires
Traductions

éphémère

vorübergehend, ephemär, flüchtigkortstondig, vergankelijk, voorbijgaand, een dag durend, vluchtigephemeral, short-lived, fleeting, mayflyבן-חלוף (ת), חולף (ת), כלה (ת), עובר (ת), קיקיוני (ת), קצר ימים (ת), רגעי (ת), חוֹלֵף, קִיקָיוֹנִי, עוֹבֵרэфемерныйεφήμεροςeffimera, effimero (efemɛʀ)
adjectif
qui ne dure pas

éphémère

[efemɛʀ] adjephemeral, fleeting