épuisement

(Mot repris de epuisement)

épuisement

n.m.
1. Action d'épuiser ; état de ce qui est épuisé : Le gaspillage accélère l'épuisement des ressources naturelles disparition, tarissement
2. État de fatigue extrême : Des victimes ont été retrouvées dans un état d'épuisement inquiétant exténuation, faiblesse, prostration

ÉPUISEMENT

(é-pui-ze-man) s. m.
Action d'épuiser. On travaille à l'épuisement des eaux de la mine.
Perte considérable des forces et de l'énergie vitale. On l'a tant saigné qu'il est tombé dans l'épuisement.
Elle est dans un épuisement qui fait pitié [SÉV., 385]
Quelquefois on a beau vouloir marcher ; il se sera jeté une telle humeur sur les jambes, ou tout le corps se trouvera si faible par l'épuisement des esprits, que cette volonté sera inutile [BOSSUET, Connaiss. III, 12]
Des mouvements qui les jettent dans l'épuisement [LA BRUY., 14]
Il fut six mois en danger, et trois ans dans une langueur qui était un épuisement d'esprits visible [FONTEN., Varignon.]
Et ne présume rien de leur triste pâleur [de mes traits] Que mon épuisement, effet d'un long malheur [LEMERC., Louis IX, III, 3]
Les chefs et Mortier lui-même, vaincus par l'incendie qu'ils combattaient depuis trente-six heures, y vinrent [au Kremlin] tomber d'épuisement et de désespoir [SÉGUR, Hist. de Napol. VIII, 6]
Tarissement moral.
Il prend l'épuisement du cœur pour l'effort de la raison [J. J. ROUSS., Hél. I, 60]
Épuisement des finances, pénurie du trésor public.
Terme de mathématique. Méthode par épuisement, méthode qui consiste à épuiser toutes les racines d'une équation.
L'énumération exclusive, et que les mathématiciens appellent la preuve par épuisement [MARMONTEL, Élém. littér. Œuvres, t. IX, p. 490]

ÉTYMOLOGIE

  • Épuiser.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ÉPUISEMENT. Ajoutez :
    Terme de chimie. Traiter une substance jusqu'à épuisement, la soumettre à différents traitements, jusqu'à ce qu'elle ne contienne plus rien du principe qu'on veut en extraire.

    HISTORIQUE

    • XIVe s.
      Épuisemens d'iaue (1347) [VARIN, Archiv. adminis. de la ville de Reims, t. II, 2e part. p. 1134]

épuisement

ÉPUISEMENT. n. m. Action d'épuiser, en tout ou en partie, les eaux amassées en quelque endroit ou Résultat de cette action. On travaille depuis plusieurs jours à l'épuisement des eaux de la mine.

Il signifie, par extension, Perte considérable de telle ou telle partie des forces de l'organisme et en général Dissipation de forces. L'épuisement où il est tombé est la rançon de ses excès. Les jeûnes et les veilles l'ont réduit à l'épuisement. Mourir d'épuisement.

Il se dit aussi figurément, surtout en parlant des Finances, lorsqu'elles ont été épuisées par des dépenses excessives. L'épuisement du Trésor contraignit de recourir à des moyens extraordinaires.

Synonymes et Contraires

épuisement

nom masculin épuisement
1.  Action de tarir.
assèchement, extinction, tarissement.
2.  État de fatigue extrême.
Traductions

épuisement

exhaustion, depletionאזילה (נ), אפיסה (נ), דלדול (ז), הוגעה )נ), התמצות (נ), יגיעה (נ), כבייה (נ), פרך (ז), ריקון (ז), אֲזִילָה, יְגִיעָהuitputting, (het) leegmalen, leegpompenErschöpfungesaurimento, sfinimento, sfinitezzavyčerpáníutmattning (epɥizmɑ̃)
nom masculin
1. état de grande fatigue L'épuisement se lit sur son visage.
2. état de ce qui est complètement utilisé l'épuisement des ressources

épuisement

[epɥizmɑ̃] nm [personne] → exhaustion
jusqu'à épuisement des stocks → while stocks last