épure

(Mot repris de epure)

épure

n.f.
1. Dessin fini (par opp. à croquis).
2. En géométrie, dessin représentant un objet à trois dimensions.

épure

(epyʀ)
nom féminin
dessin représentant une future construction faire l'épure d'une charpente

ÉPURE

(é-pu-r') s. f.
Terme d'architecture. Dessin d'une construction tracé sur une muraille, ou, plus généralement, sur un plancher ou sur une aire horizontale, de la grandeur dont l'ouvrage doit être exécuté. L'épure d'une façade.
Terme de géométrie. Représentation, sur un plan, des points et lignes situés dans l'espace et appartenant à un corps de forme déterminée ; au moyen de l'épure, on peut retrouver les positions de ces points et de ces lignes, relativement à deux plans coordonnés, l'un vertical et l'autre horizontal.
Un officier du génie vint en congé à Besançon où était une école d'artillerie ; il laissa dans sa chambre la collection de ses épures et s'absenta pour quelques mois ; les officiers d'artillerie, qui avaient sur le cœur quelques plaisanteries sur leur ignorance des travaux de l'école de Mézières, où Monge [l'inventeur de la géométrie descriptive] professait, résolurent de s'emparer du trésor de l'officier du génie ; le complot fut exécuté ; les épures enlevées furent calquées, et puis les originaux remis en place ; mais grand fut l'étonnement lorsque, le travail fini, on voulut se mettre à déchiffrer les hiéroglyphes de l'école de Mézières ; personne n'y comprenait rien ; alors on va trouver Lacroix, on lui remet les calques ; Lacroix parvint à déchiffrer tout ce qui est relatif au point, à la droite et au plan, et publia le premier traité, même avant Monge, [OLIVIER, Géométrie descriptive, préface]
L'ensemble de lignes et de points que l'on trace sur un plan pour résoudre un problème de géométrie descriptive, pure ou appliquée. Une belle épure. Tracer une épure. Les candidats devront exécuter une épure.

ÉTYMOLOGIE

  • Ce mot semble être formé de pur (avec e- pour es- préfixe), et signifier la mise à pur, au net, du plan des bâtiments.

épure

ÉPURE. n. f. T. d'Architecture. Dessin de quelque édifice, ou de quelque partie d'un édifice, qu'on trace sur une muraille, sur un plancher, sur une surface bien unie, dans les dimensions que doit avoir l'édifice, ou la partie d'édifice, afin d'y prendre les mesures nécessaires. L'épure d'une église, d'une voûte, d'une colonne. L'épure d'une charpente.

Il se dit, par extension, du Même dessin réduit d'après une échelle et des dessins en petit que l'on fait pour s'exercer à tracer des épures en grand.

Il désigne aussi, en termes de Géométrie descriptive, un Dessin au trait qui représente sur un plan l'ensemble des proportions des différents points ou lignes d'une figure.

Traductions

épure

alzado, boceto

épure

[epyʀ] nfworking drawing