ergo-glu ou ergo-gluc

ERGO-GLU ou ERGO-GLUC

(èr-go-glu ou èr-gogluk)
Expression familière par laquelle on se moque de grands raisonnements qui ne concluent rien.
Cette femme de chambre l'avait dit à cette blanchisseuse, cette blanchisseuse à la nièce, cette nièce à son confesseur, ce confesseur à ce bon religieux, et ce bon religieux, qui n'aurait pas voulu mentir, au sieur Sigoigne ; ergo-gluc [SCARRON, Factum, Œuvres, t. I, p. 121, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il s'en suit qu'elles sont plus pesantes, ergogluc, c'est-à-dire moins promptes à babiller [CHOLIÈRES, Contes, t. II, Après-dinée 5]
    Ego sic argumentor : Omnis clocha clochabilis, in clocherio clochando, clochans clochativo, clochare facit clochabiliter clochantes : Parisius habet clochas. Ergo gluc [RABELAIS, Garg. I, 19]

ÉTYMOLOGIE

  • D'après Scheler, ergo glu sont les premiers mots de la conclusion : ergo glu capiuntur aves, donc les oiseaux sont pris par la glu.