ergoteur, euse

ERGOTEUR, EUSE

(èr-go-teur, teû-z') s. m. et f.
Celui, celle qui ne fait qu'ergoter. C'est un ennuyeux ergoteur.
Le Socrate d'Athènes était, entre nous, un homme très imprudent, un ergoteur impitoyable qui s'était fait mille ennemis [VOLT., Lett. Villevieille, 20 déc. 1768]
Ce furent parmi les ergoteurs de leur temps deux hommes merveilleux [DIDER., Opinions des anc. phil. (scholastiques).]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Le suppliant dist à Bertran Ogier : tu n'es que un tricheur, et un plaideur et un hargoteur [DU CANGE, argutio.]
  • XVIe s.
    Vous estes un subtil ergoteur [CHOLIÈRES, Contes, t. II, Après-dînée 2]
  • Montaigne a dit ergotiste :
    Je treuve ces ergotistes encore plus tristement inutiles [MONT., I, 180]

ÉTYMOLOGIE

  • Ergoter 1.