erreur


Recherches associées à erreur: par erreur

erreur

n.f. [ lat. error, de errare, marcher à l'aventure, faire fausse route ]
1. Fait de se tromper, de s'écarter de la vérité ; faute commise en se trompant : Vous faites erreur
vous vous trompez : Je les ai induits en erreurElle a corrigé les erreursIl y a erreur sur la personne
j'ai provoqué la faute commise : Elle a corrigé les erreursIl y a erreur sur la personne
inexactitude : Il y a erreur sur la personne
on se trompe sur son identité ; méprise
2. État de qqn qui se trompe : Ne persistez pas dans l'erreur
3. Action inconsidérée, regrettable : Vous commettez une erreur en choisissant ce logiciel
aberration : Son engagement extrémiste fut une erreur de jeunesse
Erreur judiciaire,
condamnation prononcée à tort contre un innocent.

ERREUR

(é-rreur) s. f.
Action d'errer çà et là.
L'autre soleil d'une erreur vagabonde Court inutilement par ses douze maisons [MALH., v, 25]
Sur son voyage et ses longues erreurs, On aurait pu faire une autre odyssée [GRESSET, Vert-Vert, I]
Contez-moi d'Ilion les terribles assauts, Et vos longues erreurs sur la terre et sur l'onde [DELILLE, Én. I]
Il se pourrait que vous m'eussiez écrit, car, dans mes longues erreurs, j'ai perdu des lettres [P. L. COUR., Lett. I, 322]
Ne se dit, en ce sens, que dans le style élevé ou dans les emprunts faits à ce style.
Action d'errer moralement ou intellectuellement ; état d'un esprit qui se trompe.
Je connais bien l'erreur que l'amour m'a fait faire [MALH., v. 30]
L'erreur n'est pas une pure négation, c'est-à-dire n'est pas le simple défaut ou manquement de quelque perfection qui n'est point due, mais c'est une privation de quelque connaissance que je devrais avoir [DESC., Médit. IV, 4]
Qui chérit son erreur ne la veut pas connaître [CORN., Poly. III, 3]
Les plus courtes erreurs sont toujours les meilleures [MOL., l'Étour. IV, 4]
Josèphe tomba dans une semblable erreur [BOSSUET, Hist. II, 10]
Ce que l'âme connaissait l'induisait à erreur [ID., ib. II, 6]
Je sais sur leurs avis corriger mes erreurs, Et je mets à profit leurs malignes fureurs [BOILEAU, Épît. VII]
Quelle était mon erreur ! [RAC., Bérén. I, 4]
Je reconnais l'erreur qui nous avait séduits [ID., Iphig. III, 1]
Je t'en ai dit assez pour te tirer d'erreur [ID., Phèdre, II, 5]
Il reconnut son erreur [FÉN., Tél. IX]
Par l'erreur d'un moment ne jugez pas ma vie [GRESSET, Méchant, IV, 5]
Laisser dans l'erreur, ne pas redresser quelqu'un qui se trompe.
Mais ne le laissez pas dans l'erreur davantage [CORN., Héracl. IV, 5]
Mettre en erreur, faire que quelqu'un se trompe.
Elle, que vos mépris ayant mise en fureur, Rendent opiniâtre à vous mettre en erreur [CORN., Perthar. IV, 3]
Illusion. L'erreur des sens.
Chacun songe en veillant.... Une flatteuse erreur emporte alors nos âmes ; Tout le bien du monde est à nous [LA FONT., Fabl. VII, 9]
Des ennemis de Dieu la coupable insolence Accuse trop longtemps ses promesses d'erreur [RAC., Athal. I, 2]
Il faut que l'erreur de l'avenir nous soutienne [MASS., Car. Prosp.]
De ce soupçon jaloux écoutez-vous l'erreur ? [VOLT., Zaïre, I, 5]
Où manque un bien réel, la douce erreur abonde [DELILLE, Imagin, II]
Fausse doctrine, fausse opinion.
Et cette vieille erreur que Cinna veut abattre Est une heureuse erreur dont il [le peuple romain] est idolâtre [CORN., Cinna, II, 1]
L'erreur et la nouveauté se faisaient entendre dans toutes les chaires [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Ce dieu, maître absolu de la terre et des cieux, N'est point tel que l'erreur le figure à vos yeux [RAC., Esth. III, 4]
Aller à l'erreur par la vérité et établir de nouveaux abus en voulant rétablir les anciens usages [MASS., Confér. Vocat. à l'ét. ecclés. 1]
Si l'erreur les dicta, cette erreur m'est utile ; Elle occupe le peuple et le rend plus docile [VOLT., Orphel. II, 5]
L'erreur n'est pas un crime aux yeux de l'Éternel [M. J. CHÉN., Fénelon, III, 1]
Erreur populaire, fausse opinion accréditée parmi le vulgaire.
Les erreurs populaires en physique, en médecine, en astrologie, en histoire, telles que le phénix, le rémora, le chant du cygne, le tombeau de Mahomet.... [DU MARSAIS, Vérit. princ. de la gramm. Œuvres. t. I, p. 228]
Elliptiquement, erreur, c'est-à-dire c'est une erreur, vous vous trompez. Vous vous imaginez cela : erreur.
Au plur. Déréglement dans les mœurs. Il reviendra tôt ou tard de ses erreurs.
De ses jeunes erreurs maintenant revenu, Par un indigne obstacle il n'est pas retenu [RAC., Phèdre, I, 1]
Faute, méprise. Erreur de rédaction. Erreur de calcul, faute commise dans une supputation.
Terme d'astronomie. Différence entre le calcul et l'observation. Erreur d'un quart de cercle, la quantité qu'il faut ajouter aux hauteurs qu'il indique. Erreur d'une lunette méridienne, la quantité dont elle s'éloigne du véritable méridien. Erreurs systématiques, erreurs régulières ayant une ou plusieurs causes définies, par exemple des causes qui agissent sur les observations, comme l'imperfection de certains instruments, etc.
Terme de jurisprudence. Opinion contraire à la vérité sur le fait ou sur le droit, qui détermine à agir. Erreur de fait. Erreur de droit. Erreur dans la personne, erreur qui consiste à prendre une personne pour une autre.
Lorsqu'il y a erreur dans la personne, le mariage ne peut être attaqué que par celui des deux époux qui a été induit en erreur [, Code Nap. art. 180]
Erreur sur la substance, chose prise pour une autre.
L'erreur n'est une cause de nullité que lorsqu'elle tombe sur la substance même de la chose qui en est l'objet [, Code Nap. art. 1110]
Erreur commune, erreur partagée par la plupart.
Terme de médecine. Erreur de lieu, ancienne hypothèse d'après laquelle on admettait que les globules sanguins pouvaient s'engager dans des capillaires trop petits pour les recevoir.

PROVERBE

    Erreur n'est pas compte, c'est-à-dire on peut toujours revenir sur une erreur.

REMARQUE

  • " Erreur est du masculin, " dit Marg. Buffet, Observ. p. 191, en 1668. Erreur, en effet, a été masculin au XVIe siècle, alors qu'on refit du masculin, d'après le latin, les substantifs en eur qui venaient de noms latins en or, qui étaient tous féminins dans l'ancienne langue et qui ont presque tous repris leur genre ancien, excepté quelques-uns, par exemple, amour, honneur, labeur, etc.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Que il ne laissent la voie par error, ou, brisié par lassement, perdent la deserte [le mérite] du travail qui devant est alés [, Job, p. 448]
    Mais de ce [je] sui en error [troublé], Qu'onques n'amai sans poor [peur] [, Couci, I]
  • XIIIe s.
    Et s'il ne les veut croire, ançois se veut tenir en se [sa] malvese erreur, il soit justiciés comme bougres [hérétique] et ars [BEAUMANOIR, XI, 2]
  • XIVe s.
    Et si est chose perilleuse vivre par innocence en celles humaines erreurs [BERCHEURE, f° 28, recto.]
  • XVe s.
    Si elle avoit fait quelque erreur, le chastis [le châtiment] ne luy en appartenoit pas en public [COMM., v, 17]
    Pour eviter tout erreur fabuleux [J. LEMAIRE, 3° livre, Prologue, dans PALSGRAVE, p. 166 (qui blâme le masculin).]
  • XVIe s.
    Afin de retirer tous fideles de cest erreur pestilent [CALV., Instit. 323]
    Là fut soubs toy Moyse ton amy chef de ta gent, qui murmuroit parmy Les longs erreurs de ce desert sauvage [DU BELLAY, III, 93, recto.]
    Nous sommes touts en cette erreur [MONT., I, 172]
    Lors tourna son mespris de la religion en trop craintifve superstition ; et encores infecta il davantage les autres de ce contagieux erreur, par l'inconvenient qui luy advint à sa mort [AMYOT, Numa, 37]
    Les prestres affermoient qu'il y avoit eu erreur [vice] en leur creation, et qu'ilz avoient esté induement esleus contre les signes et prognostiques des oiseaux [ID., Marcell. 4]
    Le commun estimoit qu'il fist erreur [eut tort] de laisser l'Attique, qui est païs aspre et malaisé pour gens de cheval [ID., Sylla, 34]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. error ; ital. errore ; du latin errorem (voy. ERRER).

erreur

ERREUR. n. f. Fausse opinion, fausse doctrine. Erreur capitale. Erreur grossière. Commettre une erreur. Tomber dans l'erreur. Sortir d'erreur. Il est encore dans l'erreur. Il est revenu de son erreur. Tirer quelqu'un d'erreur. C'est une erreur que de s'imaginer que... Vous croyez qu'il est franc avec vous : erreur. Vous faites erreur. Erreur dans la foi, en matière de foi. Vivre dans l'erreur. Persister dans l'erreur. La doctrine de cet homme est pleine d'erreurs. On a condamné ses erreurs. Combattre l'erreur. Laisser quelqu'un dans l'erreur. Triompher de l'erreur.

Erreurs populaires, Fausses opinions, le plus souvent traditionnelles préjugés des ignorants. Les erreurs populaires en astronomie, en histoire.

Il se dit quelquefois pour Illusion, comme dans cette expression, Les erreurs des sens.

Il signifie aussi Faute, méprise. Commettre une erreur. Corriger, rectifier, redresser une erreur. Il y a une erreur dans cette citation. Erreur de nom. Erreur de fait. Erreur de droit. Erreur de date. Les erreurs fourmillent dans cette traduction de Virgile.

En termes de Jurisprudence, Erreur de personne ou sur la personne, Erreur qui consiste à prendre une personne pour une autre ou à lui attribuer des qualités essentielles qu'elle n'a pas.

Erreur de calcul, Inexactitude, manquement dans le calcul. Sauf erreur de calcul, ou simplement Sauf erreur. Il y a erreur dans ce calcul, dans ce relevé de comptes de droits d'auteur.

Prov., Erreur n'est pas compte. Voyez COMPTE.

Il se prend quelquefois, au pluriel, pour Dérèglement dans les moeurs. Les folles erreurs de la jeunesse. Il est bien revenu de ses erreurs. Il est honteux de ses erreurs passées.

Il signifiait anciennement Action d'errer, au sens de Voyager. Les erreurs d'Ulysse.

erreur

Erreur, Error.

Approuver et suivre l'erreur d'aucun, Calculum album adiicere errori alterius.

Mettre en erreur, Errore mentis afficere, Incutere errorem.

Estre mis en erreur, Deferri in errorem, In errorem rapi.

Proposer erreur, Ab aresto Curiae ad eandem ipsam suppliciter prouocare errorem praetendentem, vel errorem prouocationi obtendentem cum honoris ac bonae veniae praefatione, Ad disquisitionem reuocare litem aresto diremptam, sub erroris titulo, Bonam veniam honoremque praefantes, et supplicantium specie quaestionem referre eiusce rei ipsius, qua de re actum est, erroris et hallucinationis obtentu, Cum Curia expostulare supplici erroris patrocinio, Cum honoris praefatione iudicium Curiae refutare, vt erroris obreptione factum, Errorem causari, Erroris venia Curiae iudicium refellere supplicabunde, Per speciem erroris arestum Curiae in consilium rursus mittere, Sub titulo erroris intercedentis post Curiae arestum quaestionem referre rei iam iudicatae, Ad disquisitionem eiusdem Curiae denuo rem iudicatam referre obtentu erroris qui obrepserit B.

Synonymes et Contraires

erreur

nom féminin erreur
2.  État de celui qui se trompe.
aveuglement -littéraire: fourvoiement.
3.  Comportement inconsidéré.
4.  Ce qui est jugé comme faux.
Traductions

erreur

Fehler, Irrtum, Versehen, Verfehlungerror, mistake, aberration, miscarriage, misunderstanding, fault, lapse, slipfout, vergissing, abuis, dwaling, misverstand, waan, onjuistheid, misvattingאי-דיוק (ז), חטא (ז), טעות (נ), משגה (ז), שגגה (נ), שיבוש (ז), טָעוּת, שְׁגָגָה, אִי-דִּיּוּק, מִשְׁגֶּהabuis, fouterrorfejleraroerror, equivocación, yerrovirhehibakekeliruan, kelirumistökerrore, sbaglio, confusione, disguido, errori, fallo, inavvertenza, scambioerrorfeil, mistak, feiltagelsebłąd, pomyłkaerro, defeitogreşealăощибка, ошибкаfel, misstag, förvillelsekosaλάθος, σφάλμαغَلَطٌ, غَلْطَةchybagreška, pogreška間違い실수, 오류ข้อผิดพลาด, ความผิดพลาดhata, yanlışlỗi错误грешка錯誤 (eʀɶʀ)
nom féminin
1. faute faire des erreurs
sans faire exprès
2. maladresse une erreur de stratégie

erreur

[eʀœʀ]
nf
(dans un texte, un calcul, une stratégie)mistake, error
par erreur → by mistake
sauf erreur → unless I'm mistaken
faire erreur → to be mistaken
induire qn en erreur → to mislead sb
erreur de date → mistake in the date, dating error
erreur de fait → error of fact, factual error
erreur de jugement → error of judgment
erreur tactique → tactical error
erreur d'impression → misprint
(dans ses actes) être dans l'erreur → to be in the wrong
erreurs nfplerrors
erreur d'écriture nfclerical error
erreur judiciaire nfmiscarriage of justice
erreur matérielle nfclerical error