escrime

escrime

n.f. [ it. scrima ]
Sport opposant deux adversaires au fleuret, au sabre ou à l'épée.

ESCRIME

(è-skri-m') s. f.
Art de faire des armes ; exercice pour apprendre à se battre à l'épée ou au sabre. Maître d'escrime. Fig.
La fameuse Macette, à la cour si connue, Qui... A soutenu le prix en escrime d'amour [RÉGNIER, Sat. XII]
Dans les combats d'esprit savant maître d'escrime [BOILEAU, Sat. II]
....apprendre à ne leur plus répondre Que par des mœurs dignes de les confondre.... à fuir enfin toute escrime inégale Qui d'eux à nous remplirait l'intervalle [J. B. ROUSS., Ép. II, 4]
Sa vie est un combat, son commerce une escrime [DELILLE, Convers. II]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Si allerent tant que ils vinrent assembler aux Sarrazins, et si dure escrime leur livrerent que tous les occirent [, Bouciq. II, 21]
  • XVIe s.
    En moins de quatre desmarches, il luy fist perdre toutes ses escrimes [CARLOIX, VI, 5]
    Jamais il ne prit plaisir à faire combattre à l'escrime des poings, ny à l'autre escrime où les combattans s'aident de tout ce qu'ilz peuvent [AMYOT, Alex. 7]
    À ce siege [de Metz], M. de Guise fit perdre l'escrime [fit échouer] à ce grand capitaine, le duc d'Albe, voire à l'empereur son maistre [BRANT., Cap. estr. p. 249, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. ESCRIMER ; provenç. escrima ; esp. esgrima ; ital. scherma. L'ancienne langue disait escremie.

escrime

ESCRIME. n. f. Art de faire des armes ou Exercice à l'épée, au sabre, au fleuret, à la baïonnette, etc., par lequel on apprend à se battre. Salle d'escrime. Escrime à l'épée. Maître d'escrime. On dit plus ordinairement Maître d'armes.

escrime


ESCRIME, s. f. ESCRIMER, v. n. ESCRIMEUR, s. m. [Èscrime, , meur: 1re è moy. 3ee muet au 1er, é fer. au 2d]. Escrime est l'art de faire des armes. Escrimer, c'est s'exercer, se batre avec des fleurets. Escrimeur, qui entend l'art d'escrimer. "Tours, Salle, Maître d'escrime. Pour le dernier on dit plus ordinairement Maître d'armes (l'Acad.) et encôre mieux Maître en fait d' armes. Trév. — "Ils escriment tous les jours l'un contre l'aûtre. "Il y a plaisir à voir faire des armes à deux bons Escrimeurs. ACAD.
   Remar. Plusieurs pensent qu'escrimer est vieux dans le propre et qu'on dit plutôt fuire des armes. — Au figuré il est du style familier, et se dit des disputes, débats, contestations.
   Mais laissons-les entr'eux s'escrimer en repos.       Boil.
S'escrimer de quelque chôse; savoir s'en servir. "Joue-t-il du luth? il s'en escrime un peu. — Et bâssement, s'escrimer de la mâchoire, manger beaucoup; et burlesquement s'escrimer des armes de Samson, qui défit les Philistins avec une mâchoire d'âne.

Traductions

escrime

fencing, sword-play, swordplayסיוף (ז), סיף (ז), סִיּוּף, סַיִף(het) schermen, woordenstrijd, gescherm, schermen, schermkunstfægtekunstFechten, Fechtkunstskermado, skermartoξιφομαχίαscherma擊劍펜싱Fäktning (ɛskʀim)
nom féminin
sport d'épée faire de l'escrime

escrime

[ɛskʀim] nffencing
faire de l'escrime → to fence [ɛskʀime] vpr
s'escrimer à faire → to wear o.s. out doing