espalmé, ée

ESPALMÉ, ÉE

(è-spal-mé, mée) part. passé.
Une chaloupe bien espalmée.
Ce Sergestus donc susnommé Eut un vaisseau bien espalmé [SCARRON, Virg. V]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ESPALMÉ. Ajoutez :
    Un vaisseau espalmé de frais va beaucoup mieux à la mer que quand il a été un mois ou six semaines à la rade [, Correspondance de Colbert, III, 2, p. 333, Voyage de Seignelay en Angleterre]