espalmer

ESPALMER

(è-spal-mé) v. a.
Terme de marine. Nettoyer la carène d'un bâtiment et l'enduire de suif. Espalmer un navire.
Les uns poussaient les nefs dans l'onde Et les autres les espalmaient [SCAR., Virg. IV]
Absolument.
L'échouage donna une merveilleuse facilité pour espalmer [FONTEN., Chazelles.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. espalmar ; ital. spalmare ; du lat. expalmare, frapper avec la main, de ex, et palma, la paume de la main (voy. PAUME), à cause que cet enduit s'applique avec la main.

espalmer

ESPALMER. v. tr. T. de Marine. Enduire d'espalme. Espalmer un bâtiment. Espalmer une chaloupe. Un navire espalmé de frais.

espalmer


ESPALMER, v. a. Enduire de suif fondu & d' aûtre composition le dessous d'un Vaisseau. On le dit particulièrement d'une Galère. Trév. Acad. — Le Dict. de Trév. ajoute qu'on dit aussi carener; mais celui-ci exprime une opération, dont l'action d'espalmer n'est qu'une partie.